vendredi 13 novembre 2015

[DUOLOGIE] Aeternia, de Gabriel Katz [FANTASY]

Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

Ma book Review : 





Mon avis :

Après avoir dévoré ses autres romans de fantasy (Puits des mémoires et Maîtresse de guerre) j'étais très impatiente de commencer Aeternia, que j'avais acheté un jour avant sa sortie, le 21 Janvier 2015. Mais connaissant le style de l'auteur, j'avais peur d'une fin en cliffhanger et je n'avais pas le cran d'attendre la sortie du 2! Et vu les premiers avis, je ne m'étais pas trompée. Tous les lecteurs sortant de "La marche du prophète" étaient hurlant de rage et de désespoir et n'avaient qu'une envie  :le "trucider" ^^ Ne vous inquiétez pas, il a surtout récolté des coups de livres sur la tête !



J'ai eu la chance de recevoir le Tome 2 " l'envers du monde" de la part de Scrinéo que je remercie vivement une nouvelle fois, et sitôt reçu, je me suis enchaînée la duologie.

Dans le tome 1, on découvre Leth Marek, un champion d'arènes qui est sur le point de prendre sa retraite, afin de rejoindre avec ses fils la grande ville Kyrenia pour leur faire bénéficier d'une éducation privilégiée. Mais une rencontre sur la route va bouleverser l'avenir de Leth Marek. Dès lors, ce dernier va découvrir un monde insoupçonné, dans lequel se déroule une guerre des cultes des plus fanatiques.

Le lecteur est captivé dès les premières pages, puisqu'on découvre Leth Marek à la fin de son dernier combat. On apprend très vite sa situation financière et familiale.
Comme toujours, l'écriture de Gabriel Katz est intuitive, entraînante et le roman étant composé de courts chapitres, cela en devient très vite un page turner. Dès le chapitre 4 on découvre ce qui va chambouler l'avenir du champion et cela a été la première "baffe-surprise" de la duologie, et c'était loin d'être la dernière...

On découvre petit à petit la vie à Kyrénia : d'un côté, le culte de la Déesse, dans lequel va s'engager notamment le jeune Varian, un garçon plein d'ambition et courageux. Mais face à eux se trouve le culte d'Ochin, et les deux communautés pratiquantes et fanatiques se vouent une guerre depuis très longtemps.. Cela vous rappelle des faits d'actualité? parce que pour moi, j'ai eu l'impression d'avoir des échos des guerres d'aujourd'hui et d'antan. Cela est très bien mené et en aucun cas lourd de religion. On découvre surtout comment le peuple peut être manipulé par des croyances et un peu de magie.... Je n'en dirai pas plus à ce sujet :) Sans parler que des Rédempteurs profitent de toute cette agitation pour semer encore plus de zizanie parmi le peuple

Au milieu, va se trouver notre héros. Leth Marek, qui par le cours des évènements, va devenir une arme de l'un des cultes. Il va rencontrer plusieurs personnes, notamment Desméon, un autre gladiateur, ou  Nessyria qui fait partie du culte d'Ochin dirigé par le prophète Annoa.

En parallèle, on va suivre l'histoire de Synden, une prostituée de luxe, qui va être témoin du meurtre d'une personne très importante et qui va donc voir sa vie en danger. Poursuivie par les assassins, elle va chercher refuge auprès d'un des deux cultes ...

Ainsi, les histoires de Varian, Leth Marek, Desméon, Nessyria et Synden vont s'entrecroiser pour se retrouver au fil de l'histoire. L'histoire est narrée à la 3e personne, et par le regard de l'un de ces personnages. Ce qui rend l'ensemble encore plus dynamique!

Je n'ai pas de préférence tranchée comme certaines de mes copinautes, chacune de ces personnes étant bien approfondie d'un point de vue psychologique. Leth Marek pourrait être considéré comme un gros nounours au coeur tendre malgré son physique, sa réputation et sa hâche, Desméon est le marrant de la troupe, celui qui apporte de la légèreté peu importe les situations dans lesquelles il se retrouve, Varian est un jeune homme qui est arrivé au bon endroit au bon moment pour grimper rapidement les échelons, même si cela l'entraîne en première ligne du combat, Nessyria est une personne bien plus complexe qu'elle n'y paraît, quant à Synden, c'est une femme à l'histoire très touchante et que j'ai eu envie de protéger...

L'intrigue du roman est complexe, puisque les choses ne sont pas si simples qu'elles pourraient en paraître. Ici, ne cherchez pas de manichéeisme, vous n'en trouverez point et c'est également un élément qui m'a beaucoup séduit. Chaque personnage, nuancé, a commis des choses peu recommandables. Mais on s'attache à eux (ou presque) , et on peut comprendre les engagements de chaque fidèle.. Jusqu'à ce qu'on apprenne la vérité, rien que la vérité.. Cela met notamment un point d'honneur à la fin du tome 1.

Vu les réactions des lecteurs, je m'attendais à la fin, tout en gardant espoir "Non! Gabriel ne va pas faire ça!" et bien si il l'a fait, et m'a mis une double "baffe-surprise" a la fin du 1!

J'ai donc enchaîné directement sur le tome 2, différent du 1 mais tout autant passionnant! Et là, on entre encore plus dans la violence des guerres; Il va y avoir des trahisons, des vengeances à prendre, un petit chien toujours joyeux quand il retrouve son maître, de la magie noire, et des courses poursuites!

Je ne lui ai trouvé aucun temps mort! J'ai adoré les descriptions faites par l'auteur. Sans être trop détaillées ni imposantes, je me suis facilement repéré dans cette nouvelle ville et les forêts annexes.

J'ai également adoré les petits clins d'oeil aux autres romans, avec notamment une phrase comme "Non mais tu m'a pris pour le roi de Woltan"! Cela rappelle au lecteur que tout se passe dans le même univers!

En conclusion, vous l'aurez compris, cette duologie est un coup de cœur, comme le fut les autres romans de Gabriel Katz. A tel point que je ne sais plus du tout lequel vous recommandez pour découvrir l'auteur. Ici, on a une série en deux tomes, très addictive, dans laquelle se déroule une guerre de cultes menées par des fanatiques, l'intrigue est complexe et plaira aux novices comme aux vétérans de fantasy. Les personnages sont fouillés, loin d'être manichéens, et au milieu de la violence décrite, on a l'humour de Desméon qui apporte de la légèreté, ainsi que la présence de ce petit chien qui rend l'histoire un peu plus mignonne! Ce roman est plein de surprises, de révélations auxquelles on pourrait s'attendre.. ou pas! La fin de la duologie est elle même une grande surprise que je n'avais pas du tout vu venir! J'ai dévoré pas loin de 700 pages en 4 jours, et cela faisait très longtemps que ça ne m'était pas arrivé ! Merci Gabriel !! 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire