mardi 31 décembre 2013

L'épée de vérité, Tome 3 : Le sang de la déchirure, de Terry Goodkind

La barrière qui séparait l'Ancien et le Nouveau Monde a été brisée. Des forces anciennes viennent assiéger les Contrées du Milieu. Des forces si terrifiantes que, la dernière fois qu'elles ont frappé, il y a 3000 ans, on n'a pu les repousser qu'en murant l'Ancien Monde à l'aide d'une barrière magique infranchissable. A présent celle-ci n'est plus, et Richard Rahl et Kahlan Amnell sont les seuls à pouvoir faire face aux puissances maléfiques qui vont déferler. Richard est le Sourcier de Vérité, mais il est aussi un sorcier de guerre, le premier depuis des millénaires. Quant à Kahlan, sa bien-aimée, elle se cache loin de lui, traquée par des fanatiques qui ont entrepris d'assassiner tous les possesseurs de magie. Ils se font appeler le Sang de la Déchirure, ils torturent et tuent des innocents en prétendant lutter contre le Mal. Alors que règnent la manipulation et la guerre, Richard devra tout faire pour empêcher une apocalypse d'une sauvagerie inimaginable : accepter le pouvoir qu'il a hérité de son père et utiliser toutes ses ressources magiques pour vaincre l'ennemi, sauver Kahlan et refermer le portail.



Tome 1 : La première leçon du sorcier
Tome 2 : La pierre des larmes

Mon avis :

Dernier livre de l'année que j'ai fini peu après minuit! Je suis ravie car j'ai commencé ce livre deux jours avant et c'était un gros pari pour moi de le terminer d'ici le 31 décembre, ayant toujours du mal avec les pavés grand format! Mais avouons déjà que ce tome fait entre 300 et 400 pages de moins que ses prédécesseurs, ce qui facilite grandement l'entrain!

De plus, on ne s'ennuie pas une seconde dans ce tome! J'ai adoré commencé à découvrir la mise en place des intrigues politiques et commerciales, des alliances, et de la magie qui grandit à chaque tome. Ici, Richard Cypher devient Richard Rahl, le seigneur des contrées du milieu qui succède à Darken Rahl, qu'il avait combattu dans le tome 1 et repoussé dans les ténèbres dans la suite. Malgré son manque d'expérience en politique, il va tout faire pour créer des alliances et se montrer favorable avec le peuple, repoussant ainsi toute dictature qui est contre ses  valeurs morales. Il va se faire aider de quelques mord Sith, qui sous leurs airs rigides, sont très sympathiques, et sera également accompagné de deux gardes qu'il a rencontrés dans les tomes précédents.

En parallèle, on suit l'aventure de Verna, qui était la soeur de la lumière qui avait emmené Richard dans le tome 2 et qui se voit devenir la Dame Abesse, juste après la mort d'Annalina et de Nathan, le prophète. Mais certains secrets sont révélés et Verna va avoir une grande quête à accomplir pour tenter d'empêcher l'ordre impériale de prendre le pouvoir. Depuis qu'elle a exposé sa vraie nature, j'aime de plus en plus ce personnage et son caractère furieux!

Enfin, nous continuons de suivre les péripéties de Kahlan, la mère inquisitrice qui s'est fait passée pour morte afin de s'échapper, mais qui va être rattrapée et va vivre encore de mauvaises choses. Elle est accompagnée d'Addie, la dame aux ossements, que j'adore depuis le début, ainsi que de Zedd, le Sorcier et grand père de Richard. Les aventures de Kahlan n'apparaissent qu'après la première moitié mais à partir de là, Goodkind enchaine les paragraphes alternant les points de vue rendant ainsi la lecture très addictive et quasiment impossible de lâcher le roman!

J'ai adoré découvrir de nouveaux personnages, notamment Holly, la jeune novice qui j'espère aura un bel avenir, mais la petite Rachel m'a beaucoup manqué!  Et Graaatch est trop choupinou! J'ai du mal à l'imaginer car il doit être assez effrayant, il s'agit quand même d'un monstre, mais son affection pour "Rachard" est tellement grande qu'on s'attache vraiment à lui!

Enfin, j'ai detesté la Duchesse, enfin, en même temps, elle m'a beaucoup fait de peine, mais il faut rappeler que l'épée de vérité n'est pas qu'une histoire de fantasy mais aussi une belle histoire d'amour, celle de Kahlan et Richard! D'ailleurs, en abordant ce point, Richard m'a beaucoup moins enervé que dans les tomes précédents et a bien retenu la troisième leçon du sorcier : La passion domine la raison.

Le combat de fin est superbe, que ce soit dans la forteresse ou en ville, et l'auteur déploie petit à petit sa toile. Il me tarde déjà de lire la suite, en espérant qu'elle sera aussi bonne que ce tome!

Note : 8,5/10

D'autres avis  : Kore 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire