dimanche 30 septembre 2018

WILD CROWS 4 : DEVOTION de Blandine P Martin #ROMANCE

Paru en septembre 2018
ISBN : 979-1097266295
352 pages
lecture numérique
Auto-édité


Veiller sur les siens, voilà l’unique chose qui semble diriger l’existence de Jerry Welsh.
Joe le sait trop bien, l’amour dont il la couve, elle ne le mérite plus. Lui mentir devient insupportable pour la jeune femme. De son côté, Ash doit rattraper neuf années de silence en un mois, la faute à ce destin pourri qui ne semble jamais le lâcher. Combiner la vie de hors-la-loi et celle de nouveau père n’est pas chose aisée.
Alors que Joe s’apprête à tout avouer, un incendie criminel éclate au QG des Wild Crows. Le siège des bikers vole en éclat, et Jerry voit bon nombre de ses certitudes en faire autant.
Et tandis que son fils devient la cible des fédéraux, la santé du Président lui fait défaut.
Accompagné d’Evan, Ash part sur les traces d’April pour tenter de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard.
Entre rancœur, amitiés bafouées, trahison et sentiments, le club devra trouver le moyen de s’unir à nouveau pour combattre un nouvel ennemi commun.



ATTENTION SPOILERS ! 

Je pars du principe que si vous lisez cet article, c'est que vous avez au moins lu les 3 tomes précedents...

Vu la fin que l'autrice nous proposait dans Confessions , j'avais hâte de découvrir le nouvel opus mettant en scène cette grande famille que sont les Wild Crows! 

En effet, alors que Jo et Ash souhaitent avouer leur relation à Jerry, April, l'ex d'Ash, débarque au garage avec un superbe cadeau : Un enfant de 9 ans, fils inconnu du biker, qui va devoir s'en occuper pendant que sa mère règle de gros soucis de drogue. 
Autant dire que ce retournement de situation était très agréable à découvrir, et donne une fois de plus du piment à cette saga!

Tout va très vite dans cet univers, pas dans le sens péjoratif, non non non, mais dans le sens où il y a toujours de l'action, de multiples intrigues propres au club des bikers, le tout alimenté par l'âme romantique de nos motards et de leurs régulières!  

Ash va devoir apprendre à gérer l'existence de son fils, cela le chamboule beaucoup, il n'ose pas lui avouer leur lien de filiation pour ne pas perturber ce ptit bonhomme très attachant. Mais il va aussi aider sa mère, qui est recherchée par de nombreux dealers, cette dernière étant une toxico redevable. Ash nous montre une nouvelle fois la bonté de son coeur malgré ses côtés baroudeurs. On réalise aussi que Jo est vraiment devenue son épaule, sa béquille, et sa raison d'être. Il prend d'autant plus conscience des dangers dans lesquels il l'entraîne, Jo devenant ainsi une cible facile pour les ennemis des Wild Crows. Surtout qu'elle est aussi la digne fille du chef du club, et a déjà bien donné dans les tomes précédents. J'ai un peu ressenti une épée de damoclès tout au long du roman, craignant pour l'avenir de l'infirmière au coeur tendre. 

La romance est bien marquée à présent. Jerry est au courant, les deux amoureux peuvent vivre plus librement leur relation, et j'ai souri plusieurs fois face à l'exposition de leurs sentiments. Ils sont concons ^^, et oui, c'est un des effets de l'amour, cet air ébahi quand on voit l'autre, quand on sent ses mains sur soi, quand on plonge dans son regard. Ca m'a rappelé les premiers émois d'une relation, et c'était tout mignon. 

Cependant, je vais soulever un point qui m'a personnellement gêné.. C'est assez difficile à expliquer et j'espère que Blandine ne m'en tiendra pas rigueur. J'avais déjà eu ce sentiment avec le tome 3, mais c'était encore plus marqué ici.  J'ai le sentiment que c'est surtout ces émotions très fortes, et très répétées tout au long du récit. Il y a énormément d'amour, on ne peut le nier, c'est un univers cocooning dans lequel on aime s'emmitoufler. Mais pour ma part, j'ai trouvé par moment cela un peu too much. J'ai compris les personnages ne peuvent pas se passer les uns des autres : Jo/Ash - Jerry/Mona. J'ai eu l'impression d'une certaine redondance et j'aurai peut être plus apprécier qu'il y ait un peu moins de rappels de sentiments. Par exemple : Jerry a déjà soulevé plusieurs fois à quel point Mona lui était dévoué, et qu'il a de la chance de l'avoir. Il le redit encore quelques fois dans ce tome. C'est ces petits passages là qui m'ont un peu gêné.  C'est un petit bémol mais qui est venu plusieurs fois me faire souffler durant ma lecture. Désolée Blandine :/

Au dela de la romance et des filiations paternelles, on suit aussi les aventures rocambolesques de Casey, le fils de Jerry, qui s'est mis les fédéraux sur le dos. Cela apporte beaucoup d'actions au roman, qui se lit telle une série télévisée (cela dit, il faudrait que je poursuive ma découverte des Sons of Anarchy, mais j'attends de finir les Wild Crows pour ne pas trop penser à l'univers littéraire créée par l'autrice ;))

Malgré mon petit bémol, cela reste tout de même une superbe saga, qui apporte de la douceur dans ce monde parfois/souvent trop brutal. Il y a beaucoup d'actions, beaucoup d'émotions, beaucoup de thèmes abordés. C'est interessant de voir évoluer la relation amoureuse de Jo & Trevor. J'ai passé un très bon moment de lecture, et je lirai le dernier tome avec grand plaisir (mais je pense que j'aurai besoin de laisser passer au moins 6 mois pour ne pas être encore bloquée sur le point soulevé plus haut).

Un immense MERCI à Blandine P Martin pour sa confiance, et surtout pour avoir crée un tel univers :) 

Tome1 : Addiction
Tome 2 : Révélation
Tome 3 : Confession

Aucun commentaire:

Publier un commentaire