mardi 14 mai 2013

Ce qui nous lie, de Samantha Bailly



Edition Milady
Collection Grande Romance
282 pages 

L’héroïne, Alice, a un don. Elle a la capacité de voir les liens se tisser et se rompre entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, déployant une cartographie des relations affectives. Les questions restent entières quant à l’origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination provenant d'un choc psychologique ? Sans réponse médicale, la jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret.
Durant plus d’un an, Alice s’est servie de son pouvoir dans une optique de vengeance : dénoncer les hommes ayant des relations multiples. Elle décide finalement de briser ce schéma et de sortir de ce besoin maladif de vérité. Le roman commence lorsqu’elle reprend une vie plus balisée et normée, en démarrant un nouveau travail comme chargée de Ressources Humaines.
C’est alors qu’elle rencontre Raphaël, son manager.
Un homme dont elle ne peut voir les liens.
L’exception à la règle.
Le roman dessine deux temporalités : le passé d’Alice, la découverte de son don, ce qui l’a conduit à devenir une chasseuse de trompeurs, ainsi que le présent, où elle est face au seul être humain pour lequel elle n’a pas de carte."

Suite aux premières réactions très positives sur ce titre, j’ai eu envie de le découvrir rapidement. Aussitôt pensé, aussitôt acheté, aussitôt lu. Je crois que c’est la première fois qu’un livre ne trône pas dans ma PAL ! 

Et grand bien m’en fut. Cette romance un brin fantastique m’a comblée et fait passer par de nombreuses émotions, qui pour finir, se sont envolées sur une note d’amour et de bien être.

Alicia, l’héroïne, nous raconte son histoire. Suite à un traumatisme, elle a découvert un don, celui de voir les liens qui unissent les gens. Ces liens sont comme des fils, plus ou moins épais, en fonction de l’affection portée à leur entourage. Après le choc de cette découverte, elle va la mettre à profit pour faire exploser des vérités au sein des relations humaines, surtout des couples. Puis, un an après, elle décide de trouver un nouvel emploi et c’est ainsi qu’elle va être embauchée en tant que chargée de recrutement dans l’entreprise Linker, une société de chasseurs de têtes. C’est là qu’elle va se rendre compte qu’il lui est impossible de voir les liens de Raphaël, son manager. Trentenaire, plutôt charmant, il est promis à la fille du PDG. Cependant, il ne peut s’empêcher de tester son pouvoir de séduction. Il est toujours accompagné de son collègue et ami, Sébastien, un joyeux lurron qui ne pense qu’à agrandir son tableau de chasse. Lorsqu’il va rencontrer Alice, une attirance très forte va se produire, le poussant à la protéger et passer du temps avec elle. 

L’histoire alterne entre le présent, en 2011, depuis l’embauche d’Alice chez Linker, le passé, celui de son enfance et de la découverte de ce don, et le futur, en 2012. L’histoire est rythmée, on ne s’ennuie pas une seconde et on tourne les pages avec avidité. L’auteur, Samantha Bailly, née en 1988, m’a complètement scotchée ! Très vite, j’ai été enfermée dans une bulle, dans son univers, l’histoire qu’elle veut nous raconter. Elle met en avant les relations humaines, les liens qui unissent les gens,  l’image qu’on nous montre étant enfant de la vie et de l’amour en général, et de toutes les douleurs, trahisons et accidents qui parcourent une vie. 

Les personnages sont assez communs, mais c’est ce qui les rend attachants. A travers le regard de l’auteur, j’ai pu reconnaître certains collègues, et l’ambiance des bureaux. J’ai adoré l’amitié qui lie Alice à Sébastien, ou à Shanim, les petits clins d’œil des « pauses cafés » ou des retrouvailles autour d’un verre, et apprécier voir se former les relations amicales (ou plus si affinités).

A chaque fois que je refermais le livre, je me retrouvais enfermée un petit cocon dans lequel j’avais vite envie de retourner. J’ai lu le livre en une journée, tellement j’avais besoin d’en savoir plus et savoir comment ça allait finir. Je ne dirai rien sur la fin, si ce n’est que pour moi, elle m’a bien plu et que je trouve qu’Alice a fait le meilleur choix ! 

J’aime ces romans grâce auquel on vit encore avec les personnages une fois l’histoire finie, pour qui on se demande ce qu’ils sont devenus, si ils ont réussi etc .

En bref, ce livre est émouvant, beau, il vous laisse avec un gout de douceur et de candeur. Coup de cœur ! 

Note : 10/10

9 commentaires:

  1. Eh ben ça donne envie. Heureusement qu'il est dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
  2. une excellente surprise, j'ai adorée de bout en bout :) ! Tout aussi magique que ses romans précédents !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le premier roman que je lis d'elle, mais je pense que je vais craquer sur Oraisons, qui a aussi l'air super bien! Tu l'as lu?

      Supprimer
  3. Héhé j'imaginais bien un coup de cœur avant de découvrir la note attribuée :) Je me dis que je me laisserai bien tenter par ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu l'occasion de discuter avec l'auteur aux Imaginales, et elle est vraiment géniale, et très mature pour son âge, si tu as l'occasion, ecoutes la conférence qui a eu lieu pour elle (sur le site d'actusf) c'était super bien, melange d'extrait et de belles déclarations de la modo à l'auteur ^^

      Supprimer
    2. Ah je n'ai pas encore entendu :/
      Mais le livre m'a beaucoup plu : pas d'actions dans tous les sens, pas de feux d'artifices toutes les 30 pages, mais une plume très efficace pour un récit "tranche de vie".

      Supprimer
  4. Vu ce que tu en dis, je me laisserais bien tenter par ce petit livre...
    Biz =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant que moi :)

      Supprimer
  5. Tu me donnes envie ! Il est dans ma PAL, j'ai hâte de le lire :)

    RépondreSupprimer