mercredi 9 août 2017

RED RISING TOME 1 DE PIERCE BROWN #SCIENCEFICTION #DYSTOPIE

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé. »

Mon avis 
L’histoire se déroule sur Mars. Dans cet univers, chaque habitant fait partie d’une couleur représentant sa classe sociale. Les ors sont en haut de l’échelle, les rouge tout en bas. Darrow est un jeune homme de 16 ans, fossoyeur, et c’est un rouge. Il aime sa petite vie calme, son métier, et sa famille. Cependant, sa femme Eo est persuadée qu’ils sont considérés comme des esclaves et qu’on leur ment depuis des siècles. Cette dernière va demander à Darrow de monter une rébellion avant de se rendre martyre en enfrayant certaines règles interdites aux rouges. Ce jeune homme qui aimait sa tranquillité va alors voir sa vie bouleversée et découvrir qu’en effet, les classes les plus élevées les manipulent. Il va commencer par découvrir que la planète Mars est déjà habitée contrairement à tout ce qu’on leur avait dit et exiger de faire. Les rouges ne vivaient que sous terre, et il leur était interdit de chercher à voir les étoiles, ou à danser et chanter par exemple.
Suite à une grosse opération mise en œuvre par un petit clan de rebelles, les fils d’Ares, il va devenir un Or et va tout faire pour mener à bien sa mission : celle de renverser le pouvoir et faire éclater la vérité.
C’est ainsi qu’il est projeté dans l’institut où les proctors choisissent à l’aide d’épreuves les ors qui accèderont à des rôles importants, et font en sorte que les plus faibles soient éliminés. Dès la première épreuve, ils passent de 100 candidats à 50. Chaque candidat se retrouve dans une pièce face à un autre candidat et doit le tuer. C’est dans cette ambiance à la Hunger Games que Darrow va devoir avancer. A la suite de ce premier test, les candidats sont répartis entre 12 chateaux et leur but est d’aller chercher les étendards des autres places pour devenir les meilleurs et accéder ainsi aux rôles les plus prometteurs de la société.   Les choses ne seront pas simples pour lui… entre trahisons, manipulations, amitiés, doutes, peurs, alliances, envie d’abandonner malgré la présence constante de sa femme, il va devoir faire preuve de beaucoup de courage et de volonté pour y arriver.

Le roman est découpé en 4 parties, chacune mettant en scène les étapes importantes de la vie de Darrow. D’un endroit simple, Lykos, où on ne rencontrait que des fossoyeurs et des tisseuses, on va découvrir Agea, le lieu de vie des Ors, et toute la richesse visuelle et matérielle qui leur est octroyée sur le dos des classes les plus pauvres. On va également découvrir les chefs des différentes maisons, on se retrouve ainsi dans un univers mythologique bien conçu : Non seulement chaque maison est différente mais leur maître ont tous des noms de Dieux et Déesses grecs et romains : Apollon, Jupiter, Vénus, Minerva, Bellona, Augustius …..J’ai beaucoup aimé l’univers et cet aspect, mais également de découvrir les liens entre les différentes hiérarchies. Pierce Brown propose au lecteur un univers riche et original, et il faudra un peu de temps à se faire au vocabulaire utilisé : Proctors, impérators, etc etc
Cependant, bien que l’univers et les personnages soient contrastés et recherchés, j’ai tout de même eu quelques soucis de fluidité dans le roman… J’ai trouvé que l’auteur passait par moment d’une chose à l’autre sans forcément mettre une bonne transition, et tout dans le même chapitre. J’ai donc été surprise, et j’avais vraiment l’impression qu’il manquait un passage, ou quelques phrases… 


De plus, j’ai eu du mal avec la façon dont Darrow considère ses acolytes. Il se les approprie, c’est souvent répété : « Mon armée, mes soldats, mes esclaves », et cela m’a beaucoup gêné. Je n’ai pas trouvé ce comportement cohérent avec ses origines. Est-ce que cela montre qu’il se considère dorénavant comme un Or ou bien est-ce dû au fait qu’il avait déjà ce comportement lorsqu’il était leader de son clan des Lambdas lorsqu’il était fossoyeur ? Quoi qu’il en soit, je n’ai pas aimé qu’il s’approprie tous ces candidats comme des objets. Je chipote peut être mais ça m’a fait tiquer à plusieurs reprises.

Les personnages sont nombreux, et si j’avais su, j’aurai pris plus de notes pour mieux les repérer, car même si je sais à peu près qui est qui, je ne me souviens plus vraiment de ce qu’ils ont pu faire de marquant ou du lien fort qui les rattache à Darrow (comme par exemple pour  Roque ou Lea)

Le personnage qui m’a le plus marqué et que j’ai apprécié suivre est Sevro, surnommé le Gobelin. Fils d’un proctor, il est cependant plus petit et moins fort que les autres ors, et a developpé sa ruse au détriment des autres qualités qui lui manquent. J’ai bien aimé le découvrir et j’ai hâte de le revoir dans la suite.

En bref, j’ai passé un moment agréable avec ce roman, j’ai adoré l’univers mis en place, mais j’ai relevé quelques petits défauts qui sont à mon avis, loin d’en faire encore une dystopie parfaite et qui m’a malgré tout moins emportée que les tomes 1 de Divergent ou Hunger Games, ou Insaisissable. Je vais lire la suite avec grand plaisir pour retrouver ce monde et cette suite prometteuse que suggère Pierce Brown dans le dernier chapitre. Si vous aimez les dystopies, la mythologie, les romans avec beaucoup d’actions et de rebondissements, je pense que vous trouverez votre bonheur avec Red Rising.

En cas d’oubli sur ce tome 1 (spoilers ) : http://janesspoileralert.blogspot.fr/2015/04/red-rising-by-pierce-brown-summary.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire