vendredi 18 juillet 2014

Vivants, de Isaac Marion


Le monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.





Enfin voilà mon avis sur Vivants, que j'ai lu il y a plus d'un mois avec deux compagnons de lecture extras ! Kore, pour pas changer, ca fait un an qu'on lit ensemble comme  deux compères qui se retrouvent pour partager de superbes aventures, et Benji, un adorable ch'ti que vous devez connnaître si ce n'est déjà fait :) 
Et ce que je peux vous dire, c'est qu'on a beaucoup ri! Parce que faire une lecture commune en temps réel sans numérotation des chapitres, c'est pas facile ! Et donc quand l'un de nous dit "on se retrouve dans 5 chapitres" et qu'au final, on se rend compte qu'on a tous mal compté, et bien c'est un peu le parcours du combattant façon ludique pour se rejoindre au même point!

A ça, ajoutez les discussions autour d'un zombi pourvu d'un reste d'humanité qui tombe amoureux d'une humaine, mais qui est en première phase de décomposition, du coup, les odeurs pestilentielles sont assez fortes et on se demandait comment passer au dessus de ça... et de bien d'autres choses assez beurk aussi!

Enfin, pour en revenir au bouquin, c'est ma première expérience livresque en matière de zombi  et je ne suis pas vraiment prête à renouveler l'expérience, je trouve ça trop inconfortable pour moi! Pourtant Vivants est différents d'autres romans du même genre puisque ce n'est ni du gore ni de l'horreur, mais simplement un récit à la première personne de ce R qui tente de sauvegarder un peu son humanité, en se servant d'un moyen très spécial pour la conserver... Lorsqu'il rencontre la jolie et téméraire Julie, il va se passer quelque chose qui va le faire changer, et une révolution va se mettre en marche inconsciemment.

L'univers est développé tout du long et en même temps reste assez simple, sans trop de détails ni fioritures, puisqu'on découvre comment chaque "tribu" vit : Les zombis sont tous regroupés dans un aéroport, cette première partie est bien construite, puisque R fait pas mal de flash back avec leurs anciennes conditions. On découvre aussi les humains lors de leurs excursions pour trouver des vivres, mais une autre ombre plane sur le tableau avec des zombis en phase irreversible, dépourvus d'âmes et sans pitié... 

Il y a de l'action, de la romance (c'est surement la partie que j'ai eu le plus de mal à gérer) et un style assez fluide. Le message va toucher beaucoup de personnes, quand on découvre les raisons de cette apocalypse, on se dit que tout n'est pas forcément fatal et R et Julie vont ouvrir la voie d'une nouvelle ère.

Un film : Warm bodies, a été adapté il y a quelques années. J'avais eu l'occasion de le voir avant de lire le roman et c'est d'ailleurs ce qui m'avait poussé à l'acheter. Mais en le revoyant, je l'ai trouvé moins bien et j'ai surtout eu envie de rire face un jeu un peu trop fake des acteurs, surtout dans leur façon de marcher.. Et de la suppression d'une scène qui m'avait bien plue dans le livre et que j'espérais retrouver dans l'adaptation.... 

En conclusion, ce livre change des autres romans du même genre, de part un aspect un peu plus poétique sur la façon de voir les zombis. Une première partie qui m'a beaucoup charmé, mais la suite m'a moins plu. Malgré les quelques défauts, on passe tout de même un agréable moment de lecture.

Je vous invite à aller lire les avis de Benji et Ingrid
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire