jeudi 29 mars 2018

DAMENNDYN T1 : Le grimoire d'Esklaroth, de Rose Berryl #FANTASY

Paru le 25/11/2017
#ISBN:978292466410
467 pages
Livre numérique
CKR Edition

Et si tout ceci n'était que le commencement?
Certains secrets ont été trop longtemps préservés, par peur ou par profit, ne laissant fuser parmi les royaumes qu'une infime partie de la vérité.
Le récit que vous allez découvrir prend son essor au cœur de Lythuste, l'une des cinq îles du Grand Monde. Damenndyn y mène une vie paisible, recluse dans l'enceinte d'un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l'ont recueillie enfant.
Poussée par la curiosité, elle découvrira, au fil des pages d'un énigmatique grimoire, l'histoire mystérieuse d'un château maudit, où les habitants vivent des heures sombres.
Très vite, de terribles événements viendront perturber la quiétude de ses journées, plongeant tout autour d'elle dans le chaos.
À dix-huit ans à peine, Damenndyn ne se doute pas encore qu'elle aura à jouer un rôle majeur dans le combat engagé contre les Ténèbres, et qu'elle devra affronter des forces inconnues, d'une puissance terrifiante…




Avant de commencer, je remercie vivement Delphine pour l'envoi de ce partenariat.
J'ai pu découvrir l'écriture de Rose Berryl à travers ses autres romans : Kryna, un univers de fantasy urbaine qui m'avait bien plu mais que je n'ai pas encore pu continuer, et  Nekromantia, de la dark fantasy qui comporte pour le moment 8 épisodes. J'ai tout de suite aimé l'écriture de cette autrice et je me suis dirigée vers le tome 1 de Damenndyn sans aucune appréhension!

Damenndynn a tous les ingrédients pour plaire à de nombreux lecteurs : Un univers immersif, qui rappelle les jeux de rôles, des personnages attachants, une prophétie, une élue, des trahisons, des combats, des créatures et des sorcières, de nombreux décors, des valeurs importantes comme l'amitié... De plus, l'écriture fluide de Rose Berryl permet à tous lecteurs, amateurs ou novices en fantasy, de comprendre les codes de ce genre et de s'approprier cet univers. 



Dès le début, j'ai apprécié découvrir les différentes cartes qui représentent "le grand monde". C'est toujours un détail qui fait mouche chez moi et qui me permet de voir que l'auteure a bien travaillé son background. 
Et ce n'était que le début, puisque j'ai été happée dès le prologue  :  

"Entends-tu ma voix? Oui, toi, pauvre créature qui viens de tourner les premières pages de ce grimoire maudit, imprégnées du malheur d'un monde incertain où tout n'est que trahison, mystère et magie. Non, ne le referme pas... Il est déjà trop tard pour revenir en arrière."

Autant vous dire que j'adore ce genre de début, qui me rappelle la saga des Bannis et des proscrits de James Clemens (Milady/Bragelonne). Une fois lancée, il m'a été impossible de m'arrêter et j'ai lu ce roman en quelques jours (ce qui m'arrive rarement depuis quelques mois).

L'univers est très vaste. Le Grand Monde est composé de 5 zones principales, même si dans le premier tome nous nous concentrons sur  la partie Sud de Lythuste, depuis Bludargonth jusqu'à Rosergoth. Ce monde est très varié, alternant de vastes déserts à des forêts habitées par des fées et des licornes métamorphes. Les villages sont peuplés et les habitants colportent de nombreuses rumeurs. Cet univers étendu m'a beaucoup rappelé le principe des jeux de rôles (papier/en ligne) : on explore, on rencontre, on combat, on enquête.
Le lecteur va suivre deux histoires parallèles : Celle de Damenndyn, et celle de l'histoire écrite dans le grimoire que découvre l'héroïne... 



Damenndyn a 17 ans, elle est assez solitaire, elle a peu d'amis en dehors de Daïron et Lawrens. Même si elle n'est pas encore au centre de l'aventure, on ressent en elle un grand courage, comme nous le montrent ses actions en fin de roman. J'ai hâte d'en apprendre plus sur elle et de la voir évoluer dans cet univers ! 

Damenndyn était une jeune femme espiègle d'un mètre soixante-deux, douce et souriante, âgée de dix-huit ans à peine. Ses longs cheveux noirs, serrés par un petit noeud orangé, retombaient en mèches sauvages sur un visage aux joues roses et aux yeux d'un vert intense.
Elle découvre un grimoire mystérieux qui raconte l'histoire des chevaliers partis combattre au service du Roi de Lythuste : Valamdil. 
Le seigneur a missionné un groupe pour aller enquêter sur le château du Marquis d'Arthaër, qui semble, d'après les dires de la combattante Ludvinia, être hanté et en proie à de maléfiques créatures.  Le groupe est composé de 5 personnages: Sephirius, Champion du Grand Tournoi ; Eylen, combattant acrobate ; Drakiro, maître d'armes et époux de Molly  et les anges du Royaume Celeste : Samir et Soraya.

J'ai aimé apprendre à les connaître, ainsi que tous les autres habitants  et antihéros de ce monde. J'ai eu une petite faiblesse pour Molly, qui m'a beaucoup touché par son esprit de famille. J'aime le personnage d'Eleanore, elle semble être très sournoise et machiavélique. En y repensant, j'ai aimé chaque protagoniste mis en avant. Même si certains lecteurs pourraient les qualifier de caricaturaux et peut être peu originaux pour certains, ils conviendront parfaitement aux amateurs de fantasy classique tout autant qu'aux novices dans ce  genre. 

L'action est omniprésente,  j'ai adoré tout ce qui se déroule au château du Marquis, cela donne une ambiance sombre et surnaturelle. J'ai eu l'impression que ce château, d'ailleurs, était immense et qu'il représentait à lui seul un personnage. Beaucoup de choses se jouent à l'intérieur, à commencer par le complot qui permettra aux traîtres de prendre le pouvoir. Cependant, j'aurai aimé par moments en apprendre plus sur certains autres passages comme lorsqu'ils traversent les plaines maladives et la mer de Sable.


Aussi, l'écriture est prenante, à la fois par les scènes de vie que Rose Berryl nous fait découvrir. Par exemple, lorsqu'un personnage entre dans un village, nous pouvons assister au dialogue de mères de familles qui lavent le linge, ou bien des habitants s’abreuvant dans une taverne. Cela permet au lecteur de s'imprégner de chaque endroit et d'écouter en toute discrétion les rumeurs qui se racontent. Les descriptions sont suffisantes pour nous immerger dans les différentes contrées, et les actions s'alternent bien avec les mystères qui se développent autour de ce monde. De plus, le fait que l'on passe par moment sur le quotidien de Damenndyn permet dans ce tome introductif de reprendre notre souffle. 


Cette saga risque d'être très riche en aventures, en rebondissements, et en émotions puique 15 tomes sont prévus! Le tome 2 paraîtra dès le mois de juin. J'espère qu'il y aura des résumés des tomes précédents, pour nous permettre de mieux replonger dans l'atmosphère.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire