dimanche 12 janvier 2020

Cendres, de Johanna Marines #PLIB2020

Résultat de recherche d'images pour "cendres johanna marines""

Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l'East-End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu'ils ont volés. Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre. Agathe, une jeune femme plutôt naïve prête à tout pour payer les médicaments de sa mère malade. Celle-ci va être embauchée comme parurière chez les Henwoorth. Mais, rapidement, le fils ainé de la famille, Archibald, se montre étrange... Qu'attend-il vraiment d'elle ? Et si un tout autre destin l'attendait ? Nathaniel Depford, un jeune homme de 27 ans, qui travaille comme allumeur de réverbères dans la vieille ville. Orphelin, il ne sait presque rien de ses origines. Mais, quand celle qu'il considère comme sa sœur, Luna, disparaît et que d'étranges cauchemars refont surface, son monde fragile vacille... Réussira-t-il à retrouver Luna avec l'aide de la police ? Ou devra-t-il faire chemin seul pour comprendre les forces obscures qui tirent les ficelles en coulisse ? Et si son passé le rattrapait ?"

Je connais Johanna Marines depuis quelques années maintenant, via nos chaines booktube respectives. 


J'avais suivi de loin la rédaction de son premier roman auto publié" Aistronomy" lors d'une session de Nanowrimo commune ! Et du peu que j'avais lu, j'avais été sensible à son style.

C'est tout bonnement que ses 2 romans ont rapidement rejoint ma pal. 


Ce livre étant pré-sélectionné pour le #PLIB2020, j'ai décidé de commencer par lui. 

La couverture est réalisée par Aurélien Police et rend totalement honneur à l'ambiance marquante de ce roman.


"Nathaniel ne répondit pas. Il était sous le choc. Dans sa jeunesse, il avait vu des enfants mourir de froid sur la chaussée. Il en avait connu des pertes. Mais cette femme, son corps n'était plus qu'un amas de chair, lacéré par les coups de poignard. Le résultat d'une rage qui s'était abattue sur elle, sans prévenir."

Cendres plonge le lecteur dans un Londres des années 1880. Chaque nuit des cendres pleuvent sur la capitale. Les habitants, habitués au fog, se sont adaptés aussi à ce facteur, qui pour eux est naturel, bien qu'intriguant pour nous. J'ai totalement adhéré à l'ambiance Victorienne et aux nombreuses ballades que nous propose l'autrice au travers de ses protagonistes. D'ailleurs, le livre propose un plan de Londres avec les endroits principaux qui seront cités. Bien qu'une grande partie se déroule à White Chapel et dans l'EastEnd, cela n'empêche pas nos personnages de se déplacer à l'opposé, vers Westminster.

Etant férue de l'Angleterre, il était donc facile pour le coup de me séduire sur ce point. Le dépaysement est total, et j'aimerai le relire juste pour cela :) 

L'intrigue quant à elle, est bien menée et le roman se lit rapidement, le lecteur désirant en apprendre plus au fil des chapitres. De mystérieux meutres (hello Jack!) se déroulent à la nuit tombée, un trafic de drogue se répand aussi dans les cités malfamés, et notre protagoniste principal, Nathaniel, est loin de se douter de toutes les surprises qui le guettent. Cet homme d'une vingtaine d'années s'occupe d'allumer les réverbères à la tombée de la nuit. Il vit avec sa soeur de coeur, Luna, une voleuse, dans un petit logement bien miteux. Soucieux des autres, sa vie va changer quand Luna va voler le bijou d'Agathe.. Je n'en dirai pas plus pour vous laisser le loisir de découvrir l'intrigue principale :)

J'ai trouvé les personnages attachants et bien amenés, chacun ayant une histoire personnelle et des côtés mystérieux. Nathaniel m'a beaucoup touché et intrigué, son histoire est marquante et je ne m'attendais pas à certaines réactions de sa part pour mon plus grand plaisir.

Luna est un personnage volage, qui est instable et qui trouve un équilibre de vie grâce à son frère adoptif. Cependant étant donné ce qui l'attend, je ne peux malheureusement m'épancher plus sur elle.

Quant à Agathe, j'ai eu plusieurs fois peur pour elle, et on la prend rapidement à coeur de part sa situation familiale.

Le seul petit bémol concerne l'un des personnages secondaires, j'aurai justement aimé en apprendre un peu plus sur lui et sur sa personnalité, en remontant par exemple des souvenirs de son passé.... Je sais que Johanna saura de qui je veux parler ;)



La fin m'a énormément émue, et je ne m'y attendais pas du tout! J'ai adoré cette fin!

Quant à l'écriture et le style de l'autrice, je n'ai rien à redire, c'est fluide, c'est immersif à la fois à travers l'ambiance de Londres que pour la petite touche Steampunk qui est intégrée au récit. (Je suis d'ailleurs ravie de n'avoir pas été trop enlisée dans le steampunk car ce n'est pas ma tasse de thé en général, je suis vite déconnectée des romans quand il y en a trop)

Les chapitres alternent les points de vue des personnages et Johanna semble très bien maîtriser cet exercice. De plus, des coupures de journaux sont insérées à la mise en page, rendant la lecture sur le roman papier encore plus agréable! 

En conclusion, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, qui m'a fait voyager dans une autre époque et qui m'a emmené de surprises en surprises ! Les personnages m'ont intrigué et m'ont étonné. Les retournements de situation ne manquent pas et j'ai vraiment aimé la fin! Le seul reproche qu'on peut voir régulièrement concerne l'absence de steampunk, qui est trop peu représenté. Pour ma part, cela m'a convenu et j'ai surtout aimé me ballader dans les quartiers de Londres à la recherche des origines des Cendres, des meurtres et des disparitions de nombreuses femmes. 


#ISBN9782490151080




Aucun commentaire:

Publier un commentaire