jeudi 16 novembre 2017

LA MAGIE DE PARIS #1 : Le coeur et le sabre, d'OLIVIER GAY #FANTASTIQUE

Chloé est élève en classe de seconde et pratique l’escrime en loisir depuis son enfance. Un jour, elle assiste dans le gymnase au combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. La jeune fille tente d'intervenir mais se fait gravement blesser et perd connaissance. Lorsqu’elle se réveille, la créature est morte. Thomas lui explique alors qu’il est un mage, et qu’en tant que tel sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons. En s’interposant, Chloé s’est liée à lui ; elle devra désormais combattre les démons à ses côtés…

Je remercie Castelmore et Netgalley pour ce partenariat. Olivier Gay, c'est un de ces auteurs incontournables pour lequel je me déplace en salon pour lui dire bonjour et acheter ses nouveaux romans...
Oui, j'ai beaucoup de ses livres dans ma pal, polar, fantasy, jeunesse... Et jusqu à présent, je n'ai lu que le tome 1 du noir est ma couleur et faux frères, vrai secret.
Mais voilà quand j'ai vu que Netgalley proposait son nouveau roman fantastique young adult, je n'ai pas résisté à la tentation.. et c'était sans compter le chamboulement qui allait se produire la semaine où je l'ai commencé! En effet, la magie de Paris m'a accompagné à la maternité, et n'imaginant pas du tout à quel point je serai ailleurs durant ce séjour, j'ai du relire le roman en rentrant chez moi,
 faisant même profiter mon bébé avec des passages lus à voix haute.

La magie de Paris est un dyptique, et "le coeur et le sabre" est vraiment un tome introductif, dans le sens où les informations nous sont livrées au compte-goutte, on découvre l'histoire du point de vue de Chloé, cette adolescente escrimeuse qui voit sa vie basculer le jour où elle rencontre Thomas, un mage. Chloé va être adoubée pour devenir le Chevalier de Thomas, suite à un combat violent contre une créature surnaturelle : une Goule. Mais elle en sait peu sur ses nouvelles conditions de vie, et sur ses capacités physiques et extra-sensorielles qui se sont développées.
Thomas est un jeune homme emo (oui, j'avoue j'ai du aller chercher ce que ça voulait dire.. et je me suis sentie vieille de ne pas connaître ce terme et ce type de caractère) qui fait partie d'une secte secrète de mages. Il s'est inscrit dans le lycée de Chloé sous couverture, afin de refermer une faille qui permet le passage des Goules dans notre monde. 

On ne s'ennuie pas dans ce récit, peu de jours passent, peut être 4 ou 5, et on découvre à la fois la vie quotidienne de Chloé, sa vie au lycée avec ses amies, sa relation avec sa mère, ainsi que l'univers qu'elle découvre suite à "sa chevalierisation" son adoubement. Olivier Gay introduit dans cette histoire fantastique des Goules et un système de magie différent de ce que l'on voit habituellement. 


Le style m'a interpellé. Autant il est fluide, agrémenté de nombreux dialogues, autant par moment, on est face à un vocabulaire un peu plus soutenu. Par exemple, j'ai l'impression que Thomas est beaucoup plus âgé qu'il n'y parait. J'ai apprécié cette démarcation, qui j'espère, poussera les plus jeunes lecteurs à développer leurs connaissances du français.  


De plus, Olivier Gay n'hésite pas à démontrer son sens de l'humour :
"- Air et Feu, Feu Follet, viens et Frappe, Danse et Brûle, Feu follet, Air et Feu, Chante et tue...
[...]OK on venait officiellement d'entrer dans le grand n'importe quoi. Qu'est ce qu'il essayait de faire? Et c'était quoi ces paroles pourries? On aurait dit une chanson de RnB"

C'est l'un des points forts de l'auteur, et de l'homme qu'il est : son humour (qui peut être aussi intelligent que pourri ;).

Il fait de nombreuses références culturelles actuelles qui parleront aux fans de séries et d'univers étendus, comme Game Of Thrones, Star Wars (j'ai beaucoup ri avec Kylo Ren) ou encore à de nombreux mangas.
Il glisse également une mention à une championne d'escrime, ce qui m'a permis de regarder quelques duels sur Internet, et autant dire, ça va tellement vite que j'ai rien compris aux touches ^^

J'ai été très agréablement surprise par la fin, par le combat et les révélations finales. J'ai envie d'en savoir plus, et heureusement, le tome 2 sort dans 3 mois, en février 2018.

En quelques mots, le coeur et le sabre est un récit court et agréable à lire, je ne pense pas que ce soit le meilleur d'Olivier Gay mais il convient parfaitement pour un divertissement sans prise de tête et où l'humour et l'action sont de mise.
Je lirai avec grande joie la suite de l'histoire, qui j'espère, sera à la hauteur des révélations finales! 


vendredi 20 octobre 2017

L'AURA NOIRE DE RUBERTO SANQUER


Comment affronter le destin quand on est une ado comme les autres ?
Que l’on travaille d’arrache-pied pour devenir une sorcière-guérisseuse ?
Que l’on est amoureuse alors que c’est interdit ?
Qu’une terrible malédiction tue précisément tous ceux que vous aimez ?

Un démon majeur, tiré d’un sommeil séculaire, assoiffé de vengeance et de conquête, refait surface trois mille ans après l’Apocalypse qui a anéanti la Terre Arcane.
Dans ce nouvel univers, les arbres ont acquis une conscience, et les humains des pouvoirs singuliers. Ainsi en est-il de treize apprenties sorcières qui ignorent encore que le poids du monde repose sur leurs épaules. Et parmi elles, Louyse… choisie par la destinée pour barrer la route de cette force démoniaque. 


Quoi de mieux que la période d'halloween pour lire des histoires d'apprenties sorcières? enfin ici, il faut plutôt parler d'apprenties guérisseuses!
C'est ce que nous propose Ruberto Sanquer à travers son roman l'Aura noire. Nous découvrons l'histoire de Louyse, une adolescente de 15 ans qui vit déjà depuis quelques années au sein de l'internat de filles qui fera d'elle une guérisseuse. La première épreuve approche. Mais ce que Louyse ignore, c'est qu'elle est maudite depuis sa naissance. En effet, un démon lui a imposé une aura noire, semant malheureusement derrière elle la mort. Et cette malédiction va s'activer au moment le plus important de l'épreuve...

Pour atteindre le palier de Ringsey (guerisseuse), Louyse doit affronter coûte que coûte chaque épreuve avec ses 12 compagnes d'aventures. Si l'une échoue, toutes tombent. Louyse va malheureusement être l'actrice de la première chute depuis des centaines d'années de ses camarades de covent. Comment affronter un tel destin à 15 ans? Comment se débarrasser de cette malédiction? C'est ce que nous allons découvrir dans ce récit.

Avant tout, je tiens à soulever que j'aime beaucoup l'univers développé par l'autrice. En effet, nous découvrons un nouveau monde après l'apocalypse, la plupart des habitants sont soit guérisseuses pour les femmes, soit protecteurs pour les hommes. La Nature a repris ses droits et les arbres cohabitent avec les Humains. Ils sont capables de se faire comprendre et surtout respecter! C'est un aspect qui m'a bien plu, même si j'aurai aimé le voir un peu plus développé.

L'histoire principale prend place dans la cité d'Isafjur. J'ai bien aimé découvrir cet endroit, les descriptions étaient suffisantes, et lorsque l'action n'avait pas lieu ici, on partait dans la forêt.

Le 2e aspect qui m'a plu, c'est le personnage de Louyse, j'ai eu un instinct de grande sœur envers elle, avec une envie de la protéger de ce mal qui la guette. Je l'ai surtout trouvé bien développée et cohérente pour une adolescente de 15 ans. Elle est à la fois curieuse, avide de réussir, mais têtue également, et n'hésite pas à contourner les règles pour faire ses propres expériences malgré les conseils de sécurité. Cela m'a rappelé ma jeunesse, lorsque la tentation de l'interdit est bien trop présente pour la respecter :) Certes, elle fait des erreurs en prenant ces risques, et même de graves erreurs quitte à déclencher la mort de certains personnages, mais cela n'en reste que plus crédible.


Ruberto Sanquer alterne le langage courant, parfois soutenu, et n'hésite pas à passer à un langage familier lorsqu'elle donne la parole à Louyse (d'ailleurs, la narration est à la première personne et au présent). Si cet aspect a pu en gêner certains, pour ma part, j'ai aimé voir cette jeune fille parler comme d'autres personnes de son âge, la voir utiliser des expressions qui m'ont fait rire et voir qu'elle ne mâchait pas ses mots.

Par contre, j'ai eu plus de mal à la voir réagir vis à vis de certaines personnes. L'un des personnages secondaires, Yolend, est assez violente, et Louyse semble lui pardonner trop vite ces excès de zèle. J'aurai aimé la voir avec un peu plus de répondant.
Quant à Yolend, et pour en avoir parler avec l'autrice, j'aimerai en savoir plus sur elle, comprendre pourquoi elle a ce caractère qui, pour moi, ne va pas avec l'image de guérisseuse que je m'étais faite.
D'autres personnages auraient aussi mérité d'être plus développés, comme Dras par exemple, ou le démon en lui même sur lequel nous n'apprenons malheureusement pas grand chose.

Cependant, je suis ressortie de ma lecture avec un avis en demi teinte et il m'a fallu du temps pour savoir pourquoi. Je pense que cette histoire a un grand potentiel, mais que ca manquait de développement sur de nombreux aspects, j'aurai aimé que Ruberto Sanquer prenne plus de temps à développer chaque point, que ce soit l'univers, les personnages principaux et secondaires (quitte à se concentrer uniquement sur quelques uns, car là, elle pivote sur pas mal de personnages et au final, il n'y en a que très peu que j'ai mémorisé, j'ai trouvé pas mal d'entre eux trop lisses), ou encore sur l'origine de l'apocalypse et la présence de ce démon. Résultat, à certains moments, j'ai eu une sensation de longueurs, à d'autres, que ca allait un peu trop vite pour résoudre certains éléments clés.

Une suite est prévue en début d'année 2018, j'espère que j'aurai donc la possibilité d'en apprendre plus sur certains points soulevés dans ma chronique.

Je remercie une nouvelle fois les éditions Scrineo pour leur confiance !

mercredi 11 octobre 2017

CHAMAN DE MAXENCE FERMINE #CONTE

Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. Et pour cause. Il se tenait en équilibre sur une poutrelle d’acier, à près de soixante mètres de hauteur. Parvenu au bout de son perchoir, il s’arrêta, retint son souffle, et contempla une dernière fois le paysage qui s’offrait à lui, telle une flaque d’or blanc. Il pensa que la vue était sublime, et la vie, terriblement fragile. Un souffle de vent, un faux pas, et il disparaîtrait à jamais. Il s’envolerait tel un oiseau dans les nuées.
Il n’avait jamais été vraiment sujet au vertige. Jusqu’à aujourd’hui. 

Je suis joie! Lorsque j'ai vu que Maxence Fermine sortait un nouveau roman chez Albin Michel le 12/10 et qu'il était proposé sur NetGalley, j'ai immédiatement fait ma demande auprès de ces deux partenaires, et je les remercie de m'avoir fait confiance!

Tout autour de lui était désespérément blanc. La ramure des arbres se confondait avec le sol, le sol, avec l'horizon, l'horizon, avec le ciel. Et le silence qui lui servait de linceul faisait comme un grand manteau de glace et de givre dont il ressentait le poids sur ses épaules.

J'ai découvert Maxence Fermine en 2012 avec son roman poétique Neige, dans lequel il nous emmenait au japon à travers un jeune homme qui écrivait des Haiku.
Depuis, j'ai lu de lui Les papillons de Siam, où il nous raconte la découverte de la cité d'Angkor, et aussi le palais des ombres, qui nous embarque dans la France des années 60 avec la quête initiatique d'un homme.

Avec Chaman, je suis servie!! Non seulement cela faisait plusieurs mois que je cherchais des romans sur ce thème, mais une fois de plus, l'auteur a tapé en plein dans le 1000 faisant de ce roman une histoire qui restera en mémoire!

On y découvre l'histoire de Richard Adam, un homme métisse, de père blanc et de mère amérindienne. Lors du décès de cette dernière, il va exaucer son dernier voeu : répandre ses cendre à Sioux Fall, sa ville natale. C'est alors que Richard va vivre une incroyable histoire le menant dans une quête initiatique, un retour aux sources, et évidemment, une découverte de qui il est réellement et profondément.

Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

La plume de Maxence Fermine est poétique, elle embarque le lecteur dès les premières lignes. De plus, le thème du chaman, et des indiens, nous permet de nous sentir plus proche de la Terre, de la Nature. Grace à de nombreuses citations en début de chapitres, on découvre la mentalité des tribus, leur façon de voir la vie, leur philosophie, leur respect de ce que la Nature nous a offert et c'était tellement beau, tellement réel! Ca m'a énormément touché et j'ai encore plus envie de lire des romans sur ces thèmes.

D'accord, mais il te faudra quand même la présence d'un chaman.
L'homme tiqua. Il n'y avait pas pensé.
- Tu es certaine?
- Oui. C'est la tradition lakota, c'est obligatoire si tu veux que ta mère demeur en paix pour l'éternité.



Il n'aurait su le dire. Pour l'avoir lu dans le journaux, il savait que près de 80% des habitants de la réserve étaient au chômage, et, par conséquent, victimes de l'alcoolisme et de la consommation de drogues. Mais ce qu'il ignorait, c'est que les ravages de tels fléaux se déroulaient au grand jour.

Cependant, tout n'est pas beau dans cette histoire. En effet, on découvre que Sioux Fall est une ville très pauvre, isolée, où les habitants sont en majorité alcoolique ou sous l'emprise de la drogue. La vie n'est pas simple, on est projeté dans leur pauvreté, et pourtant on découvre des âmes incroyables, au grand coeur, qui savent partager des valeurs de la vie bien plus importante que la société capitaliste.

Egalement, les rencontres de Richard vont l'emmener visiter certains endroits très connus comme le Mont Rushmore (ou Crasy Horse) et on découvre alors la triste vérité sur ces superbes sculptures. On en apprend plus sur les batailles qui ont opposé les amérindiens aux blancs colonisateurs, au terrible massacre qui a eu lieu en 1890, et cela fait que j'ai ressenti encore plus d'attachement pour ces ethnies.

Il parle aussi d'actualité avec le barrage de Standing Rock, qui a été installé pendant les 100 premiers jours de gouvernement de Trump, en dépit des fortes ripostes des habitants...
Il y a donc une forte critique de ce que les "Blancs" sont, comment ils agissent, de ce manque de respect pour autrui, pour la nature, au profit du capitalisme et du fameux Money Money Money.

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière, empoisonnée, le dernier poisson, capturé, alors le visage pâle s'apercevra que l'argent ne se mange pas.

C'est un récit incroyable, qui allie poésie, Histoire, réalisme, nature... Tout cela nuancé par la plume talentueuse de Maxence Fermine!


Je pense que vous le sentez venir, mais à mon avis, Chaman va être l'un de mes coups de coeur de l'année 2017 !

Je vous encourage vivement à le découvrir à votre tour, c'est un roman court (et ce serait le seul reproche à lui faire) et terriblement touchant!

Hélène


vendredi 6 octobre 2017

PRIX LITTERAIRE DE L'IMAGINAIRE BOOKTUBERSAPP #PLIB2018

Le 29 Septembre, nous avons lancé en compagnie de Céline et Yannick, développeurs de l'application BooktubersApp, avec Bérangère de la chaine Lectures en B, Maxime de la chaîne Wyrow, et Pauline de la chaîne Patatras le prix littéraire de l'Imaginaire Booktubers App!

Je vous mets la vidéo faite à ce sujet, mais si vous n'avez pas le temps de la regarder, vous trouverez ci dessous les informations importantes et les liens pour lire le règlement et vous inscrire à cette incroyable aventure collective !


L'idée est venue de Bérangère, grande lectrice des littératures de l'Imaginaire. J'ai rejoins l'aventure peu avant le lancement en tant que co-organisatrice. Le but : que tous bloggeurs et booktubeurs participent à ce prix, en s'inscrivant en tant que jurés. Le principe est simple, après une pré selection (chaque juré pourra proposer 3 titres parus et édités en 2017 que ce soit en fantasy, fantastique, science fiction, adulte ou jeunesse), nous voterons pour élire les 7 romans en lice. Chaque participant devra lire et chroniquer sur leur plateforme cette sélection, et nous élirons tous ensemble le grand gagnant de cette première édition du prix littéraire de l'imaginaire.

Si cela vous intéresse, rien de plus simple : Tout d'abord, prenez quelques minutes pour lire le règlement (très important, toute personne ne le respectant sera automatiquement désinscrite), puis inscrivez vous sur le google form. Je vous mets toutes les infos ci-dessous.

Règlement : https://booktubers.wordpress.com/2017/
Inscription : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdkPxje5AWduVwtjks9HLSOvGY_WBToYd3ZULlPigXMvPfzuw/viewform

Vous pouvez nous rejoindre sur le groupe facebook dédié : https://www.facebook.com/groups/prixlitterairedelimaginairebooktubersapp2018/?multi_permalinks=1794250087534026&notif_id=1506958769775102&notif_t=group_activity

ou dans la section du forum Books and Fun : http://booksandfun.forumactif.com/

Pour la phase de lecture des 7 romans sélectionnés, il faudra bien penser à inscrire les données suivantes : 
#PLIB2018
#ISBNdulivre lu

Ceci pour des questions d'organisation et de logistique.
Chaque participant sera recensé sur l'application BooktubersApp. Cette application est gratuite, faite par deux superbes bénévoles pour vous offrir une meilleure visibilité. Leur passion de la lecture les a amené à nous aider naturellement, et c'est une chance incroyable de pouvoir vivre cette aventure avec eux. 

Vous, passionnés par les lectures de l'Imaginaire, nous espérons vous accueillir parmi nous pour élire le roman SFFF de l'année ! 

A très bientôt, 

Hélène




jeudi 5 octobre 2017

REVOLTEES, DE CAROLE TREBOR #HISTORIQUE

Moscou, octobre 1917. La Première Guerre mondiale fait rage et le règne des tsars vient de prendre fin cédant la place à un gouvernement provisoire sourd à la détresse du peuple russe. Tandis que Lena, 17 ans, rejoint les rangs des révolutionnaires qui préparent l’insurrection, sa sœur jumelle Tatiana rêve d’une carrière au théâtre.
Ensemble elles veulent contribuer à construire un nouveau monde. Ensemble elles veulent y conquérir une nouvelle place.


MON AVIS


En ce moment, je suis dans ma période NetGalley! Je prends plaisir à découvrir quelques sorties littéraires, et oui, j'en profite avant la naissance de notre bébé.
J'ai été attirée par le roman de Carole Trebor, paru le 04/10 chez Rageot.
J'ai découvert cette autrice avec le tome 1 de Nina Volkovitch, une trilogie qui prenait déjà lieu dans la Russie de 1948 et j'avais été emportée par cette histoire.
Carole Trebor est aussi l'une des autrices de U4, une saga post-apocalyptique co-écrité avec Yves Grevet, Vincent Villeminot et Florence Hinckel.

Dans Révoltées, Carole Trebor nous plonge 100 ans auparavant, pendant la révolution d'octobre 2017 à Moscou.
On découvre l'histoire de Tatiana et de sa soeur jumelle Léna. La première est engagée artistiquement, la seconde est militante bolchevik.
Ce récit est court, on découvre leur histoire quelques jours avant la fameuse nuit d'insurrection ,et se termine le lendemain.
J'ai beaucoup aimé la façon donc cette histoire était écrite. A travers le point de vue de Tatiana, on découvre le Moscou de cette époque, on est pris dans l'urgence de la situation, on échappe aux balles avec les personnages et on se rend compte de l'atrocité de la guerre.
Pas besoin d'écrire de dystopie, parfois, une bonne représentation de notre Histoire suffit amplement à nous faire prendre conscience.
De plus, avoir mêlé l'Art est une excellente façon de découvrir non seulement les mouvements artistiques mais également leurs créateurs.
Les personnages sont réalistes, on se demande s'ils ont réellement existé ou pas.

À peine arrivée, aussitôt repartie, la révolution transforme ma soeur en courant d’air.

Niveau Histoire, tout est abordable, on voit que c'est un récit à lire à partir de 13 ans et j'espère qu'il sera découvert par des collégiens qui abordent ce sujet durant le collège. Personnellement, je me rappelle avoir étudié cela, mais je n'avais plus aucun souvenir.

Carole Trebor propose en fin de roman un superbe épilogue, ainsi que des explications historiques et artistiques sur cette période.

Ce roman destiné à la jeunesse est interessant à lire à tout âge, pour l'apport culturel et historique que cela procure. Je recommande!