samedi 15 février 2020

Lames Vives, d'Ariel Holzl #PLIB2020

Lames vives, tome 1 : Obédience par Holzl


Le vif-argent coule dans leurs veines. Les esclaves sont devenus les maîtres. La République d’Obédience est née. Six destins se croisent et se brisent comme des chaînes dans ce roman aux personnages complexes et humains. Un récit d’aventure puissant, poignant et addictif sur la liberté et la lutte pour ses idéaux.


Lames vives est un roman de science fiction dans lequel on suit 5 personnages.
D'un côté, il y a Minah et Naazem, deux adolescents Haat'hi qui vivent à Pha'Rodia,  une cité flottante dans laquelle prime la pauvreté depuis la conquête d'Obédience et la création de la République d'Obédience. Ils vivent principalement de pêche, mais depuis l'apocalypse, les poissons sont totalement corrosifs et les habitants de ces lieux meurent à petit feu avec cette nourriture. Ils rêvent à une vie meilleure, surtout depuis qu'Obédience les assiège et les considère comme des esclaves. Sous réserve de "liberté", la cité de Pha'Rodia est surveillée par l'armée pour éviter toute révolte.

A Obédience, toute caste a sa place :  Les Magnites, comme Ellinor, manie les nanites et font partie de l'élite. Les nanites lui octroient certains pouvoirs. Lors du festival solaire, plusieurs magnites vont se faire accompagner de Lames Vives, des armes vivantes dans lesquelles La République d'Obédience a injecté un métal létal : le vif argent. Les lames savent qu'ils sont condamnés et que l'objectif de leur vie n'est autre que servir la République en tuant. C'est notamment le cas de Sabr, une jeune femme qui sera à la solde d'Ellinor, et de Gryff, une lame vive portée disparu. Repêché par Minah et Naazem dans Pha'Rodia, il va devenir l'allié de ces deux personnages par le pouvoir de Minah, qui est une empathe et qui a lié son âme à elle. Ainsi, la jeune femme a plus d'espoir de retrouver sa soeur prisonnière dans le Rubicond, la forteresse ultra protégée d'Obédience...

Nous allons suivre le parcours de ces 5 protagonistes et autant dire, de l'action il y en a! On ne s'ennuie pas une seconde et tout est bien expliqué, même si une fois sortie du livre, c'est difficile pour moi d'expliquer l'univers...

L'écriture est délectable, soignée, et Ariel Holzl donne des intonations différentes à tous ses personnages. Chacun d'eux est interessant à sa manière, mais j'avoue avoir eu une nette préférence dès le départ pour Naazem. J'ai aimé découvrir ce personnage dévoué, également jaloux, totalement humain, qui tente tout pour conquérir son amour de toujours et pour la protéger du danger, quitte à devenir lui même le pire danger qu'il soit. J'ai été touchée par sa sensibilité. 
Minah, quant à elle, est attachante par sa détermination et ce qu'elle est prête à braver pour retrouver sa jumelle. Craignant plus que tout les lames vives, ses barrières vont petit à petit s'ébrecher en découvrant la témérité de Gryff dans leur quête. 
Gryff est celui qui nous plonge le plus dans le coeur des Lames Vives. Par le biais de quelques souvenirs, nous apprenons comment il est devenu une arme et comment ils sont formés. Il n'hésite pas à tuer pour parvenir à ses fins. Les lames vives sont écorchées vives, totalement anihilées de sentiments, et leur rôle est d'autant plus percutant quand on découvre les pensées de Sabr.. Cela fait froid dans le dos.

Du côté d'Obédience, on découvre Ellinor, une magnite qui fait ses classes, et qui sera enrôlée pour découvrir quel est le traitre dans la nation. En effet, des choses se trament et un étudiant est dans le coup. Ellinor souffre de voir sa mère malade, atteinte d'Alzheimer, et protège du mieux qu'elle peut les jumeaux, son frère et sa soeur cadets. Elle va être d'office associée à une Lame Vive pour réussir sa quête (entre autre). On ressent dès qu'on est dans Obédience la hiérarchie et le côté très dystopique, qui peut rappeler un système à la Hunger Games (on en est loin mais c'est pour donner un ordre d'idée au sens très large). Les pires secrets et manipulations s'y trouvent, et maintenir la République va s'avérer difficile lors de l'attaque des révoltés.

Comme vous l'aurez compris, il se passe énormément de choses dans ce récit de 330 pages. 
J'ai adoré l'univers et la façon dont l'auteur nous le présente, une strate après l'autre, une caste après l'autre. 
La fin est explosive et réserve une suite bien interessante. J'espère qu'elle sortira d'ici peu, j'en trépigne d'impatience!

Ce livre fait partie des 20 pré-sélectionnés du #PLIB2020 (et à mon avis, il sera dans les 5 finalistes!)
#ISBN9782354087487



Aucun commentaire:

Publier un commentaire