jeudi 7 novembre 2013

Saisons Paiennes, les enfants de Walpurgis



Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l’année. Les rites se suivent, de l’éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l’abondance – puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd’hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l’émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.
Dans ces Saisons païennes, huit auteurs vous invitent à découvrir autant de célébrations, ainsi que les couleurs, les émotions et les enseignements qui les définissent. Chacune de leurs histoires, illustrées avec poésie et tendresse par Serafina, joue des symboles et de l’atmosphère appartenant à la fête qui l’a inspirée.
Liens familiaux et liens d’amour, mais aussi quête d’identité et soif d’acceptation par soi-même comme par les siens sont autant de questions qui se font écho d’un récit à l’autre. L’individu se transforme dans une alchimie sauvage et naturelle qui se réalise depuis l’enfance de l’humanité. Il évolue et se « dépasse », pourrait-on dire. Mais il n’est pas tant question d’aller au-dehors de soi que de chercher sa vérité en son âme et son esprit.
La Roue des Saisons résonne, au final, comme un voyage vers soi-même


Mon avis : 

Ce recueil est composé de 8 nouvelles relatives donc aux rituels païens. Chaque auteur (publié aux Editions du chat noir) nous présente une fête. Pour plus d'info sur ces fêtes, je vous invite à consulter cette page


Les nouvelles qui m'ont le plus plu sont celles de Stéphane Soutoul, Bettina Nordet et Marianne Stern
Une fois de plus j'ai succombé à la plume de Stéphane Soutoul, qui est vraiment très poétique et délicate. Pour Bettina Nordet, J'ai adoré l'histoire, de cette jeune vierge qui va se faire sacrifier contre sa volonté. L'histoire se passe à Paimpont (Brocéliande) Comment ne pas craquer? Enfin, celle de Marianne Stern m'a plu car ca se passe en Scandinavie, et l'histoire était très bien amenée. 
Les autres nouvelles ( Vanessa Terral, Céline Guillaume, Ambre Dubois, Angélique Ferrera), étaient agréables à lire, elles apportent toutes une connaissance de ce cercle. J'ai juste été déçue par la nouvelle de Cécile Guillot, que j'ai trouvée un peu trop courte. Surtout qu'elle reprend l'un des personnages de sa série "fille d'Hécate" et donc j'espérais vraiment en apprendre plus. Par contre, c'est elle qui a fait l'illustration que je trouve très belle! 

Voilà! donc un petit recueil qui permet de découvrir de nouveaux talents et apporte une connaissance supplémentaire dans la culture païenne!

Note : 8/10 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire