mercredi 17 juillet 2019

LES GALERIES HURLANTES de Jean Marc Dhainaut #FANTASTIQUE


Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu'elle sait, c'est son âge et qu'il n'aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l'aide.
Et si l'origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d'accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d'un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d'hiver, treize ans plus tôt.


Lien vers l'éditeur :https://www.taurnada.fr/catalogue/fantastique/lgh/


Pour la troisième fois, me revoilà en compagnie du célèbre détective paranormal Alan Lambin. Ses deux derniers récits m'avaient emmené en Picardie et dans le Calvados. Cette fois, nous allons direction le Nord. Et quelle meilleure idée que de lire cette aventure avec ma chère et fidèle Koré !

J'avoue, déjà à titre personnel, que cela me fait un bien fou de lire de nouveau en compagnie de Koko:) Nos lectures communes sont toujours enrichissantes et amusantes, c'est sur que même si on a pas le même rythme , elle = lièvre, moi = tortue (tu la vois la référence ? ) on a toujours beaucoup à discuter des oeuvres ou carrément de choses à part :)

Les galeries hurlantes nous emmène dans un récit sombre et réel, celui des Mineurs du nord et des drames qu'ont vécu leur famille. Ici, l'auteur s'inspire de la tragique histoire de la mine de Lievin, qui a explosé suite à un coup de grisou (gaz) peu après Noël, laissant derrière elle une quarantaine de morts.
Tout le monde (ou presque) connait l'Histoire du Nord, et de ces hommes qui parcourent les mines enterrées. Oui, mais qui connait vraiment ces tragédies? Personnellement, ce fut une totale découverte, qui m'a arraché le cœur. Du coup, j'ai regardé un peu d'autres histoires de Mines, et je suis tombée sur celle de Courrières, qui fut encore plus effroyable, avec plus de 1000 victimes en 1906.

EDIT : J'ai lu l'avis de Koko, qui elle, a entendu cette tragédie à tous les réveillons de Noel par son grand papa.

L'auteur s'inspire de l'histoire des mineurs du Nord de la France pour tisser la nouvelle enquête du cher Alan. Il va rencontrer Etienne, un homme d'une trentaine d'année, veuf depuis trois ans, qui vit avec sa fille Karine et sa belle mère Rozenn (note à part, j'aime bcp ce prénom). De drôles de phénomènes se produisent dans leur maison, la rendant connue pour être hantée. Après l'insistance de sa soeur, Etienne se décide à contacter Alan pour lui demander ses services.

Nous allons être plongé non seulement dans l'histoire des mines mais aussi dans l'histoire d'Etienne et de sa famille. Le livre se lit vraiment rapidement, il fait un peu plus de 200 pages et l'on ne s'ennuie pas du tout.



Les évènements s’enchaînent, les frissons sont présents lors des expéditions nocturnes d'Alan, et les larmes coulent lors des passages rempli d'émotions. Le récit est dur, et douloureux (çà doit être une spécialité de cet auteur de nous faire ressentir autant d'émotions. Surtout en s'appuyant sur des faits réels, l'impact n'en est que plus important!) Parce que non seulement on pense à ces victimes, mais aussi à l'histoire d'Etienne et de sa famille.

Le texte est engagé, et sans spoiler, avec Koko, nous nous sommes demandées sur un certain sujet quelle était vraiment la position de l'auteur. Pour ou contre? Il parle d'un thème actuel et important, du choix d'une personne vis à vis de ce thème, mais aussi de la religion qui refuse d'accepter ces choix de vie. C'est un sujet que j'aborderai avec Jean Marc Dhainaut pour connaître son point de vue. C'est un point sensible qu'il aborde, et je crains qu'il puisse être mal interpreté par des personnes ayant du faire ce choix à un moment de leur vie.
EDIT 2 : Finalement, Koko a pris les devant et en a parlé à l'auteur, et je plussoie son idée : on peut se retrouver entre personnes qui ont lu le livre pour parler de ce thème entre nous ^^

Je ne sais pas si les aventures de Lambin sont terminées, la fin nous le laisse envisager tout en laissant une petite lueur d'ouverture si jamais l'auteur a besoin de lui faire raconter d'autres histoires.

En tout cas, si vous souhaitez lire un  très bon auteur français dans une petite maison d'édition de qualité, je vous conseille les enquêtes d'Alan Lambin. Les histoires peuvent être lues dans le désordre, il n'y a pas de spoils sur l'histoire d'Alan et son passé. Les évènements se déroulent dans les années 80, ce qui apporte aussi un charme et une nostalgie pour cette époque. Le style est très fluide, et l'auteur parvient toujours à nous tenir en suspens pour savoir ce qui se déroulera juste après!

Je remercie sincèrement Joel des éditions Taurnada pour l'envoi de ce service presse!

L'avis de Kore  : https://labibliodekoko.com/2019/07/17/les-galeries-hurlantes/

Mes avis sur les tomes précédents
La maison bleu horizon (coup de coeur 2018)
Les prières de sang 








Aucun commentaire:

Publier un commentaire