samedi 18 mars 2017

ZALIM, DE CARINA ROZENFELD #FANTASY


Il vit dans l'éther du monde des esprits. Il y dort, en attendant l'appel Parfois, on le réveille. Appelé pour protéger le royaume, il possède la puissance et la souplesse de la panthère, la vitesse du guépard, la vue de l'aigle, les défenses de l'éléphant, à la charge du rhinocéros, la force du scarabée, le feu et les ailes du dernier dragon. De l'homme, il a hérité l'intelligence et la cruauté. Quand on l'invoque, il vient. Pour agir, il doit investir un corps humain. De génération en génération, il trouve un hôte pour vivre. Il est dans mon sang, dans mon âme. Il dort en moi. Mais je ne le savais pas. Je - ne - le - savais - pas. Jusqu'au jour où j'ai appris que j'étais lui, que j'étais ZALIM...

Je remercie encore une fois Scrineo pour l'envoi de ce partenariat! J'ai lu quelques romans de Carina Rozenfeld (notamment le dyptique Phoenix que j'avais adoré!) et j'étais impatiente de la découvrir dans cette fantasy jeunes adultes!

J'ai été complètement emportée dans cette histoire. L'intrigue se déroule principalement au sein de la cour royale, nous faisons la connaissance des personnages principaux et secondaires : Le roi Yalmar, un homme qui semble perfide, égoïste, absolument pas responsable de son royaume. Dans cet univers, le couronnement est fait envers la femme. Mais la Reine décède en début de roman, laissant le Roi Yalmar seul aux rênes... J'ai aimé l'évolution de ce personnage, Carina n'y va pas de main morte avec lui, et j'ai ressenti qu'elle s'était vraiment amusée à le dépeindre.

jeudi 16 mars 2017

LA VIE ENFUIE DE MARTHA K, D'ANGELIQUE BARBERAT

 Un froid glacial la tire de l’inconscience. Autour d’elle, des parois métalliques et sales. La jeune femme ne sait pas comment elle est arrivée là et, pire, elle ne sait pas qui elle est.

Après des semaines, elle apprend qu’elle se prénomme Martha, qu’elle est française, mariée et mère d’un petit garçon. Personne ne peut expliquer pourquoi elle se cachait dans la remorque de ce camion, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. Elle moins que les autres, car son amnésie est totale. Et quand elle revient dans leur maison sur les bords du lac d’Annecy, elle découvre sa vie passée.

Mais elle ne se reconnaît pas dans la femme qu’on lui décrit. Une part d’elle-même a disparu, Martha en est certaine. Alors elle va enquêter. Que faisait-elle sur cette route lointaine, un matin de janvier ? Est-ce qu’elle fuyait ? Pourquoi n’avait-elle sur elle qu’un tube de rouge à lèvres ? Pourquoi, surtout, le sentiment que quelque chose – ou quelqu’un – lui manque atrocement est-il aussi ancré en elle ?

Après le succès de Bertrand et Lola suivi de Lola ou l’apprentissage du bonheur et de L’Instant précis où les destins s’entremêlent, Angélique Barbérat a choisi d’explorer les mystères de l’identité à travers le bouleversant personnage de Martha, en quête d’un amour égaré dans les méandres de sa mémoire.


Je remercie vivement les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce service presse. Depuis le temps que j'entendais Candyshy (oui je pointe du doigt) parler d'Angelique Barberat, j'ai sauté sur l'occasion pour découvrir son dernier roman paru le 02/02/2017.

Dans ce récit, l'auteure donne la parole à Martha Klein, une femme d'une trentaine d'années qui se réveille à l'arrière d'un camion à la frontière allemande. Martha est amnésique, n'a aucun souvenir, mais sait parler allemand. Ce qui laisse présager que cette femme retrouvée est originaire de ce pays. Pendant quelques semaines, elle va rester dans un foyer, jusqu'à ce que les services de renseignements fassent le lien avec cette femme disparue peu après le jour de l'an en Haute Savoie. C'est ainsi qu'elle va retrouver son foyer : son mari et son garçon de 10 ans. Martha découvre également qu'elle est enceinte, à un stade bien avancé. L'absence de souvenirs, de son passé, va permettre au lecteur de découvrir en même temps, et à travers les témoignages de ses proches, qui était cette femme. J'ai trouvé cette partie un peu longue, elle s'étale sur 150 pages et j'ai eu du mal à rester captiver. De plus, je ne lisais que les soirs, si je ne m'endormais pas avant, du coup, j'ai bien du mettre 3 semaines à lire cette première partie... J'aurai aimé que l'auteure passe un peu moins de temps sur cette partie, sachant qu'en 150 pages, plusieurs années s'écoulent.

jeudi 9 mars 2017

OFF-CAMPUS #2 : THE MISTAKE, D'ELLE KENNEDY #ROMANCE








John Logan est un star de l'équipe de Hockey ce qui lui permet d'avoir toutes les filles qu'il veut.

Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s'annonce pas tout rose.

Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu'elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s'il veut la récupérer.

Grace n'est plus la jeune fille timide et innocente du début de l'année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

En quelques mots : Le couple de ce tome est bien différent du premier. Les maladresses de Logan le rendent attachant, quant à Grace, elle rend l'histoire amusante grace à son caractère et son imagination :) 





mercredi 8 mars 2017

MYSTERIA 1 : LA CAPTIVE DES HOMMES DE BRONZE, DE VALERIE SIMON #FANTASY



Je remercie vivement les éditions l'Archipel pour l'envoi de ce partenariat. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je côtoie régulièrement Valérie Simon lors d'évènements littéraires. Elle fut aussi l'une de mes premières rencontres d'auteurs pour la chaîne.
Généralement, j'aime beaucoup ce qu'elle écrit. Je suis assez fascinée par son imagination pour développer des créatures et des prédateurs hors du commun. Et c'est d'ailleurs un point que j'ai pris plaisir à retrouver dans Mysteria.

mardi 28 février 2017

LES NEIGES DE L'ETERNEL, DE CLAIRE KRUST #FANTASY




Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur.
Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Jeune lilloise, étudiante en métiers de la rédaction, Claire Krust signe ici un premier roman envoûtant, cruel et poétique.

En quelques mots : Claire Krust nous livre un roman onirique, où le lecteur est porté par de somptueux paysages et des personnages charismatiques et très bien travaillés. L'écriture est soignée et complètement immersive. Une très belle découverte que je vous recommande

Grâce à ce roman, je découvre un nouveau type de narration : le "Fix-Up". Entendez par là qu'à travers ce voyage dans un Japon Féodal, Claire Krust nous invite à découvrir l'histoire de 5 personnages très différents, mais qui sont liés par une histoire commune.

J'ai aimé la richesse d'ecriture de cette histoire. 5 récits viennent se tisser les uns aux autres à travers l'histoire et la déchéance d'une famille noble du Japon.
La première nouvelle nous permet de faire la connaissance de Yuki, cette jeune fille qui s'enfuit de sa famille pour trouver un remède à ramener à son jeune frère malade. Durant son périple, nous allons entrevoir déjà certains personnages qui seront les acteurs principaux des autres nouvelles.
Ce roman fait complètement voyager. Sans être insistante, Claire Krust nous permet de découvrir de magnifiques paysages enneigés, des architectures et des conditions de vie de ce pays. j'ai complètement réussi à m'immerger dans cet univers féodal, dans lequel on ressort avec une douceur onirique. Bien que j'ai lu ce roman il y a déjà quelques semaines, quand je repense à lui, j'ai l'impression de redescendre doucement d'un nuage sur lequel j'ai pu m'évader, rêver, et ressentir l'histoire de chaque protagoniste.

Yuki est le personnage qui va lier chaque histoire les unes aux autres. Cette jeune femme est loin d'avoir une vie facile, et malgré cela, elle fait preuve de beaucoup de courage. Elle doit faire face à des décisions couteûses, dans un mode de vie loin d'être convenant à cette époque.