jeudi 13 février 2014

Wild Cards, de Simone Elkeles

Ashtyn croyait sa vie sur des rails jusqu'à l'université. Elle n'avait pas prévu qu'elle serait élue capitaine de son équipe de football américain et que son petit ami, footballeur lui aussi, le prendrait si mal.
Elle n'avait pas imaginé, surtout, qu'un garçon comme Derek, provocateur et terriblement séduisant, viendrait semer le trouble dans son existence bien réglée.
Ashtyn pourrait craquer et se laisser aller, mais elle n'est sûre que d'une chose : les garçons comme Derek, pour qui la vie est un jeu, finissent toujours par vous quitter.
Et rien ne lui fait plus peur que l'idée d'être abandonnée...




Mon avis : 

Ouuuh que j'ai aimé encore cette romance Young Adult de Simone Elkeles! Je n'ai lu que les premiers tomes de la saga des frères Fuentes et de Paradise, et les deux avaient été des coups de coeur. Je n'irai pas jusque là pour ce livre mais pour moi c'était un petit bijou qui fait du bien!

Encore une fois et pour mon plus grand plaisir, chaque chapitre est axé sur un personnage, ce qui nous permet de mieux percevoir les émotions de chacun. 
Deux personnages blessés dans leur passé, l'une ayant peur d'être abandonné, l'autre prenant la vie comme elle vient sans se poser de questions.

Derek est un jeune homme farouche, rebelle, qui ne se laisse pas commander et aime semer la pagaille, ce qui pour lui représente des blagues peut s'avérer de grosses erreurs à ne pas commettre. C'est ainsi qu'il se fait virer de son lycée du Texas et doit suivre sa belle mère qui décide de repartir vivre dans sa famille à Chicago. Son père est militaire et est en mission pendant plusieurs mois sous la mer, donc on en entend très peu parler.

C'est suite à ce déménagement que Derek va rencontrer Ashtyn, jeune femme déterminée quand ça concerne le football américain mais très fragile suite à l'abandon de sa mère quand elle était jeune.

Cette thématique d'abandon ou de deuil est assez courante dans les romances d'aujourd'hui. Les auteurs savent comment nous toucher, en nous faisant ressentir de l'empathie pour les personnages principaux.

Mais ici, on a une toute autre histoire. Les deux héros sont très vite attirés l'un par l'autre mais aucun des deux ne voudra (se) l'admettre et nous sommes spectateurs de multiples chamailleries. Jusqu'à un petit road trip qui va leur permettre d'ouvrir les yeux, jusqu'au grand final que j'ai adoré, cette touche de romantisme qui ne laisse pas indifférent les âmes sensibles!

Le football américain est la thématique secondaire, l'auteur l'évoque beaucoup mais à aucun moment nous ne sommes perdus car elle n'utilise pas de termes trop spécifiques et met surtout en avant le rôle d'Ashtyn en tant que capitaine et des quaterback. D'ailleurs, elle a une équipe fidèle, de vrais amis qui sont prêts à tout pour la protéger, des grands frères et de superbes copines! tous différents les uns des autres.

Par contre, qu'est ce que Laiden a pu m'énerver! Un manque de respect, il n'est pas sincère, il est profiteur, je l'aurai tarté dès la première rencontre! Et faire souffrir la petite Ashtyn ainsi m'a fait beaucoup de peine pour elle!
Quant au père d'Ashtyn, on a juste envie de le secouer, c'est une âme morte dans une maison au passé lourd...

Il y a aussi la grand mère de Derek qui est difficile à apprécier mais quand on creuse un peu plus, on se laisse aller à se dire que finalement, elle  a un bon fond.... et le petit Julian m'a fait fondre, il a l'air trop choupinou!


Les seuls reproches que j'aurai à faire sont - Les prénoms des héros, c'est un point de vue personnel mais je n'aime aucun des deux prénoms, heureusement, ils auront vite des surnoms et - le livre se lit trop vite! J'en aurai bien redemandé!


Voila, en conclusion, j'ai passé un excellent moment avec cette famille reconstruite et ces deux personnages que tout oppose mais qui sont irresistiblement attirés l'un par l'autre! 

Note : 9/10


Aucun commentaire:

Publier un commentaire