vendredi 31 mai 2013

Le cycle des âmes déchues, T1 : Le mal en la demeure, de Stéphane Soutoul



Le mal en la demeure, tome 1 du cycle des âmes déchues, de Stephane Soutoul

Edition du Petit Caveau

148 pages

Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu'entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d'une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n'a d'autre recours que demander l'assistance d'experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d'une longue lignée d'érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.

Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l'attend. Car le mal qu'il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l'importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s'immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Mon avis

J’ai rencontré Stéphane Soutoul durant les octôgones 2012, qui se déroule à Lyon en automne. Cet auteur, très abordable et agréable, m’a donné envie de le découvrir, et c’est ainsi que le premier tome de sa trilogie du cycle des damnés est arrivé dans mes mains !


C’est une romance sur fond tragique, avec une ambiance gothique. C’est le premier roman de ce genre que je lis et j’ai été très agréablement surprise, avant tout par la très belle plume de l’auteur. Son style, fluide mais avant tout délicat et recherché, nous transporte rapidement au XIXè siècle, dans une demeure familiale d’un village en Allemagne. On prend donc plaisir à découvrir la famille qui habite le manoir, notamment Marion et Charlotte, deux sœurs, dont l’une est très belle mais avec d’étranges comportements, et l’autre est malade depuis longtemps.

On rencontre également le majordome, la cuisinière et une servante.  L’ambiance générale du livre est sombre, on sent que le mal n’est pas loin. L’histoire d’amour tragique qui se prépare apporte un côté poétique à l’histoire.
Gérald de Lacarme est le personnage que  nous suivons dans cette intrigue. Il est envoyé en tant qu’expert en vampirisme, et c’est sa première expérience en solo. Il va tomber des nues en rencontrant Marion, pour qui une attirance forte va se créer dès les premiers jours. Il va vite réaliser le mal qui erre dans ce manoir, et chercher une façon de l’éradiquer et protéger ses habitants. 

C’est un personnage sympathique, qu’on a envie d’encourager. Marion, elle, est mystérieuse, et délicate. Chaque personnage se fond bien dans le décor, on les identifie rapidement.

Du côté vampirique, on retrouve les anciens codes à la Bram Stocker, où le vampire est sensible aux croix, à l’ail, et aux exorcismes. Cela m’a fait du bien de relire une histoire de ce type, plutot que de la bit lit où finalement, on lit avant tout une romance surnaturelle (enfin, pour les séries que je suis !)

Ce roman est court mais prenant, Stéphane Soutoul arrive à terminer ses chapitres d’une façon qui nous rend impatient de découvrir le suivant, et surtout de savoir comment ca va finir. 

Au niveau du rythme, il alterne action et moments plus calmes, pendant lesquels on en apprend plus sur les personnages.

A la fin de ce livre, il y a une petite nouvelle qui nous présente un autre personnage de la famille et qui introduit ainsi le second tome, que je lirai probablement très rapidement !
C’est vraiment une belle découverte et un auteur à suivre ! 

Note : 8.5/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire