vendredi 30 mai 2014

Rebecca Kean T1 ; Traquée, de Cassandra O'Donnell


http://1.bp.blogspot.com/-QixWswsZJXs/UPclY7GRllI/AAAAAAAAD5A/sdIXDOsyNFM/s400/rebecca+kean+tome+1+traqu%C3%A9e.jpgBurlington, Nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

Site de l'auteur sur lequel vous pouvez lire les premiers chapitres...

Mon avis : (Rappatriement ancien blog)

L'auteur nous entraine dans un univers où vivent sorcières, vampires, loups garous, muteurs, chamans, et démons. Depuis peu, les différentes créatures se faisaient une guerre sans merci, mais une trève fut signée et un Directum mis en place avec un chef de chaque clan, permettant ainsi une de vivre en paix. 

La particularité de cette série : l'héroïne, Rebecca est mère d'une petite fille de 10 ans, Léonora. Cette enfant est particulière, très mature, et très attachante. Elle et sa mère se sont réfugiées dans cette petite ville calme pour échapper à leur passé. Espérant trouver une vie sereine, Rebecca réalise vite que cette bourgade est remplie de créatures surnaturelles. Très vite, elle va faire la rencontre innatendue de Raphael, le chef des vampires. Ce dernier va découvrir la vérité sur cette femme, et alors qu'elle aurait du se présenter au Directum dès son arrivée pour signaler sa particularité, cette dernière n'en a pas tenu compte. Raphael aurait du la punir mais décidera de la défendre, poussé par une attirance très forte pour cette femme. Mais peu de temps après, certains membres des clans aux pouvoirs surdéveloppés disparaissent, et le Directum va demander à Rebecca de les retrouver et découvrir qui est responsable de ces kidnappings. Malgré certaines tensions persistantes au sein des groupes, chacun mettra de l'eau dans son vin pour défendre une cause commune. 

J'ai apprécié découvrir tous ces clans au fil de l'histoire, que ce soit par des rituels ou dans les combats, découvrant leurs pouvoirs qui peuvent être complètement fascinant. On se situe très facilement dans cette pléthore de personnages.

Rebecca est combattante, une vraie guerrière au sang froid qui n'hésite pas à éliminer ceux qui se dressent sur son chemin. C'est une redoutable sorcière, qui, si elle ne se contrôle pas, peut provoquer des raz de marée incroyable. Elle est belle, et tous les mâles dominants de l'histoire sont attirés par elle (d'ailleurs, c'est un côté qui commence à m'enerver dans les romans de ce genre. Tous ces grands chefs sans coeur ne sont pas amoureux pendant des centaines voire des milliers d'années, et pouf, une ptite nana douée apparait et ooooh, c'est le messie, et tous la veulent ^^) .
Elle a aussi beaucoup de répondant, et pense avant tout à protéger sa fille. Elle est accompagnée depuis des années de sa meilleure amie, Beth, une loup-garou très sympa.

L'auteur nous entraine petit à petit dans la vie de son héroine, nous introduisant dans les rituels de chaque race, leurs coutûmes et leur histoire. 

 Par contre, je n'ai pas été séduite par Raphael, bien qu'il ait du charisme, il est malheureusement... blond... (et vous savez que le seul blond qui me plait est Eric dans LCDS).
 Sinon, j'ai bien aimé Bruce, celui qui se porte garant de Léonora, un loup garou qui a le sens du devoir et l'esprit très "meute". J'ai hâte d'en savoir plus sur tous ces personnages et sur le nouveau rôle qu'acceptera d'endosser Rebecca à la fin de ce tome! 

On devine bien entendu une histoire d'amour avec des complications... J'ai été séduite par le métissage de certains personnages, qui dans l'avenir peuvent devenir vraiment dangereux...

Si cette saga n'est pas tellement innovante, Cassandra O Donnell reprend quand même bien les codes et les facteurs de ce genre pour en faire un mix très rythmé. Aucun temps mort, le style est fluide, ca se lit bien et très rapidement malgré le petit pavé que cela représente! J'ai été surprise de le lire en seulement quelques jours.

Je lirai la suite sans hésitation!

Note : 9/10

http://img.over-blog.com/500x200/4/09/90/22/bitlit-2013.png

http://img.over-blog.com/500x245/4/09/90/22/ABC-Imaginaire-2013-bis-copie.jpg

2 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL et tu me donnes envie de l'en sortir :D

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique me tente beaucoup ! :)

    RépondreSupprimer