vendredi 10 janvier 2014

Laisse-moi entrer, de John Ajvide Lindqvist

Oskar a 12 ans, il vit seul avec sa mère au coeur d'une banlieue glacée de Stockholm. Il est martyrisé par trois adolescents de son collège. Eli emménage un soir dans l'appartement voisin. Un homme l'accompagnait. Elle sort le soir, semble ne craindre ni le froid ni la neige et exhale une odeur douceâtre et indéfinissable. Une magnifique et sanglante histoire d'amour et d'amitié entre deux êtres désespérément seuls et différents.


Mon avis :

Ah lala, je me rappelle encore quand mon libraire m'a parlé de ce livre. Il avait mentionné cet auteur et Justin Cronin, et peu de temps après, j'avais leurs deux romans dans ma pile à lire. Dans laisse moi entrer, on entre dans un univers fantastique de l'ancien vampire.
L'histoire se déroule en Suede, aux alentours de Stockolm. Tout est propice à l'ambiance : la ville, très froide, enneigée, avec des journées courtes. Des meurtres de plus en plus nombreux. L'auteur introduit plusieurs personnages, j'ai du eu mal à m'y repérer à cause de leurs prénoms nordistes mais petit à petit j'ai réussi à les remettre dans leur rôle.

Les personnages principaux sont Oskar, jeune garcon de 12 ans qui est malmené par ses camarades, solitaires, et qui rêvent de se venger en plantant des couteaux dans des troncs d'arbres. Il vit seul avec sa mère, et un de ses seuls "amis" s'appelle Tommy, il y a 16 ans et se sniffe à la colle. Oskar va rencontrer sa nouvelle voisine, Eli, jeune fille du même age à l'étrange comportement. Elle ne sort que la nuit, pied nu, vit avec un vieil homme. Une histoire d'amitié va naître entre les deux jeunes ados jusqu'à ce qu'au fil de l'intrigue, Oskar découvre la vraie nature d'Eli. Pour le coup, je dirai même double vraie nature, mais je m'arrêterai là car ce fut une réelle surprise (et encore je m'étais spoilée et suis dégoutée de n'avoir pas pu faire une tête de "Nooooon, c'est pas vrai!" en lisant la révélation!)

Heureusement que leur histoire d'amitié amène de la douceur dans le récit car autant vous prévenir, c'est très glauque! On découvre un peuple pauvre, vicieux, l'auteur n'y va pas de main morte en parlant de pédophilie, et il m'aura fallu entrecouper cette lecture de romans plus légers afin de le rendre plus digeste.

Le style est fluide, mais j'ai tout de même trouvé certaines longueurs au récit. L'un des personnages secondaires que j'ai préféré est Virginia, une femme qui a subi beaucoup de choses et dont son avenir va changer. Toute son évolution était interessante à suivre.

C'est la premiere fois que je lis un auteur suédois, il ne m'a pas donné envie de visiter son pays ^^

Autrement, je regrette que l'action fantastique ne démarre qu'à la fin du livre, au niveau des 100 dernières pages. J'esperais tout de même voir plus de crocs et de sang mais tout est bien positionné pour nous faire oublier ce qu'est Eli. Les chapitres de fin étaient palpitants, j'ai frissonné pour Oskar, j'ai été secoué par les émotions, et je suis du coup encore plus ravie d'avoir partagé ce livre avec ma binomette de Milady Azariel Ptiteboukinette.

Nous avons lu la moitié du livre en une après midi, et c'était génial de pouvoir exprimer nos ressentis et se rendre compte que nous étions d'accord au fil de l'avancée!

En conclusion, je suis contente d'avoir lu ce livre qui a fait parler de lui, puisque deux adaptations cinématographiques ont été réalisées, mais je reconnais une fois de plus que je ne suis pas adepte des thrillers-polars... Pour l'instant, seuls Sire Cédric et Stephen King me réconcilient avec le style.

Pour les amateurs de vrais vampires et d'ambiance sombres, n'hésitez pas,  vous serez convaincus par l'écriture de l'auteur!

L'avis de Ptiteboukinette




Aucun commentaire:

Publier un commentaire