dimanche 18 octobre 2015

Never Sky, de Veronica Rossi [DYSTOPIE]

http://www.livraddict.com/covers/79/80000/couv3148714.jpg
Les mondes les ont tenus séparés.
Le destin les a réunis.
Aria a vécu toute sa vie dans le dôme de protection de la Contemplation. Son monde entier a été confiné à ces lieux, elle n'a jamais pensé à rêver de ce qui se trouve au-delà de ces portes. Alors, quand sa mère disparait, Aria sait que ses chances de survivre dans ce désert à l'extérieur assez longtemps pour la retrouver sont minces. Aria rencontre ensuite un étranger nommé Perry qui est aussi à la recherche de quelqu'un. C'est aussi un sauvage mais il pourrait être son meilleur espoir de rester en vie. S'ils peuvent survivre, ils sont le meilleur espoir de l'un l'autre pour trouver des réponses.

Mon avis : (lu le 01/09/2012)

J'ai reçu ce livre grâce aux Editions Nathan Jeunesse que je remercie. Je n'avais pas du tout entendu parler de cette prochaine sortie (13 septembre) et était donc très contente de l'avoir reçu en avant première. L'auteur nous plonge très vite dans son univers, que j'ai eu beaucoup de mal à aborder, dès les premières pages, on rencontre Aria, une jeune femme qui vit dans le monde de Reverie, dans lequel toutes les technologies sont optimisées. Chaque humain est équipé de smarteyes, qui permet de se transporter virtuelllement dans différents domaines, mais dans lesquels ils ne courent aucun risque. Aria désire retrouver sa mère disparu, et pour cela, elle va devoir quitter son monde pour entrer dans l'autre, occupé par des Sauvages, comme Perry, l'autre personnage principal. Chacun va se retrouver à devoir soit sauver sa peau, soit sauver celle d'un être aimé, et vont devoir faire équipe ensemble et apprendre à se découvrir. 

Je n'ai pas réussi à lire plus du tiers, je n'arrive absolument pas à entrer dans le monde de l'auteur, dans lequel elle nous immerge trop vite et sans trop d'explication! Difficile de s'y retrouver, et au bout d'une centaine de pages, j'ai essayé de persister mais en vain, je m'endormais au bout de deux-trois pages. J'ai déjà vécu plusieurs aventures livresques houleuses, et je me dis que maintenant, je préfère ne pas continuer les romans dans lesquels je suis mal parti car généralement, ça dure jusqu'à la fin. Bref, vous l'aurez compris, pour moi, ce livre ne m'apporte rien. Je vous rassure quand même, il a été un coup de coeur pour de nombreuses copinautes! 

Encore merci aux Editions Nathan pour leur confiance!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire