jeudi 18 octobre 2018

SANGS MAUDITS #1 DE BETTINA NORDET #FANTASY

Paru en Avril 2018
ISBN:978237568011 
300 pages 
lecture numérique 
Editions du Chat Noir - Collection Féline


Dans un monde édifié sur les ruines d’une civilisation ancienne au savoir prodigieux, détruite par la guerre, et dont les vestiges sont des trésors pour lesquels certains sont prêts à tout, même à tuer, Shanell, courtisane de Nicée, une cité sous protectorat de l’Empire, s’efforce depuis toujours de mener une vie discrète pour protéger son secret. S’il était dévoilé, ce dernier lui vaudrait une fin horrible. Pourtant, l’assassinat de l’un de ses clients, après la découverte d’un complot, fera totalement basculer son existence. Pour survivre et tenter de contrecarrer cette conspiration, la jeune femme se lancera dans un périlleux voyage au coeur des territoires sauvages en compagnie d’un protecteur improbable, qui pourrait bien se révéler le plus grand danger de tous.

Durant le mois de septembre, j'ai proposé à mes acolytes du PLIB de préparer un podcast des romans 2018 : Une première partie basée sur la rentrée imaginaire, la seconde sur les livres que nous avons lu et apprécié ou qui nous font très envie. C'est ainsi que mes yeux se sont penchés sur Sangs Maudits, de Bettina Nordet. Une autrice que je croise de temps en temps sur les salons, et dont le nom ne m'était donc pas indifférent.

Actuellement, je suis aussi dans une phase de lecture mettant en avant des courtisanes. (En parallèle de Sangs maudits, je lis Rouille de Floriane Soulas, que j'ai d'ailleurs mis en pause car le rythme de Sangs maudits me convenait plus à ce moment de ma vie;))


Dans ce premier tome, le lecteur fait la connaissance de Shanell, de Kalden et de tout un tas de communautés différentes : les chevaliers dragons, les metaberserkers, le royaume de Côme....
Shanell est une femme discrète qui évolue bien tout au long du livre et qui m'a beaucoup plu! Je l'ai trouvée courageuse, audacieuse et heureusement car sans ces qualités elle serait certainement morte bien vite! Pour l'accompagner : Kalden, un chevalier dragon dont nous apprenons dès le prologue qu'il est le fils d'une courtisane, mais qu'il l'ignore puisqu'un traité à été signé avec sa mère dès sa naissance. C'est ainsi qu'il a intégré l'ordre des chevaliers dragons. Ce personnage est charismatique, séducteur, protecteur, j'ai aussi aimé le découvrir. Surtout, au fil de l'histoire, on le voit tomber amoureux et découvrir tous ces nouveaux sentiments et émotions qu'il ignorait jusqu'à présent. 


Alors que Shanell devait se rendre à Berness accompagné  de son geolier (Kalden) pour se faire exécuter après avoir été accusée du meurtre du conseiller (COMPLOT!!), trois chevaliers dragons menés par le scandaleux Meagan (j'ai pensé à Negan de Walking Dead à chaque fois que je lisais son nom.. Clin d'oeil? ou coincidence totale?) tentent de la tuer. C'est alors que le beau Kalden prend sa protection et s'échappent ensemble. Toute l'histoire va être basée sur ce fil de chasse à l'homme, ce qui, personnellement m'a beaucoup plu. Nous les voyons avancer malgré les différents dangers : les hommes, les animaux, la flore. L'environnement dans lequel ils vivent est très dangereux et le lecteur passe de surprise en surprise. 
Nous apprenons également que notre monde a été anéanti il y a plus de 1000 ans mais que certains vestiges persistent. 
J'ai beaucoup rigolé en voyant la référence plus grosse que le nez au milieu du visage à Jean Vigne, avec un personnage tertiaire qui s'appelle "Jeanvig" ! On ressent à ce moment, pour ceux qui connaissent un peu la maison d'édition et leurs auteurs, la belle ambiance qui y règne!

Et la fin, mais quelle fin de tome ! C'est très visuel, très rythmé, les actions s'enchaînent et se mêlent à un tumulte d'émotions contradictoires, confuses, perdues, face à de telles révélations! Un joli coup tiré du chapeau de Bettina Nordet :) 

Le mélange de toutes les créatures présentes et des différents combats menés m'a vraiment séduit! Ajouté à cela une histoire d'amour qui se crée lentement, sans brûler les étapes, ainsi qu'une fin explosive qui donne qu'une envie : se jeter sur la suite! Tout cela pour vous confirmer que j'ai passé un excellent moment et que ce tome 1 fera probablement parti de ma pré-sélection pour le #PLIB2019 ! 

Roman publié dans la collection FELINE

"Des héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux et des créatures aux dents longues. Humour, action et romance pour de l’urban fantasy et de la bit-lit originales, matures et (presque) raffinées !" (Source: Editions du Chat Noir)


Dans la même collection, j'ai lu : Les Chroniques Homérides T1, d'Alison Germain 





dimanche 30 septembre 2018

WILD CROWS 4 : DEVOTION de Blandine P Martin #ROMANCE

Paru en septembre 2018
ISBN : 979-1097266295
352 pages
lecture numérique
Auto-édité


Veiller sur les siens, voilà l’unique chose qui semble diriger l’existence de Jerry Welsh.
Joe le sait trop bien, l’amour dont il la couve, elle ne le mérite plus. Lui mentir devient insupportable pour la jeune femme. De son côté, Ash doit rattraper neuf années de silence en un mois, la faute à ce destin pourri qui ne semble jamais le lâcher. Combiner la vie de hors-la-loi et celle de nouveau père n’est pas chose aisée.
Alors que Joe s’apprête à tout avouer, un incendie criminel éclate au QG des Wild Crows. Le siège des bikers vole en éclat, et Jerry voit bon nombre de ses certitudes en faire autant.
Et tandis que son fils devient la cible des fédéraux, la santé du Président lui fait défaut.
Accompagné d’Evan, Ash part sur les traces d’April pour tenter de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard.
Entre rancœur, amitiés bafouées, trahison et sentiments, le club devra trouver le moyen de s’unir à nouveau pour combattre un nouvel ennemi commun.



ATTENTION SPOILERS ! 

Je pars du principe que si vous lisez cet article, c'est que vous avez au moins lu les 3 tomes précedents...

Vu la fin que l'autrice nous proposait dans Confessions , j'avais hâte de découvrir le nouvel opus mettant en scène cette grande famille que sont les Wild Crows! 

En effet, alors que Jo et Ash souhaitent avouer leur relation à Jerry, April, l'ex d'Ash, débarque au garage avec un superbe cadeau : Un enfant de 9 ans, fils inconnu du biker, qui va devoir s'en occuper pendant que sa mère règle de gros soucis de drogue. 
Autant dire que ce retournement de situation était très agréable à découvrir, et donne une fois de plus du piment à cette saga!

Tout va très vite dans cet univers, pas dans le sens péjoratif, non non non, mais dans le sens où il y a toujours de l'action, de multiples intrigues propres au club des bikers, le tout alimenté par l'âme romantique de nos motards et de leurs régulières!  

Ash va devoir apprendre à gérer l'existence de son fils, cela le chamboule beaucoup, il n'ose pas lui avouer leur lien de filiation pour ne pas perturber ce ptit bonhomme très attachant. Mais il va aussi aider sa mère, qui est recherchée par de nombreux dealers, cette dernière étant une toxico redevable. Ash nous montre une nouvelle fois la bonté de son coeur malgré ses côtés baroudeurs. On réalise aussi que Jo est vraiment devenue son épaule, sa béquille, et sa raison d'être. Il prend d'autant plus conscience des dangers dans lesquels il l'entraîne, Jo devenant ainsi une cible facile pour les ennemis des Wild Crows. Surtout qu'elle est aussi la digne fille du chef du club, et a déjà bien donné dans les tomes précédents. J'ai un peu ressenti une épée de damoclès tout au long du roman, craignant pour l'avenir de l'infirmière au coeur tendre. 

La romance est bien marquée à présent. Jerry est au courant, les deux amoureux peuvent vivre plus librement leur relation, et j'ai souri plusieurs fois face à l'exposition de leurs sentiments. Ils sont concons ^^, et oui, c'est un des effets de l'amour, cet air ébahi quand on voit l'autre, quand on sent ses mains sur soi, quand on plonge dans son regard. Ca m'a rappelé les premiers émois d'une relation, et c'était tout mignon. 

Cependant, je vais soulever un point qui m'a personnellement gêné.. C'est assez difficile à expliquer et j'espère que Blandine ne m'en tiendra pas rigueur. J'avais déjà eu ce sentiment avec le tome 3, mais c'était encore plus marqué ici.  J'ai le sentiment que c'est surtout ces émotions très fortes, et très répétées tout au long du récit. Il y a énormément d'amour, on ne peut le nier, c'est un univers cocooning dans lequel on aime s'emmitoufler. Mais pour ma part, j'ai trouvé par moment cela un peu too much. J'ai compris les personnages ne peuvent pas se passer les uns des autres : Jo/Ash - Jerry/Mona. J'ai eu l'impression d'une certaine redondance et j'aurai peut être plus apprécier qu'il y ait un peu moins de rappels de sentiments. Par exemple : Jerry a déjà soulevé plusieurs fois à quel point Mona lui était dévoué, et qu'il a de la chance de l'avoir. Il le redit encore quelques fois dans ce tome. C'est ces petits passages là qui m'ont un peu gêné.  C'est un petit bémol mais qui est venu plusieurs fois me faire souffler durant ma lecture. Désolée Blandine :/

Au dela de la romance et des filiations paternelles, on suit aussi les aventures rocambolesques de Casey, le fils de Jerry, qui s'est mis les fédéraux sur le dos. Cela apporte beaucoup d'actions au roman, qui se lit telle une série télévisée (cela dit, il faudrait que je poursuive ma découverte des Sons of Anarchy, mais j'attends de finir les Wild Crows pour ne pas trop penser à l'univers littéraire créée par l'autrice ;))

Malgré mon petit bémol, cela reste tout de même une superbe saga, qui apporte de la douceur dans ce monde parfois/souvent trop brutal. Il y a beaucoup d'actions, beaucoup d'émotions, beaucoup de thèmes abordés. C'est interessant de voir évoluer la relation amoureuse de Jo & Trevor. J'ai passé un très bon moment de lecture, et je lirai le dernier tome avec grand plaisir (mais je pense que j'aurai besoin de laisser passer au moins 6 mois pour ne pas être encore bloquée sur le point soulevé plus haut).

Un immense MERCI à Blandine P Martin pour sa confiance, et surtout pour avoir crée un tel univers :) 

Tome1 : Addiction
Tome 2 : Révélation
Tome 3 : Confession

lundi 24 septembre 2018

RECEPTION DE LA SEMAINE #1

Bonjour chers lecteurs !

Je vous retrouve aujourd'hui dans un format  #Receptiondelasemaine ; C'est ni plus ni moins un "In My Mailbox" ou "Bookhaul" ! Mais comme
je fais de moins en moins d'achats et que je reçois moins de Services Presse, je me dis que ce petit RDV ponctuel fera l'affaire pour vous présenter les nouveautés.

Cette semaine, j'ai reçu grâce à mes partenaires les romans suivants :





JIVANA de Nadia Coste : Si vous me connaissez, vous ne serez donc pas surpris de retrouver un nouveau roman de cette autrice dans ma PAL! Et celui là, je l'attendais depuis cet été! Il se déroule dans l'univers des Fedeylins (publié chez Grund Editions, mais je vous rassure de suite, pas besoin de les avoir lu pour découvrir Jivana). On suit l'histoire de cette jeune femme qui vit avec une déesse en elle. Suite à une apocalypse (nuées d'insectes qiu ont provoqué une nuit sans fin) elles vont chercher un remède pour pouvoir retrouver la lumière naturelle du soleil.
Je viens de voir que c'est un roman de la collection NAOS, et j'aime beaucoup cette collection !

La déesse qui est dans Jivana n'a pas réussi à se réincarner, mais leur colocation semble bien se dérouler et les deux âmes seraient bien plus proches que ce que l'on imagine...

Je ne sais pas encore ce que j'attends de ce livre, si ce n'est une belle histoire avec des messages importants comme le fait régulièrement Nadia dans ses romans!

LA PROPHETIE DE L'HORLOGE, de John Bellairs : Lorsque j'ai reçu le catalogue de Castelmore, j'ai été attirée par la jolie couverture et par l'aspect magie qui se dégage de l'histoire. C'est lorsque je l'ai reçu que j'ai appris que c'est un roman paru en 1973 (l'auteur est décédé) et qu'il ressort suite à l'adaptation cinématographique (sortie prévue le 26/09/2018) . 
Le jeune Lewis Barnavelt est envoyé chez son oncle à la mort de ses parents. Il découvre alors que cet homme assez excentrique est magicien et que Lewis deviendra son apprenti. Seulement, le jeune garçon commet une erreur monumentale : Il ressuscite l'ancienne propriétaire de la maison, Serenna Izard, qui avait auparavant caché une horloge très très dangereuse, qui possède le pouvoir d'aneantir l'humanité. Seuls les Barnavelt auront les capacités de l'arrêter!





Bande Annonce :




Enfin, je remercie Scrinéo pour m'avoir adressé "Mon année 2019" un agenda/bullet journal déjà bien pré-rempli! Mais pôurquoi l'avoir demandé alors que je tiens des Bujo? tout simplement car depuis la naissance de ma fille, je n'ai pas eu le temps de m'y consacrer et cela me manque de ne rien noter dans l'agenda. ici, certes, je n'aurai pas l'aspect créatif qui me plait tant dans le bullet journal, mais au moins, l'agenda est prêt à être utilisé pour noter mes rdv, mes idées, et tout ce qui est nécessaire pour mon quotidien! L'agenda est vraiment bien pensé, avec pas mal d'espaces dédiés à des idées, des notes, des contacts... et bien évidemment, les semaines





Je vous retrouve très prochainement pour un nouvel avis sur le blog!
A bientôt !


jeudi 20 septembre 2018

AMIS IMAGINAIRES DE BETTY PICCIOLI #FANTASTIQUE #JEUNESSE #CASTELMORE

Paru le 16/08/2018
Isbn:9782362312342
252 pages
Livre papier
Edition Castelmore

Je remercie vivement Céline de BooktubersApp pour m'avoir proposé de me mettre en relation avec la jeune autrice Betty Piccioli concernant son roman paru cet été chez Castelmore.

Lorsque Céline m'a dit que le livre parlait d'amis imaginaires, j'ai tout de suite été emballée, ayant moi même eu une amie imaginaire, certes humaine mais quand même!

J'ai donc fait partie des personnes susceptibles de recevoir l'ouvrage, et ce fut avec joie que j'ai découvert l'avis de passage à mon retour de congé!

Depuis 7 ans, les amis "imaginaires" (AI) sont sortis de l'imaginaire des enfants pour se concrétiser et intégrer notre vie. Ainsi, ces AI vivent très souvent avec leur "Enfant Réel" (ER) dans leur famille. C'est le cas de John, un lion dandy au look british et qui, pourtant, ne sait prononcer que trois mois d'anglais !
Leur lien est très fort, si puissant que les parents ont du mal à retrouver leur place au sein de la famille.
Un jour, des enfants disparaissent et ces enlèvements seront les premiers d'une longue série. Lorsque cela se déroule en pleine cérémonie et que nombre de personnes assistent à ces disparitions, c'est tout le pays qui s’inquiète du sort de leur progéniture.
Elena et John vont enquêter sur ces disparitions, afin d'éviter à cette dernière de se volatiliser et de tenter de sauver ceux qui peuvent l'être....

J'ai beaucoup aimé ce livre, ne serait-ce que pour le principe de voir ses AI devenir réels et découvrir les variétés d'AI inventés par les enfants de Betty :) Cela va du plus classique au plus farfelu, et c'était très sympathique de les découvrir! Personnellement, quand j'étais petite, j'avais surtout une "meilleure amie" imaginaire, qui s'appelait Camille! En tant qu'enfant unique, pour moi, ,c'était très important de laisser parler mon imagination, aussi bien dans ce lien (très discret, mes parents ne savaient même pas qu'elle existait) que dans les jeux que j'inventais.


Au niveau de la narration, l'alternance des chapitres a été un très bon choix. Une voix donnée à Elena, l'autre à John. Bien que fusionnels, ces deux personnages sont aussi totalement différents. Elena est une pré-adolescente pleine de vie, mais qui possède ses moments de doute et d'angoisse, et qui est prête à tout pour retrouver son lion d'amour! Elle va être prise dans une intrigue parallèle et va faire la connaissance d'autres personnes. Elle est adorable, et pleine de courage. Je l'ai beaucoup apprécié.

Quant à John, je me suis beaucoup amusé à lui donner un accent anglais, et ma fille, à qui j'ai lu l'histoire, rigolait quand je lui donnais une grosse voix lorsqu'il s'énervait! Parce qu'un lion n'est pas un chaton, et bien souvent, John va réagir par instinct !

L'intrigue est vraiment bien ficelée, même si certains raccourcis peuvent être pris, cela reste jeunesse et ça passe totalement! J'ai vraiment trouvé cette lecture "cocooning". Une lecture dans laquelle je me suis plongée avec délectation, même si ce n'est pas tout beau tout rose, il y a quand même une note de nostalgie et de tendresse à l'égard de l'enfance.

Certains passages m'ont beaucoup ému, notamment un où le lecteur voit Elena grandir et quitter sa jeunesse. Je ne peux en dire plus, si vous l'avez lu, on peut en parler en MP ou par mail si cela vous dit. Mais je me suis sentie emportée dans ma propre jeunesse, à cet instant où l'on sait que l'on quitte pour de bon l'enfance (pour ma part, ce fut le passage des 13 ans.. Très très très difficile à passer!)

J'aurai bien aimé prolonger cette lecture qui m'a apporté à la fois de la douceur, de la nostalgie, le tout saupoudré de beaucoup d'action! Si vous aimez les romans jeunesse, je ne peux que vous recommander Amis Imaginaires!

mercredi 19 septembre 2018

POINT LECTURE : Rose Berryl, Stéphane Soutoul, Samantha Bailly et Aurélie Wellenstein!


Bonjour à tous, Une nouvelle vidéo est sortie aujourd'hui : Vu le retard accumulé (je pense que les raisons mériteront un article d'ailleurs!) je reprends les points lecture et non plus les avis livre après livre. En effet, je manque cruellement de temps et le plus simple pour moi à ce jour est de vous proposer des vidéos dans lesquelles je vous présentre 3 a 5 livres lus.

 Dans cette vidéo ci-dessus, j'aborde donc mon avis sur les romans suivants :
 - Damendynn, Tome 1 de Rose Berryl : Mon avis écrit ICI 
- Nos âmes jumelles, de Samantha Bailly - Mon avis écrit ICI
 - le dieu oiseau, d'Aurélie Wellenstein  - Mon avis écrit ICI
- La saveur de l'interdit, de Stéphane Soutoul - Mon avis écrit ICI 

N'hésitez pas à me faire part de vos avis sur ces romans, soit dans les commentaires youtube, soit dans cet article, je me ferai un plaisir d'en parler avec vous!

Bisous !


jeudi 6 septembre 2018

PROJET ULULE : PLIB2018 REMISE DE PRIX #PLIB2018



Hello amis lecteurs et passionnés de SFFF !

Je reviens après une longue pause estivale (j'espère que vous avez tous passé un bel été, que vous soyez partis ou pas ^^) pour vous parler du projet Ulule que nous avons mis en place pour l'organisation de notre événement de remise de prix PLIB2018.

Pour rappel (ou si vous arrivez ici pour la première fois) nous avons lancé la première édition du #PLIB2018 et nous arrivons en phase finale : le vote, à choisir parmi 7 romans finalistes.



Pour clore cette édition, nous avons effectué un sondage auprès des membres du jury et de la communauté littéraire pour savoir comment ils imaginaient la remise du Prix. Une très grande majorité (dont nous organisateurs), désire voir remettre le trophée au gagnant en direct lors d'un événement qui rassemblerait jurés, lecteurs, auteurs, éditeurs... Etant bénévoles, l'une des meilleures solutions pour nous aider à financer le projet était la mise en place d'un projet à financement participatif.


Ainsi, toute l'équipe des organisateurs avons travaillé d'arrache pieds : dans une première phase, nous avons réalisé un dossier de Sponsoring. Puis,une fois les premiers partenariats réalisés, nous avons rédigé le projet Ulule pour vous proposer de nombreuses contreparties : 



https://fr.ulule.com/plib-2018/



La remise du prix se déroulera à Lyon le 13 Octobre 2018 avec la présence de quelques auteurs :



  •  Estelle Faye, autrice des Seigneurs de Bohen - édition Critic 




  • Ariel Holzl, auteur des soeurs Carmines T1 : le complot des corbeaux - Edition Mnémos








La campagne de participation financière d'Ulule a été lancée le Vendredi 24 Août et se déroulera jusqu'au 03 Octobre.



Pour nous soutenir, rien de plus simple : vous pouvez devenir contributeur avec ou sans contrepartie, communiquer autour de ce projet, en parler à vos communautés, vos amis, votre famille, vos collègues, toutes les personnes qui peuvent être interessées et volontaires pour nous soutenir dans cette action ! 

Sachez également que si l'objectif n'est pas atteint, nous devrons annuler la campagne de financement et tous les contributeurs seront remboursés. Votre soutien est essentiel pour nous aider à porter cette remise de prix! Nous comptons sur vous :)


N'hésitez pas à me laisser des commentaires si vous avez la moindre question, ou à me contacter par mail ou via les réseaux sociaux! 


J'en profite pour remercier une nouvelle fois, et au nom de toute l'équipe du PLIB nos Sponsors actuels :

jeudi 19 juillet 2018

DRESSEUR DE FANTOMES, DE CAMILLE BRISSOT #FANTASTIQUE

Paru le 25/04/2014
#ISBN:978-2841726707
192 pages
Livre papier
Edition Atalante



Le monde avait été redessiné par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifiés. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaître… Pendant des années, Théophras et Valentine ont parcouru le monde pour le compte de riches employeurs, à la recherche de trésors et de pièces rares. Jusqu’au jour où Valentine est empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, son meilleur client. Réduite à l’état de fantôme, elle devient invisible aux yeux de tous... sauf de Théophras. Aidés par le capitaine Peck, propriétaire du plus grand bateau à aubes du monde, et par la troupe du célèbre AeroCircus, flottille hétéroclite de ballons et de dirigeables, les deux amants se lancent aux trousses de l’assassin de Valentine. D’une quête de vérité à la vengeance, il n’y a qu’un pas.
Le franchiront-ils ?
Camille Brissot aborde les sujets graves de la violence et de l’amour avec ferveur. La plume est fine, l’univers étrofuturiste émerveille.


Lors d'un passage à la médiathèque, je suis tombée sur ce roman publié en 2014 chez l'Atalante.
Etant dans une phase de romans axés sur les fantômes, c'est tout naturellement que je l'ai pris en main. Je voulais également découvrir l'écriture de Camille Brissot (dont son titre La maison des reflets - Syros - a été fréquemment nommé pour des prix littéraires - dont la phase de pré-sélection du #PLIB2018).

Ils s'installèrent sur un banc de fer forgé. Au loin, les silhouettes élancées de hauts bâtiments projetaient leur ombre sur le vieux quartier du port, et un dirigeable traversait le ciel sans nuage. Un nouveau tramway passa, bientôt suivi par une calèche que tiraient des chevaux mécaniques.

J'ai apprécié ma lecture, c'était divertissant, immersif, et surtout l'ambiance qui s'en dégage m'a énormément plu.
L'histoire se déroule en 2104 et l'univers développé s'assimile à du steampunk dans le futur (ambiance donc rétro futuriste à souhaits). On retrouve ainsi des aéronefs, des cirques aériens, ou encore des calèches tirées par des chevaux mécanique! J'ai vraiment apprécié me promener avec les personnages, d'autant plus qu'à travers leur quête de vengeance, ils sont amenés à traverser la planète pour retrouver le Collectionneur.

Cet homme a assassiné Valentine, sans raison apparente. Depuis, elle vit sur terre de manière ethérée, et seul son amant Theophras peut la voir et lui parler. 
Nous sommes donc dans un récit de vengeance. Pourquoi, et qui est le Collectionneur? 

A travers leur voyage, ils vont rencontrer plusieurs personnages fort attachant, comme Peck, le capitaine du bateau, les frères Malaga ou encore l'indienne Wicapi Waccan qui m'a le plus séduit par son esprit et sa philosophie.

Ce livre aborde aussi le thème de la violence familial, de façon très légère mais quand même! Et bien sûr, par dessus tout, il y a l'Amour! Celui avec un grand A, mais aussi l'amour maternel, filial.

J'ai été ravie de découvrir le style de l'autrice, et je n'hésiterai pas à hésiter très bientôt "la maison des reflets" qui m'attire beaucoup! 



vendredi 13 juillet 2018

LES PRIERES DE SANG, DE JEAN-MARC DHAINAUT #FANTASTIQUE



Paru le 05 Juillet 2018
ISBN : 978-2372580441
187 pages
lecture numérique
Taurnada



Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère.

Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

Je reviens aujourd'hui pour vous parler de ma dernière lecture : les prières de sang publié chez Taurnada que je remercie pour l'envoi de ce partenariat!

J'étais très impatiente de découvrir la nouvelle enquête d'Alan Lambin, après avoir eu un coup de coeur pour son roman précédent le mettant en scène : "la maison bleu horizon". 


"Elle  a appelé, à bout de nerfs. Depuis qu'elle entend des cris de bébés et des femmes hurler chaque nuit chez elle. Elle est épuisée et nous supplie de l'aider. Elle vit seule avec son chat, mais elle est persuadée qu'il y a autre chose.

-Autre chose ? Vraiment?"

 Ici, Alan et Mina, son assistante, partent enquêter dans un village situé entre le Calvados et la Manche sur une armoire possédée. La propriétaire s'appelle Céline, elle est enceinte et vit seule, et autant dire que ses nuits sont fortement agitées depuis qu'elle a acheté ce meuble lors d'une brocante.
Elle fait donc appel au célèbre chasseur de fantôme pour l'aider à résoudre ce mystère.
Les choses vont se dérouler bien différemment pour les deux bretons, et ce qu'ils vont vivre les marquera à jamais...

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver la plume de Jean Marc Dhainaut.  Je me suis très vite retrouvée happée dans cette sombre histoire qui nous entraîne dans les légendes des templiers et dans un vieux monastère gardé par Frère Oscar. L'écriture est efficace, et terriblement entraînante!


Ici, le récit est plus court que précédemment. Sûrement dû au fait que le lecteur connaît déjà les personnages principaux et leur façon de procéder. Toutefois, n'importe qui peut commencer sa découverte par cet opus là sans avoir spécialement lu "la maison bleu horizon". Les méthodes de chasse étant rappelées ainsi que les caractéristiques principales des personnages.

Mina prend une place importante dans cette histoire. Dotée de pouvoirs mediumniques, elle va être témoin de scènes très violentes et choquantes. Elle permettra cependant de faire avancer l'enquête efficacement.

Avoir été transportée au sein de ce monastère et à l'époque des templiers m'a fortement dépaysé! Jean Marc Dhainaut parvient facilement à décrire de nombreuses scènes sans entrer dans moultes descriptions, il y en a suffisamment pour qu'on imagine les lieux et les actions qui se sont déroulées par le passé.

 Certains passages sont assez flippants, ce qui se déroule dépasse la réalité,on vogue entre présent et passé sans savoir si tout est bien physiquement possible! Mina et Alan vont en ressortir choqués et il y a de quoi! 

Le thème abordé est difficile à réaliser, et pourtant, après ma lecture, j'ai demandé à l'éditeur si Jean Marc Dhainaut s'était inspiré de faits réels :

Je viens de transmettre votre question à Jean-Marc, et voici sa réponse :) "Pour répondre à la question, oui il s'est bien produit ce genre d'histoire macabre. Pas forcément avec lestempliers mais avec des religieux. J'ai eu l'occasion de fouiller une collégiale où de nombreuses tombes[...] ont été découvertes. Je pensais expliquer cela sur mon site mais ça risquait de spolier un peu. Donc, oui, c'est arrivé. On m'a rapporté cela aussi en Pologne.

Autant dire que de savoir cela apporte un point supplémentaire à mon appréciation du livre. Tout comme dans le roman d'Oren Miller "J'agonise fort bien, merci", j'aime quand les auteurs s'inspirent de faits réels pour rapporter de sombres expériences du passé.


En parallèle de l'intrigue principale, Jean Marc Dhainaut intègre une petite romance qui apporte un peu de légèreté dans cette ambiance angoissante.

En bref, Les prières de sang est un roman qui peut se lire séparément de "la maison bleu horizon". Dans cette enquête, le lecteur est transporté dans une sombre histoire au coeur d'un monastère normand. Inspiré de faits réels, Jean Marc Dhainaut s'en sert pour instiller du paranormal et transmettre au lecteur pas mal de frissons et de questionnements! Les personnages n'en sortiront pas indemnes et seront marqués par cette expérience! L'écriture encore une fois est entraînante et ne laisse aucun temps mort! Je vous recommande de découvrir Alan Lambin, surtout si vous aimez les faits historiques combinés au surnaturel ! 






lundi 9 juillet 2018

WILD CROWS TOME 3 : CONFESSIONS , DE BLANDINE P MARTIN


Paru en juin 2017
ISBN : 979-1097266219
396 pages
lecture numérique
Auto-édité


Tandis que l’été suit son cours à Monty Valley, Joe tente de continuer sa route en dépit de cette absence qui la ronge. Désormais en poste à San Francisco, elle essaie de renouer avec un semblant de vie normale, en partie grâce à son ami et collègue Adam. Mais un retour inattendu va de nouveau faire basculer son quotidien. Entre rancœur et besoin de vérité, Joe va devoir affronter des sentiments jusque-là mis en veilleuse. Plus que des excuses, elle attend des explications, et compte bien faire payer à ce cher Trevor Laurens les blessures que son départ lui a infligées. Alors que le club doit terminer le travail entrepris concernant le gang russe, Jerry se découvre une faille que rien ne saura combler : une course contre la montre, contre le temps qui passe. Et si l’heure était venue d’envisager l’avenir du club ? De son côté, Ash devra prendre une décision qui pourrait bouleverser sa vie, et mettre en péril l’entente des Wild Crows



Ce qui est sûr, c'est que Blandine P Martin est productive!! Et que c'est un réel plaisir de pouvoir lire une saga sans attendre un an entre chaque tome! Avec Wild Crows, nous avons droit à un tome environ tous les 3-4 mois! parfait pour ne pas oublier certains axes narratifs et/ou personnages (vous ai-je dit que je me surnomme Dori?)

Pour cette chronique, je vais partir du fait que si vous lisez mon avis, vous savez donc ce qui se passe à la fin du tome 2 et que vous connaissez donc le nom de l'élu de Joe. Attention, malgré cela, je vais essayer de ne pas spoiler le tome 3. 

L'écriture de Blandine est toujours aussi délicieuse à découvrir, et elle sait réellement parler de sentiments. Ici, nous sommes touchés par la bienveillance, la tendresse des couples, mais aussi l'amour fraternel, entre père-fils-fille-soeur- et l'amitié entre frères d'armes.

Dans confession, on retrouve Joe et l'équipe des bikers quelques mois après la fin du 2. Joe, délaissée, trouve du travail à San Francisco, grâce à un ami de longue date : Adam. Alors qu'elle s'apprête à fêter son départ au bar, Ash fait son retour, après trois mois d'absence. Comment vont-ils réagir? Est ce que Joe va lui en faire baver? 

Les amateurs de romance qui l'attendait depuis le tome 1 vont être servis, l'histoire étant vraiment axée sur la relation Joe/Ash. Beaucoup de questions sont soulevées : leur différence d'âge, l'appréhension de l'annoncer à Jerry, celui ci va sans aucun doute le vivre comme une trahison de la part d'Ash... Cela risque de compromettre l'esprit de symbiose de l'équipe mais j'ai bon espoir que Jerry se fasse un jour à l'idée de ce couple hors du commun. 
Avec ces histoires à gérer, on pourrait croire que cela serait suffisant. C'est sans compter sur l'esprit tordu d'Adam, l'"ami" de Joe. Ce dernier va se retrouver avec toutes les cartes en main pour faire chanter la jeune femme.

La relation Joe/Ash est attendrissante, ils sont fous amoureux, et Blandine arrive une nouvelle fois à nous toucher grâce à la force de ses mots et des sentiments de ses personnages. J'ai aimé voir leur histoire prendre forme à l'abri des regards, et découvrir la sincérite de leur amour. On en apprend un peu plus sur Ash, le ténébreux mystérieux, même si encore pas mal de mystères l'entourent :) 

En parallèle de cela, on découvre de nouveaux points de vue. Si Blandine nous avait habitué à alterner entre entre Joe et Jerry, dans ce tome,  Ash et Mona prennnent aussi la parole! et cela apporte une dimension supplémentaire, même si j'aurai juste là un petit "reproche" à faire : Cela concerne Mona. En lisant le dernier chapitre qui la met en avant, je n'ai pas senti de différence entre elle et Joe lorsqu'elles parlent de sentiments. Si on omet les prénoms, j'aurai facilement pu croire que Joe parlait d'Ash dans un futur à venir. Je ne sais pas si je suis claire, mais j'aurai peut être aimé ressentir une distinction plus poussée sur sa façon de parler de Jerry. Bon cela n'est qu'un tout petit point que j'ai soulevé et qui n'est pas trop gênant non plus sur l'ensemble de ma lecture :) 


Mon initiation au milieu des bikers se poursuit également. Cette fois ci, Blandine célèbre pour ses personnages un heureux événement : un mariage ! Et c'était vraiment touchant de lire ce chapitre, de découvrir les voeux des mariés (cela m'a beaucoup ému!) et voir comment se déroule la cérémonie !

Pour autant, Blandine n'oublie pas de nous rappeler que le club trempe toujours dans des affaires assez dangereuses. Même si cela passe dans ce tome en second plan, j'espère que ces intrigues reviendront par la suite car j'adore découvrir tout cet univers! 

Et la fin? on en parle encore une fois? Elle ouvre l'histoire sur plusieurs intrigues qu'il me tarde de découvrir! Ca va être super, d'autant plus qu'en lisant les remerciements, j'ai découvert qu'au final il y aura 5 tomes à cette saga, Blandine ne pouvant se  résigner à n'écrire qu'un tome final pour tout ce que ses personnages vont vivre! Donc je suis joie, car sincèrement, même si je veux la suite, je ne suis pas non plus pressée de finir cette saga aux personnages aussi attachants!  

Mes avis sur les tomes précédents : 
Tome 1 : Addiction 
Tome 2 : Révélation

jeudi 5 juillet 2018

DUCHESSE REBELLE T1 : L'INTREPIDE COUSIN DU ROI D'ANNE MARIE DESPLAT-DUC



Quelques années après le tumulte qui a régné en France sous le règne de Louis XIV, quelques Duchesses se retrouvent en catimini dans une demeure isolée. Si chacune d’entre elles a été discréditée puis éloignée du prestige de la Cour, c’est que ces demoiselles se sont jointe à la Fronde, révolte dirigée contre le premier ministre Mazarin. A l’issue de l’Assemblée, ces femmes déterminées décident d’écrire leurs mémoires pour chasser l’oubli et le déni. Ce premier manuscrit est celui de la duchesse de Montpensier, qui couche sur le papier à la fois ses espoirs et ses émois…


Je remercie vivement les éditions Flammarion jeunesse grâce à qui j'ai pu recevoir ce livre.

J'ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir auprès de ma fille. Pendant plusieurs semaines, ce fut sa lecture avant la sieste de l'après-midi.

C'est un livre que j'aurai beaucoup aimé lire lorsque j'étais adolescente. La plume de l'autrice est très soignée, et m'a rappelé plusieurs fois les histoires de la comtesse de Ségur et de ses petites filles modèles. 

De plus, le fait qu'Anne Marie Desplat-Duc se soit inspirée de personnes ayant réellement existé apporte une dimension historique très enrichissante et intéressante.

Les adolescents ou adultes en manque d'informations devront cependant aller rechercher eux-même quelques explications. Par exemple, il n'est à aucun moment (du moins pas que je me rappelle) expliqué ce qu'est réellement la fronde, qui est l'un des fils rouges du roman. De nombreux personnages historiques sont mentionnés. Vraiment un grand nombre, ce qui pourrait également perdre un lecteur novice. Cependant, ce sont deux détails qui n'entâchent pas le plaisir de lecture.


Concernant cette duchesse rebelle, nous découvrons toute sa vie, de son enfance à son exil. Le lecteur ressent très facilement le sentiment de solitude qu'elle éprouve, par l'absence constante de son père et par une mère qu'elle n'a jamais connue. Son argent lui permet d'être convoitée par de nombreux Princes et Ducs, mais sa vie sentimentale n'est que déception. On se rend compte que même en étant duchesse, la vie royale est loin d'être simple, surtout au 17e siècle. Tout n'est qu'arrangement et apparence, alliance politique... et les femmes ne sont que de simples outils de communication entre deux royaumes ou duchés.  Cependant, Anne Marie Louise d'Orléans va vraiment se révéler lors de la fronde, surtout quand il s'agit de se motiver pour contrer les plans de Mazarin. Ce sera à ses risques et périls, comme nous le montre la fin de ce roman. 

En tout cas, cette série est  prometteuse et je suis vraiment contente d'avoir pu découvrir l'écriture de cette autrice, connue pour son cycle des Colombes du Roi Soleil. 

mercredi 20 juin 2018

LES SOEURS CARMINES 2, D'ARIEL HOLZL : BELLE DE GRIS


 
Paru en novembre 2017
ISBN : 978-2-35408-603-9
272 pages
Lecture Numérique
Editions Mnémos

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.


Après avoir passé un excellent moment avec le tome 1 "le complot des corbeaux" qui nous présentait le personnage de Merryvère, il était temps pour moi de m'attaquer à la belle et arrogante Tristabelle.
Je vous avoue que j'avais peur de lire le tome qui lui est consacré, car elle m'avait beaucoup agacé dans le tome 1. Personnage très égoïste, égocentrique, imbu d'elle même et manipulatrice, il faut dire que cela change de ce que l'on peut lire en général en young adult! 
J'étais à la fois inquiète, mais également, je me suis rapidement fait la réflexion qu'Ariel a du s'éclater à écrire ce personnage. Car il faut dire que cela doit faire un bien fou de dire la vérité aux gens sans s'embêter de formalités. C'est ce qui vous attend avec Tristabelle.

"Prenez en bonne note au passage : une bassine de marbre pleine d'eau glacée fait des merveilles pour raffermir tout ce qui peut l'être. Voire faire saillir certaines pointes, pour les rendre plus attrayantes. Je parle de mes cils et de mes pommettes, é-vi-dem-ment."

Dans le récit, elle s'adresse directement au lecteur qui est dans sa tête. Ainsi, nous avons à faire à de belles répliques bien cinglantes qui vous donneront le sourire. Cela rélève d'un exercice difficile, car il ne fallait pas que l'auteur tombe dans l'exagération tout en restant crédible pendant près de 300 pages.


Dans Belle de Gris, on va voir comment la belle aînée des Carmines va se débrouiller pour avoir un droit d'accès au bal qui permettra à la Reine de choisir sa nouvelle gouvernante parmi plusieurs sélectionnées. Autant vous dire que Tristabelle n'est pas sans idée, et que tous les coups sont permis.

Certaines scènes, voire la plupart, sont culottées et osées. Et c'est appréciable! A travers le vécu de la jeune femme, nous découvrons un autre pan de la société de Grisaille ; la société mondaine. Mais aussi la morgue, puisque Tristabelle se fera embaucher. Elle approchera aussi un culte de bonnes soeurs et autant vous dire, ce passage m'a énormément fait rire et j'ai adoré la façon dont Ariel Holzl se moque de notre société actuelle de façon subtile... (ou pas!)


Du côté des Carmines, on en apprend plus sur leurs origines. Par contre, je n'avais pas beaucoup de souvenirs du tome 1, notamment de la réapparition de leur mère et du bébé. J'ai l'impression que quelques années se sont passées mais je pense que je me trompe complètement. J'aurai juste du relire la fin du 1 avant de me lancer dans la suite. j'ai apprécié faire la connaissance du père de Tristabelle. C'est notamment grâce à ses explications que j'ai commencé à trouvé la demoiselle attachiante :) 

Quelques chapitres nous montrent ce que Merryvère fait, et j'ai aussi apprécié ces interludes, je me sens beaucoup plus proche de la cadette d'ailleurs, elle me fait rire avec ses maladresses et son esprit tête en l'air ! 

Par contre, comme pour beaucoup d'autres lecteurs/lectrices, l'absence de Dolorine s'est fait ressentir. Heureusement qu'à la fin, nous avons droit au premier chapitre du tome la concernant! Elle est tellement mignonne et rigolote, j'ai hâte d'en apprendre plus. 

J'ai passé un moment sympathique avec ce tome 2, mais j'ai quand même peur de rapidement oublier ce qu'il s'y passe; C'est, pour moi, un roman divertissant, dans un univers toujours original, mais qu'il faudrait que je lise plusieurs fois pour mieux m'en imprégner.


dimanche 17 juin 2018

LE VILLAGE D'EMMANUEL CHASTELLIERE

Paru en Mai 2016
ISBN : 978-2930853017
320 pages
Livre papier (dédicacé)
Editions de l'Instant

Une jeune fille se réveille un matin dans une demeure inconnue. Livrée à elle-même au coeur d'un village aussi étrange que désert, privée de ses souvenirs, elle va bien vite se rendre compte que les secrets de son passé sont liés à ceux des anciens habitants des lieux. Pour se défaire de ces liens invisibles et espérer quitter ce village aux allures de prison hors du temps, elle va devoir raviver les cendres d'un bûcher centenaire.


Lors des Imaginales 2017, j'ai assisté à une conférence passionnante sur "Récits angoissants, et ses personnages inquiétants." A la base, j'assistais à cette conférence pour écouter et encourager Rod Marty. Mais c'est bien là tout le bonheur d'écouter des conférences, c'est que cela nous permet de découvrir aussi des auteurs que nous n'aurions peut être pas oser aborder sur leur table de dédicace.
Ce fut le cas pour Emmanuel Chastellière, qui m'a très vite convaincue de me procurer son roman en énonçant quelques mots clés #HuisClos #Amnésie #angoisse ....

Puis en l'approchant pour acheter son roman, j'ai croisé Nicolas du site "Just A Word', qui m'a dit énormément de bien du livre (et de l'auteur). Ni une ni deux, j'ai fait dédicacer ce roman.

Emmanuel Chastellière a publié chez les éditions de l'Instant un recueil de nouvelles "Celestopol". Il a également traduit plusieurs romans étrangers.Son activité littéraire est plutôt bonne, puisque cette année sont sortis deux autres romans : Poussière Fantôme (jeunesse) chez Scrinéo, et l'Empire du Léopard (fantasy) chez Critic.
Ces deux titres ont  rejoint ma bibliothèque. 

Chers lecteurs, je dois aussi vous raconter ma GRANDE surprise concernant cet auteur. Je n'étais pas sans savoir qu'il faisait partie de la team d'Elbakin... par contre... quelle ne fut pas ma surprise en sachant qui il était dans la team.. A savoir, pour ceux qui connaissent : Gillossen.
Pourquoi vous raconter cela? Simplement parce que Gilossen est un des membres que j'aime le plus écouter dans les podcasts, et qu'en cas d'absence, j'ai tendance à ne pas écouter. (Désolée pour les autres membres). Simplement parce que j'aime sa façon de voir les choses et de les expliquer, et que je suis souvent d'accord avec lui.




Je suis donc très heureuse d'avoir découvert cet auteur par le biais des Imaginales, et de pouvoir aujourd'hui vous parler de mon ressenti sur son roman "Le Village".

Pour commencer, parlons esthétique : La sublime couverture est signée Marc Simonetti, un des plus grands illustrateurs (à mon sens) de l'Imaginaire! La 4eme de couverture présente un blurb ( = recommandation d'un autre auteur pour ledit roman) d'Estelle Faye : "Un premier roman qui avance en équilibriste, à la frontière ténue entre le livre pour adolescent et le livre sur l’adolescence. Qui parvient à saisir l’esprit de cet âge insaisissable, avec des références revendiquées à Peter Pan et des échos lointains de Sa Majesté des Mouches. Une histoire qui, comme ses héros, devient adulte dans l’épreuve, dans la douleur, avec une sensibilité et une magie à fleur de peau. Les premiers pas d’un auteur qui a déjà son univers, et qui donne envie de le suivre"
Plutôt classe pour un premier roman édité :) 

 J'ai immédiatement été plongée dans l'ambiance du roman, qui disons-le de suite, est le point fort du roman. Une jeune fille se réveille, amnésique, dans un village où le temps semble s'être arrêtée. Le lecteur se retrouve dans une ambiance très particulière, inquiétante et intriguante. J'ai pensé rapidement à des scènes dignes des séries de Zombies (pour ne pas en citer) et j'ai eu très vite envie d'en apprendre plus sur cette demoiselle et sur ce village.

Les premiers chapitres sont entrecoupés d'interludes qui nous projettent dans le passé du village. Ainsi, tandis que la jeune fille cherche à savoir qui elle est et pourquoi elle est là, et pourquoi elle ne peut pas s'échapper, le lecteur, lui apprend petit à petit la malédiction qui est tombée sur ce village de nombreuses années auparavant. Cela nous entraîne dans un milieu brumeux, et j'ai personnellement adoré. J'imaginais vraiment un voile sur ce village, dont les sites semblent changer de place tous les jours. Une sorte de rêve éveillé, ou plutôt un cauchemar... Très vite, la jeune fille va rencontrer d'autres "enfants perdus" qui survivent tous les jours aux docteurs de peste qui les pourchassent. La référence à Peter Pan est clairement présente ici!

Pour autant, j'ai eu du mal à distinguer les enfants perdus. Je n'ai pas spécifiquement réussi à m'attacher à eux. J'ai par contre été sensible aux différents thèmes abordés par l'auteur : le passage de l'adolescence à l'âge adulte, la recherche d'identité, de sexualité. Le besoin de se sauver également et d'aller de l'avant.
J'ai aimé les apparitions spectrales qui m'ont encore plus plongé dans cet univers angoissant!

J'ai pris le temps de le lire, bien que tous les ingrédients soient là pour tourner les pages à toute vitesse et savoir comment cela va se terminer. Mais pour une fois, j'avais envie de prendre le temps pour savourer cette ambiance particulière et mieux me rappeler des évènements.

En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture, le rythme est bien mené, on en apprend petit à petit, et de façon à ce qu'on veuille toujours en savoir plus. Pour un premier roman édité, je dis BRAVO!



lundi 28 mai 2018

GOOD GIRLS LOVE BAD BOYS - ALANA SCOTT - TOMES 2 ET 3

   

Mon avis sur le tome 1.

J'ai enchaîné les deux derniers tomes de cette trilogie, je vais donc faire un avis commun à cette fin de série.

On retrouve Elodie directement après les dernières révélations faites par Zach dans le tome 1. Accompagnée de son amie Vic, Elodie va mettre en place un plan pour découvrir si Zach est vraiment le faucon, et si son activité tourne bien autour de la drogue.

Leur plan va cependant les mettre dans de sales draps. Forcément, avec le caractère têtu de la jeune femme, cette dernière demeure tout de même inconsciente des dangers et va se jeter dans la gueule du loup.
Elle va ainsi se retrouver dans les ennuis jusqu'au cou. Non seulement elle a risqué sa vie, mais son père, ne supportant plus son changement de comportement et ses actions rebelles, décide de la mettre à la porte. Cependant, il faut croire qu'il connait mal sa fille. Lui qui espérait une réflexion rapide et un retour à la maison le soir même, Elodie prend les menaces de ses parents au pied de la lettre et décide de se débrouiller pour survivre.

Dans le 3e tome, les évènements se déroulent 5 ans après. J'ai été déroutée par cette ellipse et je dois annoncer que c'est le tome que j'ai le moins aimé.


Alors qu'ai je pensé de tout ceci? Elodie est vraiment bornée, et cela a eu tendance à un peu m'agacer dans le tome 2. Je comprends qu'à 17 ans on se cherche et on ait besoin de s'affirmer, mais son plan pour découvrir la vérité était vraiment bien trop dangereux pour elle et Vic.
Dans le tome 2 on se focalise beaucoup sur le couple, et on voit un peu moins les camarades de lycée. D'ailleurs, on ne les voit pas du tout là bas. J'imagine que cette histoire se déroule sur quelques jours seulement, car tout s'enchaîne très vite. J'aurai aimé en apprendre plus sur Sarah, la petite soeur qui vit aussi des traumatismes. Comment s'en est elle sortie?

On apprend dans le tome 3 qu'en effet, les deux premiers tomes se déroulent sur 4 mois. Elodie et sa famille ont du s'éloigner par mesure de sécurité. La jeune femme, dorénavant âgée de 22 ans, a refait sa vie et est en phase de terminer ses études. Mais un drame la pousse à revenir à Saint Louis, où évidemment, elle va retrouver Zach et remettre en question sa vie actuelle et ses engagements auprès de son petit ami.

L'autrice répond à nos questions, notamment sur l'identité de son harceleur. Peu de surprises là aussi, même si la haine que cette personne éprouve est quand même dingue, sachant qu'à la base Elodie est relativement jeune.. Enfin.. J'ai trouvé quelques scènes un peu exagérées (notamment celle de la torture) et je ne sais pas du tout où Elodie trouve sa force physique et morale. J'ai cependant aimé à un certain moment la voir plus vulnérable et prête à céder. Zach est là pour la soutenir et semble mieux la connaître que quiconque. Ce jeune homme n'a pas non plus été mis de côté. Il a été envoyé en prison pendant quelques années pour une faute qu'il n'a pas commise, et là encore on découvre le vrai responsable. Et même si je peux essayer de comprendre les motivations du responsable, je trouve cela très très bas d'envoyer une personne en prison de cette façon, et sans aucun scrupule.

Pour rester assez évasive, c'est une trilogie que j'ai tout de même apprécier lire mais j'aurai aimé que les choses aillent un peu moins vite et que l'on ait des retours de certaines personnes...

Je remercie NetGalley et Harlequin pour leur confiance.