mardi 18 novembre 2014

Le Horla, de Guy de Maupassant

Le Horla raconte la lente désagrégation d'un esprit, de la dépression à la folie - des maux que connaissait bien Maupassant. Le héros se sent peu à peu envahi par un autre, qui agit à travers lui : le Horla, puissance invisible, inconsciente, qui le manipule. S'installent alors l'incompréhension, la peur, l'angoisse. Jusqu'à l'irréparable. Prenant la forme du journal intime, la nouvelle illustre ce que Freud nommera l'inquiétante étrangeté, cette intrusion progressive du malaise dans le quotidien.
Modèle de nouvelle fantastique, Le Horla est aussi une description clinique du dédoublement de personnalité qui menace toute conscience.

Mon avis : 

Un classique de plus à ma collection! Ouais, OK ce n'est que le second de l'année, je suis loin de mes motivations que j'avais en janvier, à savoir lire un classique par mois! Le fait est que j'ai décidé de lire le horla pour un book club sur Lyon qui aura lieu d'ici la fin du mois, et dont le thème était la folie. Dans mes souvenirs, j'avais apprécié la plume de Maupassant, même si je ne sais plus quel roman ou recueil j'avais lu de lui au collège (ça remonte)

J'ai été de nouveau complètement séduite par la plume de cet auteur de la seconde moitié du XIXe siècle! Dans cette nouvelle de 85 pages, il entraîne le lecteur dans le journal intime de son héros, qui perd l'esprit au fur et à mesure de son histoire! L'homme croit être surveillé par une entité paranormale, il fait des tests chez lui pour confirmer ses croyances, il devient insomniaque, tente de s'échapper mais perd complètement le contrôle! Le procédé d'écriture sous forme de journal permet au lecteur de complètement s'immerger dans le récit! D'autant plus que les descriptions faites sont si bien écrites qu'on a l'impression d'être réellement aux côtés de cet homme. Dire que le texte a été rédigé en 1887, il y a plus de 120 ans! C'est incroyable :)

J'ai notamment relevé un très beau passage sur le mont st Michel :

"Quelle vision, quand on arrive, comme moi à Avranches, vers la fin du jour. La ville est sur une colline ; et on me conduisit dans le jardin public, au bout de la cité. Je poussais un cri d'étonnement. Une baie démesurée s'étendait devant moi, à perte de vue, entre deux côtes écartées se perdant au loin dans les brumes ; et au milieu de cette immense baie jaune, sous un ciel d'or et de clarté, s’élevait sombre et pointu un mont étrange, au milieu des sables. Le soleil venait de disparaître, et sur l'horizon encore flamboyant se dessinait le profil de ce fantastique rocher qui porte sur son sommet un fantastique monument"

Je ne vais pas rentrer dans une analyse approfondie de ce texte, un avis en bref suffit amplement! En tout cas, j'ai dores et déjà téléchargé ses autres oeuvres sur ma liseuse et j'espère pouvoir les planifier prochainement à mon programme de lecture !

4 commentaires:

  1. C'est une de ses œuvres que j'aimerais bien lire :) pour le moment de Maupassant je ne l'ai que quelques nouvelles et une vie, que j'avais vraiment bien aimé !

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait vraiment que je lise ce classique de Maupassant! J'aime plutôt bien cet auteur :)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup Maupassant et Le Horla m'avait aussi impressionné !

    RépondreSupprimer
  4. tout comme toi, j'aimerais beaucoup compter un classique par mois au rang de mes lectures...mais ça demande beaucoup de courage et de temps, et je cède bien souvent à la facilité avec des livres contemporains... Maupassant est une valeur sure en tous cas, j'ai lu Pierre et Jean il y a peu et ça m'a beaucoup plue ! je pense que je lirai le Horla, car le thème de la folie m'intéresse énormément (il revient souvent dans les polars/thrillers dont je suis fan). A très bientôt ! bisous

    RépondreSupprimer