Menus

A la une...

lundi 29 août 2016

Les pluies, de Vincent Villeminot [POST-APO]

Auteur: Vincent Villeminot
Editeur : Fleurus
Prix : 
Sortie le 09/09/2016
320 pages

« Kosh songea qu’il n’avait jamais vu les yeux de Lou dans le soleil. 
C’était parce qu’il pleuvait depuis maintenant quatre mois. Une pluie serrée, violente, une pluie de mousson qui paraissait blanche la nuit dans les phares ou la lumière, et faisait un voile gris sur toutes choses, le jour, à plus de quelques mètres. Le phénomène, inexplicable, échappait à toute logique, à toute prévision, à tout modèle, à toute saison. 
Il se perpétuait. Partout, les eaux avaient monté, les rivières enflées, on consolidait les digues, on en bâtissait d’autres, plus hautes, mais qui se révélaient de nouveau insuffisantes. Les montagnes ruisselaient. Les fleuves débordaient. Des plaines autrefois agricoles ressemblaient à des marécages (…)
Mais Kosh n’avait pas besoin de voir le soleil les éclairer pour savoir que le vert des yeux de Lou était menthe à l’eau. Et qu’ils étaient la plus belle chose qu’il ait jamais vue. Surtout lorsqu’elle souriait. Qu’il la faisait sourire. 
L'eau monte, les digues sont sur le point de céder, il faut évacuer. Sur le port, les réfugiés se battent pour prendre place dans les derniers bateaux, pris de panique, convaincus qu’il s’agit là du dernier espoir de s’en sortir. C’est une cohue indescriptible et au moment d’embarquer, dans un mouvement de foule, Kosh est arraché à Lou. Dernier échange de regards.
« Survis… » la supplie-t-il. « Survis, et moi, je te retrouverai. »


Mon avis : 


Avant tout, je tiens sincèrement à remercier les éditions Fleurus pour leur confiance. J’ai pris un peu de temps à lire ce roman après la réception tout simplement parce que la saison ne s’y prêtait pas et que je voulais l’apprécier à fond, étant déjà sensible à l’écriture de cet auteur.

J’ai découvert Vincent Villeminot à travers sa trilogie Instinct, parue à l’époque chez Nathan, pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur ! Puis j’ai appris que l'auteur était de mon secteur géographique, cela est bête mais quelque part, je me suis sentie aussi plus proche de lui J

Lorsque Fleurus m’a proposé de lire en avant première Les Pluies, je n’ai pas hésité et j’ai immédiatement plongé dans les trois premiers chapitres offerts pour prendre le ton du livre.

Et dès le début nous sommes plongés dans un univers très différent du nôtre. Dans ce monde, il pleut non stop, depuis plus de 4 mois. Je me suis facilement imaginée des paysages asiatiques, de risière, et de champs de culture de thé ! Je pense que cette immersion est dû au nom donné au personnage principal : Kosh, je trouve aussi que ca sonne bien asiatique J
Bref, j’ai immédiatement plongé dans ce monde qui va subir une apocalypse suite au déluge incessant. Dès le début, on suit le drame qui touche les habitants, on s’attache aussi rapidement aux personnages centraux : Kosh, cet adolescent de 15 ans, courageux, protecteur, qui va devoir veiller sur ses frères et amis proches. Lou, l’amoureuse de Kosh, on l’apprend dès le début, mais les deux ne s’avouent pas si vite leurs sentiments. Ils passent cependant beaucoup de temps ensemble et leur lien est beau à voir, et donne de l’espoir durant toute la lecture. Viennent aussi Noah, le petit frère de Lou, Ombre, le bébé, et Malcom, le frère de Kosh.

J’ai trouvé que Noah était l’un des plus intéressants car il est très jeune, il a 11 ans, et se laisse donc facilement emporter par ses instincts sans penser aux conséquences. Cependant, on va voir qu’il va devoir murir plus rapidement et l’évolution du personnage était bien menée.  

Suite à l’apocalypse, on va les voir apprendre à survivre dans un monde hostile, où l’eau a complètement envahi les terres. Des milliers de personnes ont péri, chacun tente de surmonter le drame et de reconstruire un semblant d’organisation. Mais les choses vont mal tourner pour le petit groupe et ils vont être séparés. A partir de là, le roman se dévore d’une traite !

Le livre est séparé en plusieurs parties, et Vincent Villeminot prend beaucoup de plaisir à alterner les points de vue. Entre vue d’ensemble, lettres intimes et point de vue donné à un autre personnage, le lecteur ne peut que se sentir impliqué dans l’histoire.

J’ai un peu pensé à autre monde de Maxime Chattam en lisant les pluies. Le fait de voir un groupe d’adolescents devoir affronter la vie loin des conseils avisés de leurs parents, tenter de se retrouver et de savoir ce qui est juste ou pas. Tout le passage à bord du bateau m’a beaucoup plu, c’était intéressant de voir comment les survivants tentent de s’organiser. J’ai aussi apprécié le passage avec Harald et tous les risques qu’encourent ces personnes pour se soutenir et s’entraider.

Dans ce roman destiné à un public adolescent (mais qui va aussi séduire les plus vieux), on retrouve des valeurs classiques : Amitié, amour, entraide, courage, recherche de soi.

J’ai également vraiment aimé la fin, qui promet une suite entraînante.
Quoi qu’il en soit, je vous recommande ce livre car Vincent Villeminot a vraiment un style propre à lui et sait facilement embarquer les lecteurs. Que vous soyez jeunes ou moins jeunes, vous serez sans aucun doute immerger dans l’action des Pluies !



 

Vlog 25/08/2016 : Marathon bouquina et Les pluies



J'ai décidé de vous retransmettre ici les vlogs que j'ai tourné pour ma chaîne, afin de découvrir chacune des journées du marathon !
N'hésitez pas à me faire part de vos remarques en commentaires :)

mercredi 24 août 2016

Elements T1 : The Air he breathes, de Brittainy Cherry

Tout le monde m'avait avertie au sujet de Tristan Cole.
- Garde tes distances avec lui, me disait-on.
- Il est cruel.
- Il est froid.
- Il est bousillé.

C'est facile de juger un homme sur son passé. De regarder Tristan et de voir en lui un monstre.
Mais je n'ai pas pu agir de la sorte. J'ai reconnu la désolation qu'il portait parce qu'elle était comparable à celle qui m'habitait, et je l'ai acceptée.

Lui et moi, nous étions des coquilles vides.
Nous étions tous les deux à la recherche d'autre chose. De quelque chose de plus. Nous voulions tous deux recoller les morceaux éparpillés de nos passés respectifs.

C'était peut être la condition pour que nous puissions finalement réapprendre à respirer.



Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Hugo & Cie pour l'envoi de ce service presse.

Très intriguée par le synopsis et la couverture, j'ai demandé à la maison d'édition de le recevoir, et je ne le regrette pas du tout!

Avant d'entrer dans les détails, il faut savoir que ce roman de plus de 400 pages se lit très vite, du fait qu'il est composé de nombreux dialogues. La voix est tantôt prêtée à Elizabeth, tantôt à Tristan.

Les deux personnages ont subi des drames, perdant respectivement leur conjoint, et enfant pour Tristan. Tandis qu'Elizabeth s'est enfuie un an avec sa petite fille chez sa mère, Tristan, lui est resté à Meadows Creek et s'est renfermé sur lui même, devenant une coquille vide et agressive. Il est d'ailleurs considéré comme la bête sauvage du village, et travaille dans une boutique ésotérique avec un patron marginal.

La rencontre des deux va se faire dans des conditions très particulières et stressantes. Mais au delà de ce fait, c'est Elizabeth qui va réussir à lire dans le regard de Tristan et va déceler tout de suite qu'il a vécu un gros malheur, son regard dévoilant les mêmes souffrances qu'elle.

Malgré les difficultés pour s'aborder, les deux vont apprendre à se connaitre, vont inconsciemment se séduire. On entre dans le schéma classique de la reconstruction de soi après un deuil, mais ne vous arrêtez pas à cela. En effet, l'histoire est bien plus complexe, les personnages vont se créer leur monde, qui peut sembler malsain mais qui pourtant leur fera du bien à un certain degré, jusqu'au retour de bâton. La réalité est difficile à affronter, alors que des sentiments puissants naissent entre eux.  De plus, les personnages ont autour de 30 ans et cela apporte aussi une autre expérience de vie sentimentale, ou d'expérience générale.


Les personnages secondaires ont aussi leur part importante. J'ai adoré la meilleure amie de Liz, qui a un franc parler et ne pense qu'à s'amuser sexuellement, la petite fille était adorable et très attachante, les parents respectifs très bien menés, et que dire de Monsieur Hensen, de Tanner ou encore des copines pestes façon Desperate Housewives... J'ai aimé tout ce petit monde, qu'il soit vile ou gentil, et cela s'est ressenti par la force des émotions.

The air he breathes est un tremplin émotionnel difficile à lâcher. J'étais tellement emportée par l'histoire que je n'ai absolument pas vu venir le twist qui m'a beaucoup secoué, même s'il peut paraître logique pour certains lecteurs, j'étais complètement passée à côté avant de l'apprendre! La fin est haletante et je n'ai pas pu le poser avant la dernière page, alternant larmes, lueur d'espoir et rage au cœur...



mercredi 17 août 2016

[SAGA] Récits du Demi-Loup : T2 : Terres de l'Est, de Chloe Chevalier [FANTASY]

Auteur : Chloé Chevalier
Trilogie : Récit du Demi Loup
T1 : Véridienne
T2 : Terres de l'Est
Sortie le 18/08/2016
Editeur : Les Moutons Electriques
Illustrateur : Melchior Ascaride
Pages : 325
Littérature Française
Prix : 19,90 € / 7,99 €

Pour le commander :  Moutons Electriques











Mon avis :

Grâce aux Moutons Electriques, j'ai eu la chance de lire le tome 2 des récits du demi loup avant sa sortie officielle prévue le 18/08/2016.
J'avais été très convaincue du tome 1  et j'étais impatiente de lire la suite. Autant vous dire de suite que je n'ai pas été déçue et que ce tome est très intéressant.

L'écriture de Chloé Chevalier est vraiment appréciable, agréable et transporte facilement le lecteur au royaume du Demi-Loup.

Deux ans se sont écoulés depuis la fin du tome 1, et nous retrouvons la vie de chaque protagoniste. Le récit alterne entre des missives de Luthfilde et Nerses  qui se racontent la vie respective de leur royaume et comment leurs princesses gèrent la cour et les intrigues, et les témoignages d'Aldemor et Cathelle.

 De nouveaux personnages apparaissent, comme Nevée, de la cité de Pi'Xiam. J'ai aimé sa loyauté, mais je ne sais pas encore quelle position avoir avec elle vis à vis du dernier tome, bien que sa fidélité pour Aldemor semble sans faille. Nous en apprenons également plus sur l'empereur de cette cité, et leurs traditions.

J'aime beaucoup l'amitié qui lit Nersès à Luthfilde, leur complicité et leurs confidences les rendent d'autant plus attachantes. Nerses est égale à elle même, j'ai aimé sa stabilité, ce qu'elle nous raconte sur sa vie de famille aussi. Quant à Luthfilde, elle tente de faire le deuil de son amour du tome 1, et de protéger du mieux possible sa princesse, même en étant blessée et en devant, parfois, prendre de mauvaises décisions. De plus, elle cherche à savoir d'où elle vient, qui sont ses parents, et cela la tourmente énormément. A travers leurs lettres, elles nous en apprennent également plus sur leur royaume respectif et sur les déboires et enjeux entretenus par leur princesse Calvina et Malvane, que j'ai trouvé moins agaçantes dans ce tome.


Je suis toujours autant sous le charme de Cathelle et Aldemor. D'autant plus que l'auteure se penche vraiment sur leur sort. Ainsi, nous allons voir comment ils veulent organiser leur vengeance vis à vis de ce qu'ils ont vécu dans le tome 1, et les révélations sont déchirantes. D'autre part, nous revenons sur le passé d'Aldemor, particulièrement sur ce qu'il a vécu durant son exil de 15 ans.
Par ce moyen, Chloé Chevalier nous permet de découvrir le monde étendu, et d'en apprendre plus sur la citéde Pi'Xiam, ou les plaines jaunes et autres provinces autour des royaumes du Demi Loup et des Eponas.

Je pense qu'on pourrait qualifier de roman médiéval contemplatif. En effet, comme nous lisons les journaux et missives, nous avons un certain recul sur l'action qui se déroule en temps réel, mais cela n'est pas un inconvénient, bien au contraire, les pièces s'imbriquent pour commencer à tisser la toile des derniers tomes et de la guerre civile qui s'annonce. De plus, l'épidémie de la preste mort est toujours présente, et les différents conflits entre les royaumes et les comtés ne cessent de grandir...

Enfin, quelques mots au sujet de la couverture, réalisée par Melchior Ascaride, que je trouve encore très réussie. Nous découvrons au fil de notre lecture qui est ce personnage, ainsi que l'unification des deux pages à l'intérieur du roman.

Je vous recommande vivement cet univers maitrisé par la très belle plume de Chloé Chevalier. Les enfantillages des 5 adolescentes du tome 1 semblent très loin à présent, et l'évolution se fait si naturellement que vous ne pourrez également que succomber à la narration travaillée de l'auteure!  Si vous aimez le style médiéval, foncez!

Je remercie énormément Meredith et les Moutons Electriques pour leur confiance en notre partenariat!



Bonus : Interview très intéressante sur le site de JustaWord : http://justaword.eklablog.com/interview-chloe-chevalier-les-recits-du-demi-loup-a126488666

Je me suis permise de copier coller une des questions réponses :

Vous avez choisi d'alterner journaux intimes, lettres et autres notes pour votre narration. Pourquoi ?
 Pour ne jamais donner une unique version de l'histoire, qui serait objective ! Au début du tome 1, dans le prologue, je pose le cycle comme une compilation de différentes sources visant à reconstituer une série d'événements malheureux menant progressivement un royaume déjà fragile à une guerre civile. Nersès et Lufthilde, qui font cette compilation, ont conscience qu'elles ne pourront jamais être tout à fait objectives. Ce n'est qu'en croisant les sources, les témoignages des différents acteurs de cette époque (lettres, journaux, etc.) qu'elle pourront approcher une certaine objectivité. Moi même, je m'efforce de ne jamais trancher. Tant que les personnages vivent ensemble et sont relativement amis (tome 1), leurs avis sur les événements divergent à peine. Mais au fil des tomes, les personnages divergent de plus en plus, et ainsi leurs opinions sur les événements et leur façon de les raconter. Du coup, qui croire, quel point de vue préférer, et pourquoi faire confiance à tel personnage plutôt qu'à un autre ? Au lecteur de faire son choix, et de l'assumer. Ce n'est pas à moi de décider.

jeudi 4 août 2016

The Witcher 1 : Le dernier voeu, de Andrzej Sapkowski

Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin grâce à la magie et à un long entraînement. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur.
     Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur... et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité perdue.





Au mois de juin, j'ai commencé à jouer à the Witcher 3 sur PC. Ce jeu étant terriblement addictif, et les vacances approchant, j'ai décidé de profiter de l'opération Bragelonne pour acquérir le tome 1 à 0.99 cts. Aussitot acheté je l'ai commencé et là, première surprise, ce tome n'est pas un roman mais un recueil de nouvelles.

Lectrice pour ...

Lectrice pour ...

Challenge GoodReads 2016

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Ptitelfe has read 16 books toward her goal of 80 books.
hide