mardi 24 avril 2018

GOOD GIRLS LOVE BAD BOYS #ROMANCE #SAGA D'ALANA SCOTT


Paru en février 2018
ISBN:#
313 pages
livre numérique
Editions Harlequin - Collection &H


Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut. 


Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, comprend que, si elle veut survivre, elle va devoir s’endurcir. Car, dans ce nouvel environnement régi par la loi du plus fort, la violence et les trafics de drogue sont monnaie courante. Surtout, elle doit rester loin de Zach Menser, celui que tout le monde craint et qui aurait fait de la prison. Mais, quand le destin la contraint à fréquenter de très près Zach, Élodie comprend que le plus dangereux chez ce garçon, ce n’est pas son passé trouble et violent, mais peut-être son sourire…



Good Girls love Bad Boys est une trilogie, qui a remporté un franc succès sur Wattpad. Personnellement, je ne lis jamais de romans sur cette plateforme, tout simplement parce qu'avec tous les livres que je possède, je n'ai pas le temps de fouiller les perles qui peuvent se trouver là bas. 

Cependant, j'avais très envie de New Adult, et je me suis donc laissée tenter par ce premier tome proposé sur Netgalley.

Je l'ai lu en même pas deux jours, alors que j'affrontais une angine bien costaud qui m'a cloué au lit!

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça se lit donc très vite, le récit est entrecoupé de nombreuses scènes de dialogue, et j'ai apprécié ma lecture du début à la fin.

"J'étais quelqu'un d'obstinée, chiante, collante, agressive et égoïste... Oui, cela me définissait parfaitement."

Elodie 17 ans, n'a pas sa langue dans la poche et m'a fait beaucoup rire avec sa répartie. Son caractère fonceur lui permet de bien s'intégrer dans son nouveau lycée de Saint Louis. Elle vient d'arriver dans cette ville, suite à la mutation professionnelle de son père, alors que la jeune fille et sa soeur avaient leur petite vie bien rangée en Angleterre. 
 Saint Louis est à l'opposé de ce qu'elles vivaient. Le taux de délinquance semble assez élevé, sans parler des échecs scolaires. Les adolescents font actes de présence à l'école mais ne sont pas plus intéressés que cela par les cours. Mais Elodie est sérieuse, malgré son "sale caractère", elle sait que les études sont importantes pour son avenir. Malgré les railleries de ses camarades, elle va tout faire pour garder une ligne droite, et rencontrera de fortes difficultés lorsqu'elle va se retrouver en duo avec Zach, l'un des garçons les plus craints du lycée, pour faire un exposé.
Zach a une réputation de bad boy notamment depuis son incarcération. Mais personne ne connait la réelle raison de sa mise sous cellule. Elodie va se retrouver irrémédiablement attiré par ce jeune homme, et sous couvert de l'exposé, va tout faire pour se confronter à lui et mieux apprendre à le cerner.

Autant dire, Elodie est super chiante (mais du coup, elle m'a beaucoup amusé!) Elle n'hésite pas à le suivre, telle une stalkeuse professionnelle, et tandis que Zach tente à la fois de la protéger de certains de ses amis comme Nick ou Ryan, il veut tout autant qu'elle lui fiche la paix. On devine très vite que ce garçon a un fond gentil, et que ses actions en public ne sont qu'une façade pour se protéger. J'ai aimé le découvrir avec sa famille, et le voir agir plus tard dans le livre avec la petite soeur d'Elo.

Durant son intégration dans sa nouvelle ville, nous allons assister à la métamorphose aussi bien physique que mentale de cette jeune fille. De "petite fille sage" elle devient une nana sexy sans être vulgaire, qui tente de se mouler aux autres jeunes filles de son entourage. J'ai été assez étonnée de voir que ses parents lui laissaient libre choix de ses vêtements mais après tout pourquoi pas? Je me rappelle de ce temps où du jour au lendemain, on décide de se mettre au style gothique. Que jeunesse se fasse :) 

Ils apprennent à se connaître tout doucement, et on sent qu'une attirance est réelle, bien que Zach fait tout pour repousser la jeune fille.

"Tout en lui me troublait : ses cheveux courts et sombres coiffés de façon sexy, son visage ovale aux traits durs et son nez droit, son regard envoûtant dont je ne parvenais pas à me détacher, son T-Shirt noir moulant laissant transparaître les muscles de ses biceps et même le tatouage qu'il avait à l'épaule droite. D'ailleurs, que représentait-il? 
Tout en lui m'intriguait et me fascinait à la fois... Qui était-il? 

Par moments, j'ai pensé à Twilight, j'ai trouvé le même schéma d'introduction de ce type de romance : la nouvelle arrivée dans la ville et le lycée / l'attirance avec ce garçon qui l'a aussi repéré / le fait qu'il fait tout pour la repousser... Et ce qui m'a fait sourire, c'est que justement, à un moment, l'autrice fait référence à l'oeuvre de Stéphenie Meyer. Alors volonté ou coïncidence, je ne saurai vous le dire. En tout cas, les points communs s'arrêtent ici puisque par la suite, les choses sont totalement différentes.


Dans ce premier tome, j'ai trouvé que la famille avait une place forte au sein de l'histoire. Que ce soit celle d'Elodie : son lien avec sa soeur est très fort, j'ai apprécié découvrir leur complicité, tout comme leur bagarre, mais malgré les mésententes, leur amour est fort et Elodie ferait tout pour aider sa petite soeur (désolée j'ai zappé son prénom). Leur mère est crédible également. Tout comme beaucoup de mamans, elle s'inquiète pour elles quand elles sont absentes trop longtemps, et à leur retour, on ressent à la fois la colère, la peur, mais aussi le fait d'être rassurée de les voir saines et sauves. Le père est un peu plus absent, il est là dans le rôle du protecteur qui se cache quand même les yeux et aimerait le meilleur pour ses filles, quitte à oublier leur propre décision. Du côté de Zach, la famille est décomposé, on découvre donc sa mère qui endosse le rôle de la mère copine, et le petit frère qui était tout attendrissant. 


Le récit aborde également d'autres thèmes comme l'intimidation, la persécution, mais aussi le respect du corps enseignant (avec ce professeur qui serre les vis malgré la bonne volonté d'Elodie qui n'a pas pu respecter certaines règles), et surtout le non jugement des autres. 

On se pose pas mal de questions durant la lecture. Certaines trouveront réponses, tandis qu'il faudra lire la suite pour obtenir celles encore en suspens.  


Je remercie NetGalley et Harlequin pour leur confiance! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire