jeudi 3 mai 2018

LES SEIGNEURS DE BOHEN , D'ESTELLE FAYE #FANTASY #PLIB2018

Paru en Mars 2017
#ISBN:9791090648869
592 pages
Livre papier
Edition Critic
Finaliste du #PLIB2018

Je vais vous raconter comment l'Empire est mort. L'Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d'étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d'existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel. J'évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers... Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l'escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l'enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie... Et de tant d'autres encore, de ceux dont le monde n'attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte. Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra. 



Après mon avis sur un éclat de givre, me revoilà pour vous parler cette fois ci des Seigneurs de Bohen! 
Bon OK, pour ceux qui suivent régulièrement mon blog ou ma chaîne, vous savez donc que j'avais déjà lu ce roman en début d'année, mais que j'étais restée sur ma faim. J'ai donc décidé de le relire et mes amies Claire du blog Livrement Vôtre et Ingrid de la Biblio de Koko se sont jointes à moi. C'était également une relecture pour Claire, mais une découverte pour Ingrid.

Et autant être honnête, j'étais complètement à côté de la plaque lors de ma première lecture. Je pense que je ne l'avais pas lu au bon moment, et que j'avais donc survolé de nombreux passages, que j'ai pris plaisir à découvrir à nouveau. Toutes les questions que je m'étais posée à la base ont trouvé réponse. Je me suis sentie vraiment bête face au premier avis que j'avais pondu. J'ai aussi eu la chance de pouvoir beaucoup échanger avec Estelle tout au fil de ma lecture. Elle est donc bien informée que j'étais à côté de mes pompes la première fois, et c'est pour toutes ces raisons que j'ai décidé de supprimer la vidéo et l'article dans laquelle j'en avais parlé, pour repartir à zéro et rendre à César ce qui lui appartient :)

Et pour le coup, whaou quelle lecture!!! Les Seigneurs de Bohen est un récit complet, complexe, riche, foisonnant, et super bien construit. Entre mythes, vengeance, complots, magie, le lecteur n'est pas en reste et découvre toutes les richesses de cet univers. Je me suis rendue compte qu' Estelle nous proposait déjà des éléments de réponse dès les premières pages, le tout avec une plume très subtile et soignée.  
L'histoire prend place sur une année complète, on découvre les changements de saison notamment grâce aux interludes glissées par Ioula la Perdrix, est une narratrice externe qui a observé la chute de l'empire. 

Le lecteur novice en fantasy peut un peu se perdre, du fait des multiples personnages. Si tel est votre cas, n'hésitez pas à vous faire des petites fiches  pour vous aider. Pour ma part, lors de ma première lecture, je me posais des questions sur une nonne que l'on rencontre dès les premières pages. Mais n'ayant pas retenu son  prénom (Domnenica), j'ai cru qu'on ne la revoyait plus du tout par la suite, alors que si, on sait bel et bien ce qui advient d'elle. Ce récit peut donc demander un minimum de concentration pour bien cerner tous les détails fournis par l'autrice.


Il se nomme Sorenz. Sorenz ab Abahain, car on l'a trouvé au bord d'un fleuve, dans une lointaine contrée de l'Ouest. C'est la légende qu'il s'est créée, en tout cas. Et ses hommes portent un insecte noir sur la manche. 

Tout au long de ces 600 pages, nous allons découvrir de nombreux personnages, qui vont, à leur manière, participer à la chute d'un Empire vieux de 1000 ans. 

Ces personnages font l'histoire. Pour ma part, j'ai eu une préférence pour Sorenz, qui incarne le héros typique d'un roman d'heroic fantasy! Sa personnalité est ambiguë et il est plein de mystères, et tout au fil de sa découverte, on ne peut que s'attacher de plus en plus à lui et à son désir de renverser le pouvoir. Jusqu'aux dernières pages, on a espoir en lui et en ses stratégies de guerre. 


Saint Etoile est le premier personnage que l'on rencontre, et j'ai aimé son caractère, ses petits vices, et surtout ses échanges avec Morde, qui est, quant à lui, l'un des personnages les plus hilarants. Implanté dans le crâne de Saint Etoile, il nous sert de délicieux dialogues et punch line tout au long de ses échanges avec son propriétaire. Cela apporte de l'humour et un peu de légèreté à ce récit.

Les femmes sont aussi bien représentées dans cette histoire, avec principalement Maeve la morguenne, qui vient des Havres et maîtrise une certaine magie. A sa manière, elle représente également la liberté : dans ses relations, mais aussi dans son envie de partir sur les Océans. 
Sigalit  a un passé mystérieux et deviendra un élément clé dans la révolution qui se prépare à Serna-Chernik.
Je reviens sur Domnenica, la nonne, c'est un des personnages secondaires qui m'a vraiment marqué et que j'ai adoré redécouvrir. Sa quête est noble, et elle est surprenante au combat. J'ai aussi aimé rencontrer Nasha et son équipe. 
Je pense également à celles qui m'ont laissé perplexe comme Othilie, ou la princesse Yule.

Je ne peux pas m'étaler sur tous les personnages car il y e n a une sacrée panoplie et je préfère que vous les découvriiez par vous même !


" Il parlait de changement. Il expliquait que le peuple pouvait renverser un empire, que cela s'était déjà vu., que cela se verrait encore. Mais aussi, il disait que les hommes n'avaient pas uniquement besoin de pain, de toits lorsqu'il pleuvait, de bois pour le feu en hiver. Ils avient besoin d'être libres. Libres quelques que fussent leurs talents, leurs religions, leurs amours. Libres de pratiquer la magie, de vénérer le Verbe Créateur, le Feu ou la Dame des Mers tant qu'ils laissaient en paix leurs contemporains. Livres d'aller et venir dans tout l'empire, sans servage, sans péage, sans murs et sans barrières"

Un tel monde peut il exister? Estelle Faye va nous montrer tous les vices et les noirceurs de l'Empire existant : les traîtres à l'Empire (notamment ceux qui auraient lu l'ouvrage profané "de la fin de l'Empire") se retrouvent asservis dans les mines de Katow Ser à survivre dans des conditions atroces, des enfants sont kidnappés, sans savoir dans quel but, des révolutions sont en marche, la magie est interdite dans de nombreuses contrées de l'Empire, et beaucoup de secrets sont cachés aux yeux des habitants. L'histoire de l'Empire est bâtie sur une légende afin d'effrayer les personnes qui désireraient se rebeller. Tout au long du livre, on peut découvrir cet esprit de dark fantasy. Si à la base je m'attendais à découvrir ceci avec beaucoup plus de transparence, durant ma relecture, je me suis rendue compte qu'Estelle Faye cherchait avant tout à rendre ce monde réel, sans faire de surenchère de Dark Fantasy, mais en racontant aux lecteurs quelques bribes de vie que traversent nos héros. Suicide en masse, esclavage, mutilation, quartiers pauvres....


Ce chant, elle ne l'avait jamais entendu, mais elle savait de quoi il s'agissait. C'était la complainte des êtres d'eau, la mélopée dont ils se servaient pour attirer les enfants sur la plage à marée basse et les noyer dans les trous d'eau. 


Au niveau mythologie, on retrouve des inspirations nordiques, arabes et celtes (il me semble). J'ai aimé découvrir tous ces monstres et créatures surnaturels : goules, golems, ashrays, vouivres, métamorphes etc etc.... Comme dans tous ses romans, Estelle Faye parvient à les intégrer et nous faire croire qu'ils existent réellement ! 

En bref, vous aurez certainement compris que j'ai finalement adoré cette lecture, très riche, très dense. Pour l'avoir déjà relu, je pense que d'autres relectures seraient bienvenues tant Estelle Faye injecte des détails dans son univers. Je suis certaine que chaque relecture apportera son lot de nouveauté, et de réponses.
Apparemment, Estelle est en train de travailler sur une suite, et je serai heureuse de la découvrir, car après une telle aventure, j'ai envie de savoir ce que sont devenus l'ensemble des personnages, et quel monde ils ont crée ensemble! 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire