mercredi 14 février 2018

WILD CROWS T1 : ADDICTION DE BLANDINE P MARTIN #ROMANCE #SUSPENS

Suite au décès de sa mère, Joe hérite d’un courrier lui dévoilant le nom de son père biologique, ainsi que l’endroit où il vit. Esseulée, et démunie face à son deuil, la jeune infirmière décide de tout plaquer pour partir en quête de ce père inconnu, un certain Jerry Welsh, propriétaire d’un bar et dirigeant d’un club de moto en Californie.

Surpris de découvrir l’existence de sa fille de 27 ans, Jerry accepte malgré tout de lui donner sa chance, et lui fait une place dans son monde à lui, mais aussi dans sa famille : celle de sang, comme celle de cœur. Joe découvre la véritable identité du club. Plus que des passionnés de motos, ces hommes forment un véritable gang ayant la main mise sur toutes sortes d’économies parallèles.

Novice dans ce milieu, Joe s’apprête à mettre les pieds dans un univers dont on ne ressort pas indemne.

-------------------------------------------------

AVERTISSEMENT : ceci est une saga de romance, ET NON PAS de romance érotique. Amateurs de romance hot, ce livre n'est pas pour vous. Le monde des bikers est ici appréhendé d'une manière différente de ce que l'on voit partout, et s'axe sur une relation père-fille.

Le classement en catégorie romance n'est pas le fruit du hasard. Elle apparaitra doucement à compter du tome 2. Pour ce tome 1, laissez-vous simplement embarquer par l'histoire et découvrir l'univers des Wild Crows, l'amour pointera son nez très vite, c'est promis !



Fin 2017, Blandine P Martin m’a abordé via ma page facebookpour me proposer de faire partie de ses partenaires 2018. Autrice de déjà plusieurs romances, elle a également été publiée chez Milady.
Wild Crows est sa nouvelle saga romance à suspens autoéditée et prévue en 4 tomes.
Pour commencer, je vous invite à aller voir ce lien dans lequel elle présente 5 choses à connaître à propos de sa série. 

Attention, ceux qui sont friands d’érotisme resteront sur leur faim, car ce n’est pas du tout le style d’écriture de Blandine. Au contraire, elle aime mettre en place ses univers en douceur, sans céder facilement aux clichés et aux modes du moment. 

Dans ce premier tome – Addiction -  on découvre l’univers et les personnages principaux…

Dès le premier Chapitre 1 on apprend que Joe, l’héroïne vient de perdre sa mère. Cette dernière lui laisse une lettre emplie d’amour et lui révèle le nom de son père biologique. Cette introduction m’a donné beaucoup d’émotions ! J’ai été très touchée par tout l’amour de sa mère et par le fait que malgré sa mort, elle cherche encore à la réconforter.

Joe décide donc de tout quitter pour partir rencontrer son père. C’est ainsi qu’elle va découvrir un nouvel environnement : celui des Bikers !
La voilà alors plongée dans un univers masculin, où la philosophie de vie prône les libertés.  Bien que les hommes soient protecteurs envers les femmes, ils ont néanmoins leurs faiblesses et leur excès de violence. Le club des Wild Crows possède de dangereux secrets, et Joe va tout faire pour en apprendre plus malgré les avertissements « moins on en sait, mieux c’est ».

Je n'avais encore jamais lu ni vu d'oeuvres dans ce domaine. Blandine P Martin déclare sur son site qu'elle s'est inspirée de Sons of Anarchy, une série pour laquelle elle a eu un gros coup de coeur. Cependant, loin des clichés et autres stéréotypes, elle a longuement réfléchi pour proposer aux lecteurs un univers différent dans lequel on retrouve toute la complexité de la vie dans cette communauté.

 J'ai apprécié avoir affaire à des personnages matures. Du fait que j'ai moi même 35 ans, je me suis sentie beaucoup plus proches d'eux. Joe a 27 ans, son père, sa belle mère et ses frères de coeur ont tous plus de 45-50 ans, sauf certains personnages un peu plus jeunes comme Casey ou Gale.

Joe  est attachante et altruiste. Cependant, cela ne l'empêche pas d'avoir un sacré répondant, arme qui lui sera utile face à toute la testostérone qui l'entoure ! 

Jerry, son père, est génial ! Il accepte très facilement l’existence de Joe et veut absolument rattraper le temps perdu. Son entourage est très ouvert et toute sa famille accepte également son arrivée.

La relation père-fille est d'ailleurs le fil rouge de ce premier tome. Si vous êtes avides de romance, il vous faudra attendre un peu plus pour la découvrir. Ici, on découvre comment le lien entre Joe et Jerry se crée, et j'ai aimé voir à quel point ils sont tous les deux ouverts d'esprit, sans jugement aucun, juste à s'accepter avec tout l'amour qu'il est possible de ressentir l'un pour l'autre, et ce en dépit de leur passé respectif. C'est un gros bouleversement pour Jerry que d'apprendre qu'il a une fille de 27 ans, et pourtant il l'accueille les bras ouverts et l'intègre à sa famille très rapidement. Quant à Joe, elle est si heureuse de découvrir l'existence de ce père qu'elle n'a jamais connu qu'elle a conscience des concessions qu'elle doit faire pour pouvoir rester vivre auprès de lui. 

Blandine n’hésite pas à introduire de nombreux personnages secondaires : Mona, la femme de Joe, qui est pleine de bienveillance, des membres du club, comme Mack, Gale, Bigma, les sweeties  ou encore les ennemis du club des bikers, et là on parle de mexicains et de russes !
J’ai une petite préférence pour Ash, qui m’a fait penser à un gros nounours derrière ses allures de motards quinquagénaire. (#TeamAsh)
Malgré cette panoplie de protagonistes, je ne me suis aucunement mélangé les pinceaux.

Autant vous dire qu’alors que Joe espérait peut être trouver un havre de paix, elle va rapidement découvrir que dans ce milieu « moins on en sait, mieux on se porte ». Et c’est l’autre révélation de ce roman ! Les rebondissements ! Dans la seconde moitié du roman, les choses s’accélèrent et on se pose de nombreuses questions. On découvre un milieu dangereux, sans pitié, et la fin est tout simplement atroce à lire ! Je ne m’y attendais tellement pas, j’ai été complètement dévastée par ce qui arrive, et malheureusement je ne peux pas en parler plus pour vous laisser le suspens !

Le style d’écriture est très fluide, la plume est jolie, Blandine arrive parfaitement à communiquer de nombreuses émotions auprès de son lectorat et chose rare... j'ai retenu tous les prénoms et caractéristiques des personnages, ce qui prouve, à mon sens, à quel point l'autrice a bien travaillé son univers. 
Il me tarde de recevoir la suite car je ne peux imaginer laisser les personnages dans une situation aussi dramatique.
Blandine, je te remercie pour ta confiance, et j’espère que tu seras moins sadique dans les prochains tomes J


Bonus : une playlist spéciale pour Addiction est disponible sur Youtube. J'avais lu dès le début la liste des chansons, mais je n'avais pas le courage de faire des recherches approfondies lorsque j'ai commencé ma lecture. 


Découvrez les 9 premiers chapitres sur son site),

mardi 6 février 2018

PAIX SEXE ET AMOUR D’HERVE JUBERT

 
Brice et moi, c'est le jour est la nuit. Lui ne pense qu'au sexe et à ses vidéos porno. Moi je suis plutôt fleur bleue et plus "tranquille dans mon coin" que "fanfaron à toutes les heures". Et puis il y a Laura, cet être merveilleux et unique que j'aime depuis le premier jour. Mais avec ses histoires d'obsédé, Brice risque bien de tout faire capoter !
Et si ce n'est pas lui, ce sera peut-être Claire, cette mystérieuse femme qui a atterri dans sa famille dernièrement...
Au final, ces vacances de Noël auraient dû être tranquilles. Au lieu de ça, on s'est retrouvés en plein Far West. On a eu droit à une attaque de loups, à des échanges de coups de feu... Tout pour nous émoustiller et nous faire frissonner.
Des frissons délicieux, je vous rassure...

Grace à Scrinéo, j’ai pu découvrir ce roman destiné aux adolescents. Spécialisé dans la littérature jeunesse, fantastique et science fiction, Hervé Jubert est un auteur prolifique, qui compte (d’après Babélio) pas moins de 44 romans à son actif !. Son nouveau roman est paru le 2 Février.

Tout au long des 142 pages qui composent le récit, nous allons découvrir un pan de l’existence de quelques personnages : Brice, Lucas, Laura et Claire.…

Ce livre se lit très rapidement, et un thème principal et propre à l’adolescence en ressort : la sexualité,  présentée sous différentes coutures : Lucas est le romantique du groupe, il est amoureux de Laura. Brice est obsédé, et passe beaucoup de temps à regarder des vidéos pornos. Cela a un effet négatif  sur lui, à savoir qu’il a du mal à considérer les jeunes filles/Femmes autrement que comme des femmes objets, assouvissant tous les désirs masculins. Enfin, Claire apporte une autre vision de ce thème. Après avoir fui sa vie, elle trouve refuge dans la famille de Brice et apportera à Brice un regard  différent sur les femmes.
Je n’ai pas compris immédiatement l’intérêt du jeu  de rôle et je ne voyais pas vraiment où l’auteur voulait nous emmener.

L’histoire se déroule assez rapidement, je dirai sur seulement quelques semaines. Le style d’écriture est concis, l’auteur va droit au but et prend des raccourcis. J'ai eu l'impression que ce livre était plus destiné à un public beaucoup plus jeune alors que les thématiques sont propres aux adolescents à partir de 13 ans (à mon sens). 

Les chapitres sont entrecoupés d’extraits du journal de Claire, ce qui nous permet d’en apprendre plus sur elle et sur sa venue en France. J’ai là aussi été un peu gênée de voir à quel point elle maîtrisait la langue française. J’aurai  aimé la voir dire quelques maladresses qui l’auraient rendue, à mon sens, plus attachante.

C’est un livre qui parlera certainement plus aux adolescents ou aux parents qui ont des ados à la maison, pour leur permettre d’entrevoir un peu ce qui peut se passer dans leur tête et dans leur vie. 

Mais je regrette, tant qu’à parler de Sexualité, que l’auteur n’ait pas également abordé d’autres sujets comme l’homosexualité.

J’ai demandé ce roman pour découvrir la plume de cet auteur, et aussi parce que je trouve la couverture très joyeuse, mais malheureusement, je l’oublierai tout aussi rapidement que je l’ai lu.
Je remercie toutefois les éditions Scrineo pour l’envoi de ce partenariat.


vendredi 2 février 2018

LES SOEURS CARMINES T1 : LE COMPLOT DES CORBEAUX , D'ARIEL HOLZL


 Merryvère Carmine est ce qu’on appelle dans la ville de Grisaille une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et les appartements bourgeois pour gagner sa vie et celles de ses soeurs, Dolorine et Tristabelle. Fauchées comme les blés, les soeurs Carmines, orphelines, partagent une vieille bicoque près de la falaise, à l’écart de la ville où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y assassine allègrement, on s’encanaille goulument et huit familles nanties luttent en sous-main pour le trône. Il faut dire que Grisaille a le chic pour rassembler les coquins, et derrière les portes cossues des manoirs, loin des faubourgs crasseux et des ruelles coupe-gorges, vampires, nécromanciens et maîtres du feu s’affrontent. Dans ce tumulte, les Carmines tentent de tirer leur épingle du jeu…

Le complot des corbeaux est le premier tome de la trilogie des Sœurs Carmines, publiée dans la collection Naos.
Nous découvrons l’histoire de trois sœurs : Tristabelle, Merryvère et Dolorine, qui tentent de survivre dans une ville appelée Grisaille, depuis la disparition de leur mère.
Dans le complot des corbeaux, nous suivons Merryvère, la cadette. C’est grâce à ses compétences de monte-en-l’air (voleuse) qu’elle subvient aux besoins de sa famille.
La première scène nous plante directement le décor : Un cimetière, dans lequel Tristabelle se sert de ses atouts physiques auprès de jeunes hommes qui profanent une tombe pour  permettre à sa sœur de dérober un objet. Cela sera le début.. Des emmerdes !

On est immédiatement transporté dans l’univers décalé mis en place par l’auteur : Déjà par la ville. « Grisaille » rappelle fortement les univers foisonnants de Tim Burton. Tout est brumeux, gris, mystérieux, et malsain. La pauvreté est présente, et s’oppose aux riches aristocrates. Egalement, la ville est découpée en quartiers, dirigés par diverses créatures : vampires, sorcières etc !
Cela amène un dépaysement réussi et j’ai aimé observer la vie de cette ville à travers les toits qu’empreintent Merry ou les courses poursuites dans les ruelles.

Ensuite, l’autre point fort du livre, ce sont les personnages. Ariel Holzl dépeint avec brio trois caractères diamétralement différents : Merry est certainement la plus anodine, en dépit de ses capacités de voleuse. Elle a la tête sur les épaules, s’inquiete vite pour ses sœurs. Elle est aussi très maladroite, ce qui a pour conséquence de la mettre rapidement dans les embrouilles  - et de nous faire bien rire au passage !
Dolorine est la benjamine, et qu’est ce que je l’ai aimé !! Elle voit les fantômes, et emmène sa poupée « Mr Nix » un peu partout. Sauf que Mr Nix a été fabriqué par Mr Gentil (qui n’est pas si gentil) et qui implante les cheveux de tueurs sur ses poupées qui prennent conscience. Du coup, cela engendre des discussions très étranges entre la petite fille et sa poupée psychopathe ! De plus , la tenue de son journal intime qu’on entrevoit dans le roman permet un véritable vent de fraicheur, et d’attendrissement ! D’un côté, c’est sacrément bien joué par l’auteur, qui permet d’instiller beaucoup d’humour et de jeux de mots face à l’innocence et la naîveté de sa jeune héroïne ! J’ai hâte de la découvrir mieux, tous les passages la concernant étaient un vrai régal J
Enfin Tristabelle : L’aînée. Elle est froide, arrogante, prétentieuse ! Elle m’a a la fois fait rire et agaçée ! Elle ne pense qu’aux apparences, et l’auteur arrive une nouvelle fois à bien retranscrire ses traits de caractère !

L’écriture est super fluide, prenante, il y a de nombreux rebondissements et on tourne les pages à toute vitesse !


En bref, j’ai passé un excellent moment avec ce premier tome des sœurs carmines ! 

Le tome 2 est sorti le 16/11/2017