jeudi 3 avril 2014

Légion, de Brandon Sanderson


« Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc. Le héros de cette nouvelle, Stephen Leeds, surnommé Légion, est un être multiple : très intelligent, il peut apprendre n’importe quoi en très peu de temps, mais extériorise tous ses savoirs sous forme d’hallucinations, qui sont autant d’aspects de lui-même. Il vit reclus dans une grande maison, entouré de ces nombreuses entités hallucinatoires, toutes dotées de compétences hautement spécialisées. Il est riche, car il loue ses services à qui peut se les payer. Un jour, il est engagé pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, inventeur d’un objet très particulier : un appareil photo capable de prendre des photos du passé…

Mon avis en bref : 

Petite nouvelle écrite par un auteur qui  est vite arrivé dans mon top des auteurs à suivre!
Ce récit ne fait même pas 100 pages et Brandon Sanderson nous donne un tout autre registre : thriller philosophique. Ne prenez pas peur avec ce dernier terme, moi qui n'ais pas du tout cet esprit là, je n'ai pas été perdue, au contraire, il donne à réfléchir ou se rappeler des convictions que l'on a. Religion versus Vérité....

Au sinon, prenez Sheldon Cooper et Sherlock Holmes, mélangez les deux et vous obtiendrez une version de Stephen Leeds, alias Legion, qui est habité par beaucoup de personnages surprenantsr et qui est un véritable génie! J'ai adoré cet aspect!
En depit de l'intrigue sur cet appareil photo qui peut prendre des photos vieilles de plusieurs centaines d'années, les différents aspects de Stephen sont plutôt attachants! J'ai adoré JC qui m'a beaucoup fait rire avec son obsession des armes mais qui est susceptible si on dit qu'il n'est qu'une "illusion", Ivy qui est assez sage, la traductrice ou encore Tobias qui est une véritable encyclopédie. Tous ses personnages forment donc Stephen.
D'un autre côté je n'ai pu m'empêcher de comparer ce personnage aux écrivains eux mêmes! Finalement, ce sont eux '(avec tout mon respect) les premiers schyzophrènes, eux qui arrivent à avoir autant de personnages dans leur tête pour nous écrire tous ces romans!

Encore une fois, j'ai trouvé l'écriture de l'auteur très addictive, avec des dialogues bourrés d'humour et de quelques références et une reflexion sur la Religion et la Vérité, qui est abordé avec légèreté et ne donnera en aucun cas la migraine!

J'ai lu ce livre avec Koré! (lien à suivre)

Note : 9/10


Aucun commentaire:

Publier un commentaire