vendredi 20 octobre 2017

L'AURA NOIRE DE RUBERTO SANQUER


Comment affronter le destin quand on est une ado comme les autres ?
Que l’on travaille d’arrache-pied pour devenir une sorcière-guérisseuse ?
Que l’on est amoureuse alors que c’est interdit ?
Qu’une terrible malédiction tue précisément tous ceux que vous aimez ?

Un démon majeur, tiré d’un sommeil séculaire, assoiffé de vengeance et de conquête, refait surface trois mille ans après l’Apocalypse qui a anéanti la Terre Arcane.
Dans ce nouvel univers, les arbres ont acquis une conscience, et les humains des pouvoirs singuliers. Ainsi en est-il de treize apprenties sorcières qui ignorent encore que le poids du monde repose sur leurs épaules. Et parmi elles, Louyse… choisie par la destinée pour barrer la route de cette force démoniaque. 


Quoi de mieux que la période d'halloween pour lire des histoires d'apprenties sorcières? enfin ici, il faut plutôt parler d'apprenties guérisseuses!
C'est ce que nous propose Ruberto Sanquer à travers son roman l'Aura noire. Nous découvrons l'histoire de Louyse, une adolescente de 15 ans qui vit déjà depuis quelques années au sein de l'internat de filles qui fera d'elle une guérisseuse. La première épreuve approche. Mais ce que Louyse ignore, c'est qu'elle est maudite depuis sa naissance. En effet, un démon lui a imposé une aura noire, semant malheureusement derrière elle la mort. Et cette malédiction va s'activer au moment le plus important de l'épreuve...

Pour atteindre le palier de Ringsey (guerisseuse), Louyse doit affronter coûte que coûte chaque épreuve avec ses 12 compagnes d'aventures. Si l'une échoue, toutes tombent. Louyse va malheureusement être l'actrice de la première chute depuis des centaines d'années de ses camarades de covent. Comment affronter un tel destin à 15 ans? Comment se débarrasser de cette malédiction? C'est ce que nous allons découvrir dans ce récit.

Avant tout, je tiens à soulever que j'aime beaucoup l'univers développé par l'autrice. En effet, nous découvrons un nouveau monde après l'apocalypse, la plupart des habitants sont soit guérisseuses pour les femmes, soit protecteurs pour les hommes. La Nature a repris ses droits et les arbres cohabitent avec les Humains. Ils sont capables de se faire comprendre et surtout respecter! C'est un aspect qui m'a bien plu, même si j'aurai aimé le voir un peu plus développé.

L'histoire principale prend place dans la cité d'Isafjur. J'ai bien aimé découvrir cet endroit, les descriptions étaient suffisantes, et lorsque l'action n'avait pas lieu ici, on partait dans la forêt.

Le 2e aspect qui m'a plu, c'est le personnage de Louyse, j'ai eu un instinct de grande sœur envers elle, avec une envie de la protéger de ce mal qui la guette. Je l'ai surtout trouvé bien développée et cohérente pour une adolescente de 15 ans. Elle est à la fois curieuse, avide de réussir, mais têtue également, et n'hésite pas à contourner les règles pour faire ses propres expériences malgré les conseils de sécurité. Cela m'a rappelé ma jeunesse, lorsque la tentation de l'interdit est bien trop présente pour la respecter :) Certes, elle fait des erreurs en prenant ces risques, et même de graves erreurs quitte à déclencher la mort de certains personnages, mais cela n'en reste que plus crédible.


Ruberto Sanquer alterne le langage courant, parfois soutenu, et n'hésite pas à passer à un langage familier lorsqu'elle donne la parole à Louyse (d'ailleurs, la narration est à la première personne et au présent). Si cet aspect a pu en gêner certains, pour ma part, j'ai aimé voir cette jeune fille parler comme d'autres personnes de son âge, la voir utiliser des expressions qui m'ont fait rire et voir qu'elle ne mâchait pas ses mots.

Par contre, j'ai eu plus de mal à la voir réagir vis à vis de certaines personnes. L'un des personnages secondaires, Yolend, est assez violente, et Louyse semble lui pardonner trop vite ces excès de zèle. J'aurai aimé la voir avec un peu plus de répondant.
Quant à Yolend, et pour en avoir parler avec l'autrice, j'aimerai en savoir plus sur elle, comprendre pourquoi elle a ce caractère qui, pour moi, ne va pas avec l'image de guérisseuse que je m'étais faite.
D'autres personnages auraient aussi mérité d'être plus développés, comme Dras par exemple, ou le démon en lui même sur lequel nous n'apprenons malheureusement pas grand chose.

Cependant, je suis ressortie de ma lecture avec un avis en demi teinte et il m'a fallu du temps pour savoir pourquoi. Je pense que cette histoire a un grand potentiel, mais que ca manquait de développement sur de nombreux aspects, j'aurai aimé que Ruberto Sanquer prenne plus de temps à développer chaque point, que ce soit l'univers, les personnages principaux et secondaires (quitte à se concentrer uniquement sur quelques uns, car là, elle pivote sur pas mal de personnages et au final, il n'y en a que très peu que j'ai mémorisé, j'ai trouvé pas mal d'entre eux trop lisses), ou encore sur l'origine de l'apocalypse et la présence de ce démon. Résultat, à certains moments, j'ai eu une sensation de longueurs, à d'autres, que ca allait un peu trop vite pour résoudre certains éléments clés.

Une suite est prévue en début d'année 2018, j'espère que j'aurai donc la possibilité d'en apprendre plus sur certains points soulevés dans ma chronique.

Je remercie une nouvelle fois les éditions Scrineo pour leur confiance !

2 commentaires:

  1. C'est cool que tu ais aimé. :)
    J'avais été plus mitigée. Louyse m'avait un peu énervée et j'avais trouvé que l'intrigue avait pas mal de points communs avec d'autres livres déjà existants, malgré des idées forts intéressantes, comme la magie végétale. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu ton avis, les avis sont vraiment différents d'un lecteur à un autre même si certains points ressortent, comme le style d'écriture qui en a gêné pas mal, pour ma part c'est passé crème, mais j'aurai aimé découvrir d'autres aspects. J'espère que la suite sera bien :)

      Supprimer