samedi 28 avril 2018

LA SAVEUR DE L'INTERDIT, DE STEPHANE SOUTOUL #ROMANCE #EROTISME

Paru en mars 2018
ISBN:9782365386500
250 pages
livre papier
Rebelle Edition

Certaines passions n’ont pas de limites.

Je m’appelle Mélanie et à vingt-deux ans, mes proches me considèrent comme une nana bosseuse et trop sage... Le hic c’est que dans un train, j’ai succombé à l’attraction charnelle d’un inconnu sexy en diable. Bastian, mon sulfureux amant, loge désormais dans l’hôtel qui m’emploie.

Suite à notre aventure clandestine, j’ai pris goût aux étreintes avec lui dans les endroits les plus audacieux. La passion qui nous consume s’avère aussi épicée que destructrice, une femme est-elle seulement capable de sauver Bastian du secret qui le ronge ?

Stéphane Soutoul est un auteur à romance : historique, à suspens, fantastique... Avec la saveur de l'interdit, il propose au lecteur de le découvrir dans un nouveau sous genre : le new adult / érotique, en compagnie du couple Mélanie et Bastian.

Lorsqu'il nous a proposé de lire son roman (paru chez Rebelle Edition) à Livrement vôtre et la biblio de Koko, nous avons accepté avec grand plaisir, afin de vivre cette nouvelle aventure toutes les trois.

Nous découvrons Mélanie, alsacienne de 22 ans. Jeune femme plutôt sage, elle va se faire éconduire par le séduisant Bastian dans le train. Tous deux descendent à Nîmes, Mélanie pour intégrer son nouveau poste en tant que chef de cuisine, Bastian pour animer des conférences concernant ses ouvrages psychologiques.
Le patron de Mélanie est rétrograde, macho et instaure des règles très strictes jusqu'à empiéter la vie privée des employés: par exemple, ils n'ont pas le droit de flirter avec les clients de l'hôtel. Ce qui sera un comble puisque Bastian, au plus grand des hasards, a réservé son séjour là bas. Les deux personnages vont donc être amenés à se revoir très rapidement et la tension sexuelle entre les deux sera trop forte pour se résister bien longtemps. 
Les scènes érotiques qui pimentent le récit sont bien écrites et ne sont absolument pas vulgaires. L'exercice semble d'autant plus difficile quand on sait que l'auteur donne la parole à Mélanie et décrit les scènes intimes à travers ses émotions et ses ressentis. J'ai trouvé que les scènes étaient bien amenées, et les lecteurs qui connaissent Nîmes et les environs souriront en découvrant les endroits dans lesquels les personnages transgressent les lois. 

Outre les scènes intimes, Stéphane Soutoul nous raconte aussi leurs mésaventures professionnelles . Avec un patron tel que le sien, Mélanie va rapidement rencontrer des difficultés, notamment lorsqu'elle prend l'initiative d'intégrer des nouveaux menus au programme.
Quant à Bastian, on le voit assez proche de son agent littéraire, une belle femme pulpeuse et sexy. On a du mal à identifier sa relation avec elle. Cela met un peu plus de piment dans l'histoire, car notre belle cocotte Mélanie est un brin jalouse. Cela l'amène d'ailleurs à se questionner sur la relation qu'elle entretient avec lui : est ce seulement charnel ou les sentiments sont ils en train d'éclore entre eux deux?

Cependant, je dois avouer que, contrairement aux autres romans de Stéphane Soutoul que j'ai lu, j'ai ici eu plus de mal à m'attacher au couple. La faute au genre littéraire. Je suis très exigeante en romance érotique, et je mets toujours la barre très haute dans ce domaine. J'ai développé une répulsion naturelle pour les moins de trente ans millionnaires qui aiment s'afficher, ce qui est typiquement le cas pour Bastian, qui s'habille avec des costumes de marque ou qui roule en porsche... Je suis désolée Stéphane, c'est vraiment contre nature pour moi :) Quant à Mélanie, j'ai été très déstabilisée par sa confiance en elle, du haut de ses 22 ans. J'aurai certainement aimé moi aussi avoir autant de répondant face à la hiérarchie, qui encore aujourd'hui, m'impressionne lorsque je suis convoquée pour faire un point sur mes activités professionnelles. Mélanie est sûre d'elle, n'a pas froid aux yeux, bien qu'elle explique que ses stages et premières expériences ont été très formateurs, j'ai quand même eu un peu de mal à croire en son personnage.
Cela dit, c'est vraiment le seul point que je regrette dans cette histoire.

L'ensemble se lit très facilement, on découvre les lieux de Nîmes (Google Earth est mon ami), on voit également se développer d'autres relations, comme Mélanie et sa meilleure amie ou encore la serveuse d'un petit restaurant Italien. J'ai trouvé cette immersion sympathique.

Stéphane Soutoul respecte d'ailleurs les codes du genre, en proposant à Bastian un passé assez lourd que le lecteur découvre vers la fin. Avec les filles, nous nous sommes posées pas mal de questions sur les raisons de son blocage :) 
De plus, je tiens à souligner qu'il est rare de lire une romance pimentée qui se déroule en France, d'autant plus dans le Sud. Ceci plaira sans conteste aux Nîmois et résidants de la région. L'écriture de Stéphane Soutoul est toujours aussi délicate et maîtrisée, et sincèrement pour 6,90€ je ne peux que vous encourager à vous forger votre propre avis :)

Je remercie Stéphane et les éditions Rebelle pour l'envoi de ce partenariat! 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire